Direct Soir n°97 26 jan 2007
Direct Soir n°97 26 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°97 de 26 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Mireille Darc - Alain Delon, duo magique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Vendredi 26 janvier 2007 12 SPORTS N.Y. HUH/AP PAPON/L’EQUIPE Handball, Mondial/Les Bleus passent à l’offensive h En s’imposant sur un score sans appel (33 à 19), les handballeurs français ont infligé une correction et une leçon de réalisme à la Slovénie. Les hommes de Claude Onesta, après avoir prouvé la veille face à la Pologne que leur défense était la meilleure au monde (Narcisse/Karabatic/Fernandez), ont démontré que leur attaque n’était pas en reste (Abalo, Guigou). La défaite face à l’Islande en tour préliminaire a eu le rôle d’un électrochoc, les Tricolores ne relâchant à aucun moment leur application et leur vigilance. Demain, le match face à l’Allemagne pourra ouvrir les portes des quarts de finale. Basket, NBA/Fin de série pour Dallas Duhon (à g.) contourne George. h Leaders de la conférence ouest, les Dallas Mavericks se sont fait surprendre cette nuit par les Chicago Bulls, qui s’imposent (96-85). Bien organisés en défense, ils vont réussir à freiner l’ailier allemand Dirk Nowitzki (28 pts, mais 7/22 aux tirs). Les Bulls mettent fin à la belle série de 8 victoires des Texans qui abandonnent par la même occasion leur siège de leader au profit des Phoenix Suns. EN DIRECTr D’EUROSPORT Football/championnat de France de Ligue 2. Caen reçoit Amiens, 9 e au classement. Si les dauphins du FC Metz s’imposent au stade Malherbe, ils franchiront un pas de plus vers la Ligue 1. A partir de 20h30. LYON BIENTÔT EN BOURSE Le quintuple champion de France de football pourrait être coté en Bourse. La holding OL Groupe, dont dépend l’Olympique Lyonnais, signe la première introduction sur le marché financier d’un club français. L’offre est comprise entre 21 et 24,40 € par action pour 3 686 993 actions, « pour un montant de 85 à 100 millions d’euros, soit 30% du capital d’OL Groupe », a précisé M. Aulas. « Cette opération va permettre au groupe de disposer de ressources nouvelles pour accélérer sa croissance et poursuivre son développement maîtrisé sur une base diversifiée de revenus », a ajouté le président de l’OL. LE TOUR DE FRANCE 2008 PARTIRA DE BREST L’étape Lamballe-Quimper en 2004. Bertrand Gille arme son tir contre la Slovénie, hier à Halle. C’est de Brest que s’élancera l’édition 2008 de la Grande Boucle. La Bretagne n’avait pas accueilli de départ depuis 1995. Christian Prudhomme, directeur de l’épreuve, a annoncé que la compétition ne connaîtrait pas de prologue, pour la première fois depuis 1967. Le reste du parcours sera dévoilé le 25 octobre 2007. JÉZABEL LEMONIER,JEAN-HERVÉ MOYSAN,YOUCEF KHABATOU,AUDE COURTIN J. SARBACH/AP PHOTO Patinage artistique/Euro 2007 Brian Joubert comme un diamant C. SOKOLOWSKI/AP C e n’était pas gagné… mais il l’a fait. Hier soir, à Varsovie, Brian Joubert a été sacré champion d’Europe de patinage artistique, son deuxième sacre après celui de 2004 à Budapest. Mercredi, une grosse faute lors du programme court – une chute sur le quadruple saut – l’avait placé en dauphin de l’épreuve, derrière le Tchèque Tomas Verner, auteur d’un sans-faute. Hier soir, Brian Joubert, empli de doutes, a fait preuve d’une extrême prudence lors du programme libre, et cette sagesse a payé. Sa combinaison quadruple-double boucle piqué réussie, il ne tenta pas de deuxième quadruple, préférant assurer avec un triple salchow et un triple axel. » J’ai joué petit bras, je n’ai pas été assez joueur », regrettait le néochampion d’Europe après l’épreuve. « Après ma grosse erreur sur le court, j’ai préféré simplifier mon programme libre pour gagner. » Brian, auréolé d’un statut de favori de l’épreuve, avait sur ses épaules une pression qui ne lui sied guère : « Je n’ai jamais été aussi stressé dans une compétition ; j’étais dans la position du chassé, et je n’aime pas ça. J’ai lu partout que j’étais archifavori, ça ajoute beaucoup de pression, et du coup je me sentais assez faible mentalement. » Mentalement faible, il ne faudra pas l’être lors de la prochaine étape, les championnats du monde qui se dérouleront à Tokyo du 19 au 25 mars. Cette compétition sera plus périlleuse que l’Euro, avec le probable retour du double champion du monde, le Suisse Stéphane Lambiel, et du champion d’Europe 2006, le Russe Evgueni Plushenko, ces adversaires habituels. Joubert, qui a remporté toutes les compétitions auxquelles il a participé cette saison, ne rêve que d’une chose : ajouter ce titre à son palmarès : « Maintenant, il va falloir mettre les bouchées doubles pour gagner les mondiaux ; il faudra faire trois quadruples comme à la Coupe de Russie. C’est impératif pour s’imposer. Depuis quelque temps, j’effectue un énorme travail foncier, et cela va durer jusqu’aux mondiaux. » Joubert a deux mois pour assumer son statut de favori. Brian Joubert, sacré champion d’Europe hier à Varsovie. Résultats Handball, championnats du monde Groupe 1 : Tunisie (28-35) Allemagne• Pologne (35-33) Islande• France (33-19) Slovénie Groupe 2 : Rép.-Tchèque (26-30) Russie• Croatie (25-18) Hongrie• Danemark (27-23) Espagne Tennis, Open d’Australie Simple hommes, demi-finale : Fernando Gonzalez (Chili) bat Tommy Haas (All) 6-1/6-3/6-1 Simple juniors garçons (demi-finales) : Brydan Klein (Aus) bat Ricardas Berankis (Ltu) (6-1, 6-4) Jonathan Eysseric (Fra) bat Thomas Fabbiano (Ita) (6-4, 6-1)
www.directsoir.net Michel Platini a été désigné pour occuper le poste de président de l’UEFA. Il succède à Lennart Johansson. Pour le Français, c’est l’aboutissement d’une campagne difficile face à un adversaire disposant de nombreux soutiens. C oup de tonnerre à l’UEFA. Au bout d’une élection serrée (27 voix contre 23), c’est finalement Michel Platini qui prend les rênes de la prestigieuse institution. Face à Lennart Johansson, candidat à sa propre succession, le profil de « novice » qu’affichait l’ancien joueur aura constitué un atout. En effet, tout séparait « Platoche » de son concurrent. Plus que la différence d’âge – 26 ans – Michel Platini et Lennart Johansson ont suivi un parcours diamétralement opposé. Président de l’UEFA depuis 1990, le Suédois briguait à 77 ans un nouveau mandat. Sa carrière de dirigeant débute en 1967 à la tête de l’AIK Stockholm.A cette époque, Michel Platini signait sa première licence au sein du club de En bref VEH PROLONGÉ À STUTTGART Armin Veh, l’entraîneur de Stuttgart (Bundesliga), va prolonger son contrat jusqu’en 2008. Nommé en février en remplacement de l’Italien Giovanni Trapattoni, il avait alors été présenté comme une solution provisoire. Depuis août, Stuttgart surprend par son jeu offensif et sa jeune classe emmenée par le jeune Mario Gomez. J. LUEBKE/AFP/DDP l’AS Jœuf. Mais inutile de revenir sur le glorieux passé du triple Ballon d’or. La carrière sportive de Platini a été aussi bien menée que l’ascension de Lennart Johansson dans les instances du football. Lorsque « Platoche » et l’équipe de France remportent l’Euro 84, le Suédois investit la présidence de sa fédération. Quatre ans plus tard, il entre à l’UEFA en tant que membre du comité exécutif.Au même moment, Platini est nommé sélectionneur des Bleus. Après une expérience malheureuse à l’Euro 92, l’ancien joueur a arpenté les coulisses des institutions du football. Johansson est lui déjà bien en place, à la tête des instances européennes. La carrière politique de Platini débute au comité d’organisation du GAP CANDIDAT AUX JO 2018 Michel Platini et Lennart Johansson, président sortant de l’UEFA, le 11 janvier dernier. UEFA : Platini président Gap et les Alpes du Sud, de l’association Objectif Jeux olympiques, sont candidats à l’organisation des JO d’hiver 2018, sur le thème de l’environnement. Oslo et Lillehammer (Norvège) souhaitent présenter une candidature commune, tandis que celle de Grenoble, ville organisatrice en 1968, a été évoquée. C. MOIRENCE/PHOTONONSTOP SOUNESS VEUT WOLVERHAMPTON L’ancien joueur de football écossais Graeme Souness entend acquérir le club anglais de Wolverhampton, qui évolue en deuxième division. Souness a accompli l’essentiel de sa carrière de joueur à Liverpool et a été entraîneur des Glasgow Rangers, de Liverpool, de Newcastle, de Galatasaray, du Torino et du Benfica Lisbonne. Mondial 1998, qu’il copréside avec Fernand Sastre. Le déroulement parfait de la compétition lui permet de nourrir des ambitions. Cette année 98 marque aussi le début d’une rivalité entre les deux hommes. Le Suédois échoue à la succession de Joao Havelange à la tête de la Fifa face à SeppBlatter,soutenu par… Platini. Le Français obtient un poste de conseiller auprès de ce dernier et prend ses repères dans les cercles du pouvoir du ballon rond : viceprésident de la FFF depuis 2001, membre des comités exécutifs de l’UEFA toujours présidée par Johansson, et de la FIFA depuis 2002. Dans cette course à la tête de l’UEFA, Platini aura joué un des matchs les plus difficiles de sa carrière. La victoire n’en est que plus belle. T.O’BRIAN/FLASHPRESS JB AUTISSIER/PANORAMIC LUCIO CRITIQUE SAGNOL Le défenseur international brésilien Lucio regrette le manque de camaraderie régnant cette saison dans l’effectif du Bayern Munich, critiquant notamment WIlly Sagnol. Les deux joueurs ont en effet eu une altercation en décembre dernier lors du 8 de finale de la Coupe d’Allemagne perdu contre Aix-la-Chapelle (4-2). L’international français, nommé capitaine pour ce match, aurait reproché à son coéquipier de monter trop rapidement en attaque et d’exposer son équipe à des contres. La tornade Platini contre le chêne Johansson Les 52 présidents de fédérations de l’UEFA ont départagé aujourd’hui deux programmes. Résumé des principales propositions. MICHEL PLATINI La carte du changement ● Conforter la légitimité des élus au sein de l’UEFA via le comité exécutif, seule instance décisionnaire. ● Accroître la solidarité et les échanges entre les fédérations. ● Garantir l’universalité des compétitions en limitant à trois par pays le nombre de clubs qualifiés pour la Ligue des champions. ● Rétablir l’unité des familles du football. ● Travailler à l’exemplarité du football en luttant contre le racisme, le dopage, les transactions financières douteuses, les dérives de la profession d’agent. LENNART JOHANSSON L’héritage préservé ● Favoriser la transparence financière des clubs de football européens. ● Intensifier le combat contre les matchs truqués, les paris, le dopage, le racisme. ● Améliorer les compétitions européennes afin de concerner plus de pays et repenser la distribution des profits. ● Renforcer les partenariats avec les familles du football. ● Protéger le football des interventions politiques et des recours juridiques. RABOBANK MISE SUR LA STABILITÉ L’équipe cycliste néerlandaise Rabobank fait le pari de la stabilité et de la jeunesse pour espérer à nouveau briller sur les routes du ProTour. Les Espagnols Freire, Flecha, le Russe Menchov, le Danois Rasmussen ainsi que les Néerlandais Boogerd et van Heeswijk sont la garantie de nombreux succès. PHOTONEWS/DPPI WITERS/PRESS SPORTS Directsoir t Vendredi 26 janvier 2007 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :