Direct Soir n°96 25 jan 2007
Direct Soir n°96 25 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de 25 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Ségolène Royal tournée aux Antilles

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Jeudi 25 janvier 2007 6 ACTU EN COUVERTURE SÉGOLÈNE ROYAL/Cap sur les Antilles La candidate socialiste à l’élection présidentielle entame ce soir une tournée de quatre jours aux Antilles, qui sera très suivie. Elle devra notamment affirmer sa position à propos de Georges Frêche. Beau temps mais mer agitée à l’occasion de la visite de Ségolène Royal aux Antilles. D’abord en Martinique, puis en Guadeloupe, la candidate socialiste est attendue avec impatience. Sur place, les propos de Georges Frêche sur la part de « Blacks » dans l’équipe de France de football (voir encadré) en ont hérissé plus d’un et la candidate devra aborder le problème. Le Collectifdom, une association qui revendique 40000 membres aux Antilles, en Guyane, à la Réunion et à Mayotte a, dans un premier temps, appelé à une mobilisation générale et immédiate contre sa venue.Avec un message clair : avant de mettre un pied dans les départements d’outre-mer, la candidate doit clarifier sa position. Ségolène Royal, il est vrai, n’a pas cessé de brouiller les cartes. Dans un premier temps, elle s’est montrée vindicative à l’encontre du président de la région Languedoc-Roussillon. Puis, mardi dernier, Georges Frêche a annoncé son intention de se mettre en retrait du PS pour les « trois à quatre mois à venir ». Le lendemain, sur RTL, Ségolène Royal a simplement salué le geste et estimé que le parti pouvait « en rester là ». THOMAS LIARD E. FEFERBERG/AFP Voyage à risque Si Ségolène Royal est née à Dakar, au Sénégal, en 1953, elle connaît également les Antilles. Elle y a passé une partie de son enfance. En effet, après l’Afrique, son père, le lieutenant Jacques Royal, est affecté en Martinique. Là-bas, la famille Royal profite des privilèges dont bénéficient les expatriés. Ségolène et ses huit frères et sœurs ont une nounou, une belle maison, et ils sont scolarisés au pensionnat de Saint-Joseph de Cluny, à Fort-de-France. La candidate socialiste devrait d’ailleurs s’y rendre durant son séjour. P.FRILET/HEMIS.FR Ségolène et les îles Ségolène Royal et Christiane Taubira (député de Guyane). Sa caution pour les Antilles ? La candidate a encore une fois changé d’avis dimanche en réclamant cette fois l’exclusion pour des propos « inacceptables et humiliants ». Peut mieux faire, selon le Collectifdom, qui espérait une exclusion effective avant le voyage de Ségolène Royal. Malgré tout, un sursis a été accordé. A la demande d’un des membres du collectif, Victorin Lurel, député de la Guadeloupe mais aussi membre de l’équipe de campagne de Ségolène Royal, l’appel à la mobilisation a été retardé de soixante-douze heures. DR L’affaire Frêche La décision que prendra samedi la commission nationale des conflits du PS sera décisive. En cas de maintien de Georges Frêche au sein du parti, le voyage de Ségolène Royal pourrait devenir périlleux en termes d’image et sa rencontre prévue avec le poète Aimé Césaire, délicate. La présence de Christiane Taubira, désormais impliquée dans la campagne de Ségolène Royal peut désarmorcer la question. Mais le voyage aux Antilles de la candidate socialiste à l’élection présidentielle va être très suivi par ses opposants. Le 16 novembre dernier, Georges Frêche, à la sortie d’un conseil de l’agglomération de Montpellier, fait un commentaire sur l’équipe de France de football. « Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze, déclare-t-il. La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais là, s’il y en a autant, c’est parce que les Blancs sont nuls ». Le tollé est général. Depuis, de nombreux membres du PS réclament à Ségolène Royal de prendre « clairement et politiquement » ses distances avec de tels propos. Repère Directsoir Au cours de son voyage, Ségolène Royal tiendra deux meetings. Le premier aura lieu vendredi à La Trinité, en Martinique, fief du député socialiste Louis-Joseph Manscour. Elle animera ensuite une réunion publique samedi en Guadeloupe, aux Abymes. La gauche dispose d’une base électorale importante aux Antilles. La Guadeloupe a ainsi presque toujours voté pour elle depuis 1974, avec une exception notable en 1981. Le soutien récent de Christiane Taubira à la candidate socialiste représente également un bon point pour la suite de sa campagne. La représentante des radicaux de gauche, qui n’est pas candidate en 2007, est arrivée en tête en Martinique comme en Guadeloupe au premier tour de la présidentielle 2002. M. BUREAU/AFP La gauche, une force politique aux Antilles
www.directsoir.net Jean-François Deniau, homme politique et académicien. PRÉSIDENTIELLE/Nouvelle polémique h Une nouvelle polémique vient pimenter la campagne électorale, à propos d’une information selon laquelle le cabinet du ministre de l’Intérieur aurait demandé aux Renseignements généraux (RG) d’enquêter sur l’entourage de Ségolène Royal. L’ex-directeur de Greenpeace France, Bruno Rebelle, qui a rejoint l’équipe de la candidate socialiste, aurait fait l’objet d’une enquête des RG. Il a dénoncé ces méthodes. Alors que la candidate socialiste traverse une phase de campagne difficile (elle recueillerait 48% des voix au second tour contre 52% pour Nicolas Sarkozy, selon un sondage Ipsos paru ce matin dans Le Point), son entourage a immédiatement réagi. François Hollande, premier secrétaire du PS, a réclamé l’ouverture d’une enquête. Ségolène Royal, interrogée ce matin sur RMC Info/BFM TV, en appelle au président de la République pour « assurer le bon fonctionnement de la campagne présidentielle ». La Direction centrale des renseignements généraux (DCRG) n’a pas souhaité réagir mercredi, tandis que Nicolas Sarkozy, de son côté, dément toute implication. J.-P. MULLER/AFP Bruno Rebelle. DR E. DE MALGLAIVE/GAMMA JEAN-FRANÇOIS DENIAU/Mort d’un écrivain aventurier h L’académicien et diplomate Jean-François Deniau est décédé mercredi à son domicile parisien des suites d’une longue maladie, à l’âge de 78 ans. « Homme politique, diplomate, artisan de la construction de l’Europe, il avait voué son énergie inépuisable et l’ardeur de son engagement au service de la France et des valeurs universelles qu’elle porte dans le monde », a témoigné Jacques Chirac. Ce globe-trotter a mené une carrière tout autant politique que littéraire. Né à Paris, le 31 octobre 1928, il prend très tôt le large. Diplômé d’économie, licencié ès lettres, il passe l’écrit de l’ENA à Saïgon, avant de servir dans une unité de partisans en Indochine. Chargé de mission en 1955 au secrétariat général du comité interministériel, il a participé à la préparation du traité de Rome. Au sein de la Commission européenne à Bruxelles, chargé de l’aide au développement, il œuvre en faveur des pays associés du tiers-monde. En 1963, le général de Gaulle le nomme ambassadeur en Mauritanie, fonction qu’il exerce en Espagne en 1976, lors de la transition démocratique. Six fois ministre de 1973 à 1980, notamment aux Affaires européennes et au Commerce extérieur, il est élu président du conseil général du Cher en 1981. Il reçoit, dix ans après, le grand prix Paul-Morand de l’Académie française. Membre de l’Académie de marine, il est président fondateur de l’association Écrivains de marine. Enfin, le 9 avril 1992, il est élu à l’Académie française. Son dernier livre, Survivre, est paru chez Plon en 2006. 600 démarches en ligne INTERNET/un peu plus d’administration publique en ligne h Toutes les démarches administratives sur un seul site Internet, c’est l’objectif du nouveau portail lancé hier, par le Premier ministre, Dominique de Villepin, et le ministre délégué au Budget, Jean-François Copé. Déjà disponibles sur le Web mais par l’intermédiaire des sites des différents ministères, elles sont désormais centralisées. Acte de naissance, changement d’adresse, ces services sont accessibles à toute heure. La page d’accueil donne accès à des démarches partagées en neuf thèmes : famille, santé, travail, études, papiers, vie de citoyen, logement, voyages et impôts. Pour l’instant, 600 procédures peuvent déjà être effectuées sur ce site et début 2008, elles pourront toutes être réalisables en ligne. LES SITES À CONSULTER www.administration24h24.gouv.fr www.service-public.fr FRANCE LA GASTRO CÈDE LA PLACE À LA GRIPPE La structure interne du virus de la grippe. Alors que l’épidémie de gastro-entérite qui a touché 1,25 million de personnes cet hiver, est en repli, le réseau Sentinelle de l’Insermannonce déjà une montée en puissance du virus de la grippe. 1 La semaine dernière, du 15 au 21 janvier, l’Insermnotait que le virus de la grippe atteignait pour la première fois cette année, le seuil épidémique de 170 cas pour 100 000 habitants. Il faudra attendre une semaine supplémentaire pour parler d’épidémie. 2 A ce jour, la maladie ne représenterait pas de danger particulier, avec un taux d’hospitalisation inférieur à 1%, toujours selon les médecins de l’Inserm. L’âge médian des cas enregistrés jusqu’à présent est de 16 ans. 3 Même s’il n’est pas efficace à 100%, il existe un vaccin contre la grippe disponible en pharmacie. N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous ressentez un état grippal : courbatures, mal de tête, mal de gorge, fièvre, toux, etc. XAVIER FORNEROD,CAMILLE TASSEL,LAURE DEGOUY,FRANÇOIS DENAT,SÉBASTIEN DUPORT RUSSEL KNIGHT/COSMOS Directsoir t Jeudi 25 janvier 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :