Direct Soir n°92 19 jan 2007
Direct Soir n°92 19 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de 19 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : François Bayrou, progression dans les sondages

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Vendredi 19 janvier 2007 6 ACTU EN COUVERTURE Selon François Bayrou, rien n’est joué François Bayrou entend bien, sondages à l’appui, être le troisième homme de la présidentielle. Les résultats des derniers sondages peuvent satisfaire François Bayrou. Lui qui rêve de créer la surprise de cette élection dépasse pour la première fois Jean-Marie Le Pen dans les intentions de vote. Une étude Ifop réalisée au lendemain de l’intronisation de Nicolas Sarkozy, le crédite de 12%, soit presque le double de son score en 2002 (6,84%). Un sondage CSA publié hier lui donne 9% d’intentions de vote,en hausse de trois points, et les autres sondages publiés en janvier le situent à 10%. Pour la première fois, ces estimations à deux chiffres donnent des ailes au président de l’UDF et peuvent le rassurer sur sa position en ce début de campagne présidentielle : sortir de l’affrontement droite-gauche. Lors de sa déclaration de candidature le 2 décembre dernier, le candidat centriste avait estimé que cette alternative était vaine : « Ce n’est plus à l’échelle des problèmes, ce n’est plus à l’échelle du temps ». Il a proposé d’en finir avec « cette guerre civile ridicule et sourde d’une moitié du pays contre l’autre ». Pour « changer d’ère politique », François Bayou dit qu’il nommera dans son gouvernement (s’il est élu) « une équipe pluraliste, équilibrée, femmes et hommes, venus de bords différents, avec mission de mettre en œuvre le même projet républicain ». Un projet qui mûrit depuis de nombreuses années. Bayou le centriste, alors jeune professeur de lettres à Pau, était déjà candidat UDF aux P.GUYOT/AFP HADRIENLECŒUR Repères Sa campagne Le 2 décembre, il avait annoncé sa candidature depuis le village de Serres- Castet, au cœur des Pyrénées-Atlantiques, où son arrière-arrièregrand-père est né. Sur le terrain, le président de l’UDF mène depuis décembre une minutieuse campagne « de labourage », avec peu de grands meetings mais plutôt des tables rondes où il dialogue pendant des heures avec de petits groupes d’entrepreneurs, chercheurs, viticulteurs… Il est aujourd’hui à Clermont-Ferrand, sera dimanche à Nice et, la semaine prochaine, à Orléans. C. FOHLEN/ABACAPRESS élections législatives de 1978. Vingt ans plus tard, et après un passage au ministère de l’Education nationale, il prend la présidence de l’UDF, l’Union pour la démocratie française. Ses priorités sont la lutte contre la dette, un effort pour l’éducation et la recherche, la lutte contre l’exclusion et la défense « du climat et de la biodiversité ». Il défend aussi un « plan de création d’emplois » qui offrirait aux entreprises des exonérations fiscales pour embaucher. LE GROS/PIX/VISUAL Son équipe François Bayou entend s’exprimer à propos du projet de loi sur la télévision du futur, en particulier sur le problème des « chaînes bonus » sur la TNT, accordées aux chaînes historiques, ainsi que la question de la numérotation. En se plaçant au-dessus des querelles partisanes et en marge du bipolarisme politique, François Bayou continue de jouer pleinement son rôle en vue du grand rendez-vous d’avril-mai 2007. Marielle de Sarnez dirige la campagne présidentielle de François Bayrou. L’équipe de campagne comprend également Hervé Morin, président du groupe UDF à Assemblée nationale, Michel Mercier, président du groupe au Sénat et trésorier de l’UDF, la sénatrice Jacqueline Gourault et le député européen Jean-Marie Cavada, ancien journaliste et président de Radio France de 1998 à 2004. G. BASSIGNAC/GAMMA Verbatim « Tératologie » ? François Bayrou pourrait-il décider d’inclure dans son gouvernement (s’il est élu) Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ? Réponse du candidat : « Là, on entre dans la tératologie, ce qui veut dire la science des monstres. » Son patrimoine Il a été un des premiers à révéler son patrimoine dans la foulée de Ségolène Royal. Le couple Bayrou ne paye pas l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Son patrimoine est estimé à 607 000 €. Il est propriétaire d’une résidence principale dans les Pyrénées-Atlantiques, d’un deux pièces à Paris et « à titre de bien professionnel », d’une exploitation agricole d’élevage. Le candidat UDF ne possède aucune valeur mobilière, ni assurance-vie, ni collection, ni bien immobilier, ni compte à l’étranger.
www.directsoir.net Les sacs de sport saisis à Dunkerque contenaient 356 kg d’héroïne. JUSTES/L’hommage solennel de Jacques Chirac Jacques Chirac et Simone Veil, hier au Panthéon. h A l’occasion de la cérémonie d’hommage national aux Justes de France, hier au Panthéon, Jacques Chirac a fustigé le pouvoir de Vichy qui s’est « déshonoré » en édictant le « sinistre » statut des juifs. Il a, en revanche, exalté les vertus des Français anonymes et en a profité pour faire un discours sur les valeurs qui fondent la République Le président de la République, accompagné de Simone Veil, présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, a ensuite souligné qu’une leçon devait être tirée de cette sombre période : « Face à l’extrémisme, il n’y a qu’une attitude : le refus, l’intransigeance. » Cette cérémonie a ému et impressionné tous ceux, sauveurs ou sauvés, qui y participaient. On a pu assister à un de ces moments d’unanimité comme en connaît, de temps en temps un pays, puisque se côtoyaient, pour écouter Simone Veil et Jacques Chirac, aussi bien les membres du gouvernement Villepin (avec Nicolas Sarkozy) et trois anciens Premiers ministres : Jean-Pierre Raffarin s’entretenant avec Laurent Fabius et serrant la main de Lionel Jospin. La cérémonie s’est achevée par une visite de la crypte pour dévoiler la plaque rendant hommage aux Justes. Des moments inoubliables. J. NAEGELEN/AFP F. LO PRESTI/AFP DROGUE/Saisie record d’héroïne à Dunkerque h La Police aux frontières du terminal ferry de Loon-Plage (Nord) a intercepté dans la nuit de mardi à mercredi 356 kg d’héroïne, pour un montant de dix millions d’euros. A l’arrière d’un camion turc en partance pour la Grande-Bretagne se trouvaient 14 sacs de sport. Ce conditionnement a intrigué la société privée chargée de veiller à ce qu’aucun clandestin ne voyage à bord. Cette saisie est l’une des plus importantes réalisées en Europe ces dix dernières années. Il y a un an, les douanes avaient déjà saisi 305 kg d’héroïne blanche à bord d’un autre camion turc. Selon le responsable de la communication des douanes de Dunkerque, Christian Bremeersch, « c’est de l’héroïne venant d’Afghanistan qui arrive en Turquie et prend la route des Balkans pour les marchés de l’Europe de l’Ouest ». 80% de l’héroïne consommée en Europe provient d’Afghanistan, où les autorités ne peuvent effectuer aucun contrôle. Elle transite ensuite par l’Asie centrale, l’Iran, la Turquie et les Balkans. Pourtant, en France,la consommation de ce stupéfiant est en légère régression, grâce notamment aux traitements de substitution. Les deux tiers des 160000 personnes dépendantes, essentiellement dans la tranche 25-35 ans, en bénéficient. A noter une tendance inquiétante : de plus en plus de jeunes testent au cours de soirée cette drogue qui provoque rapidement l’addiction. INTERNET/L’information en langue des signes h Difficile d’avoir accès à l’information pour les 18 000 à 20 000 sourds-muets. Pour pallier ces difficultés, le site www.websourd.org propose de courtes vidéos en langue des signes, expliquant les dépêches de l’Agence France Presse. Avec humour, il propose également des aides pratiques dans tous les domaines. A l’occasion de l’élection présidentielle, les sourd-muets devraient pouvoir regarder les débats traduits en langue des signes. C’est du moins le souhait du ministre délégué aux personnes handicapées, Philippe Bas, qui a écrit hier aux chaînes de télévision pour leur demander de « rendre accessibles » aux personnes sourdes et malentendantes « tous les programmes relatifs aux campagnes électorales à venir ». Grâce à la loi sur le handicap adoptée en 2005, toutes les émissions télévisées devront être accessibles aux malentendants d’ici 2010. Actuellement, 32% des programmes de France 2 sont sous-titrés, contre 23% pour TF1 et 9% pour M6. Nos voisins anglais sont en avance. La BBC sous-titre 95% de ses programmes. LES SITES À CONSULTER ★★ ★★★★ ★★★ ★★★ www.websourd.org/www.visuf.com/visuflangue.php www.sourds.net www.medias-soustitres.com/18 000 à 20 000 sourds-muets en France DR FRANCE PARITÉ POUR LES EXÉCUTIFS RÉGIONAUX Voté hier à l’Assemblée, le projet de loi sur la parité rend obligatoire l’égalité hommes-femmes dans les exécutifs régionaux et municipaux. Pour être appliqué, ce texte doit maintenant être promulgué par le Président. 1 Dans les collectivités territoriales, la parité sera effective pour les communes de plus de 3500 habitants et obligatoire dans la désignation des adjoints au maire. A l’échelle régionale, elle s’appliquera pour les vice-présidents du conseil régional et des commissions permanentes. 2 Autre dispositif prévu dans ce texte : le Sénat a imposé une alternance stricte entre candidats de sexe différent pour les listes électorales. Aujourd’hui, cette alternance ne s’applique que de manière générale par groupe de six et n’est valable que pour les communes de plus de 3500 habitants. 3 Enfin, dans les départements, le projet de loi prévoit que tout conseiller général aura un suppléant de l’autre sexe. Cette personne le remplacera automatiquement en cas de maladie, décès ou de cumulde mandats. THOMAS LIARD,KARÈNE BASSOMPIERRE,SÉBASTIEN DUPORT M. NASCIMENTO/REA Directsoir t Vendredi 19 janvier 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :