Direct Soir n°89 16 jan 2007
Direct Soir n°89 16 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de 16 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Zapatero, combattre l'ETA

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Mardi 16 janvier 2007 6 ACTU EN COUVERTURE JOSÉ LUIS ZAPATERO/Face à l’ETA Le chef du gouvernement espagnol doit démontrer sa capacité à unir toutes les forces politiques pour sortir de l’impasse terroriste. José Luis Rodriguez Zapatero s’est exprimé hier devant le Parlement espagnol sur sa politique anti-terroriste. Son discours était très attendu par l’ensemble de la classe politique depuis la rupture du cessez-le-feu par le mouvement indépendantiste basque (ETA) consécutif à l’attentat de Madrid du 30 décembre dernier.Dans son allocution, le Premier ministre espagnol a réaffirmé que cet acte de violence avait mis « un point final » au processus de paix engagé neuf mois plus tôt : « Jamais, il n’y aura de dialogue avec la violence », a-t-il déclaré. Il a également appelé à un grand « consensus national » pour répondre aux défis de l’organisation terroriste.Ce message pourrait ne pas être entendu par le parti populaire (PP) opposé depuis 2004 à toute négociation avec une organisation considérée comme terroriste par l’ensemble des membres de l’Union européenne, tandis que l’opposition multiplie ses critiques à l’encontre du chef du gouvernement. Vendredi dernier, évoquant l’attentat de la fin décembre lors d’un meeting des présidents de région,José Luis Zapatero a parlé « d’accident tragique », une maladresse verbale vite corrigée par l’intéressé mais qui n’a pas échappé à l’opposition conservatrice. PedroSanz, un des leaders du parti conservateur a reproché au secrétaire général du parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de ne pas s’être excusé. Enfin, ce week-end le PP n’a pas souhaité participer aux manifestations « contre le terrorisme et pour la paix » organisées à Madrid et à Bilbao. ALMAGRO-DUCLOS-VANDEVILLE/GAMMA VÉRONIQUEFORGE M. FOURMY/REA Conduite à gauche Ses convictions José Luis Zapatero est issu d’une famille engagée à gauche. Tout d’abord proche des communistes, il adhère au parti socialiste espagnol (PSOE) en 1979 poussé par son admiration pour Felipe González mais également par les idéaux républicains de son grand-père fusillé pendant la guerre d’Espagne. Il est élu plus jeune député en 1982 à seulement 22 ans. Depuis, il n’a cessé de gravir les échelons au sein du PSOE pour être élu en 2000 secrétaire général. En mars 2004, candidat de son parti, il remporte les élections contre José Maria Aznar après l’attentat islamiste de Madrid. Cette défiance à l’encontre du gouvernement devrait se poursuivre. Le chef du PP, Mariano Rajoy, a annoncé qu’il réclamerait l’abrogation de la résolution par laquelle tous les groupes parlementaires, sauf le sien, avaient autorisé en mai 2005 l’exécutif à dialoguer avec l’ETA si elle exprimait son intention claire et sans équivoque de renoncer à la violence. Le PP exhorte l’exécutif à revenir à la lettre du « pacte antiterroriste » qu’il avait conclu en 2000 avec le PSOE visant la défaite de l’ETA par la seule action policière et judiciaire. Sa vision du monde Plusieurs responsables gouvernementaux ont fait valoir ces derniers jours que Madrid n’avait jamais dérogé aux grands axes de ce pacte,mais que cet accord avait vécu. Désormais, l’objectif du gouvernement sera d’inclure dans ce tout nouvel accord le parti nationaliste basque au pouvoir dans cette région afin d’isoler Batasuna, le bras politique de l’ETA, et le pousser ainsi clairement à se démarquer de la violence.José Luis Zapatero doit aujourd’hui démontrer sa capacité à sortir de l’impasse politique, lui qui s’était donné comme objectif de mettre fin au terrorisme. Le mandat de José Luis Zapatero est marqué par un changement dans la politique internationale de l’Espagne. Parmi ses décisions majeures, on note le retrait immédiat des forces espagnoles d’Irak et son soutien en 2004 à la candidature démocrate de John Kerry qui lui a valu les foudres de George W. Bush. Sur le plan européen, il a soutenu dès le début la Constitution européenne qui fut ratifiée en février 2005 avec plus de 75% des voix. Enfin, il s’est engagé dans une politique de coopération et d’aide au développement en faveur des pays du tiers monde. Y. HERMAN/REUTERS Verbatim L’aveu de Zapatero « Tous les Espagnols m’ont entendu dire le 29 décembre que j’avais la conviction que les choses allaient mieux depuis un an, mais je dois aujourd’hui reconnaître devant tous les Espagnols l’erreur claire que j’ai commise. » Les réformes sociales L’arrivée de José Luis Zapatero au pouvoir est marquée par une révolution des mœurs. Il milite pour l’égalité hommes/femmes en instaurant la parité au sein de son gouvernement. Il a légalisé le mariage homosexuel, se heurtant frontalement à la droite espagnole. Enfin, en matière économique et sociale, il obtient de bons résultats, il a réduit le chômage en le rapprochant de la moyenne européenne. Selon The Economist, L’Espagne crée aujourd’hui 60% des emplois de toute la zone euro. Le gouvernement encourage aussi le développement de « l’économie de la connaissance ». A. COMAS/REUTERS
J. BRINON/AP www.directsoir.net L’épouse de George W. Bush, hier, au siège de l’Unesco à Paris. JUSTICE/Le Conseil d’Etat déboute EasyJet h Le Conseil d’Etat a rejeté hier soir le recours en référé de la compagnie aérienne à bas coût EasyJet. Cette dernière demandait la suspension d’un décret soumettant les personnels navigants des compagnies étrangères basées en France au droit du travail français. Cette pratique a été assimilée à du « dumping social » par la Haute Cour administrative. Elle doit encore se prononcer sur le fond des réclamations de la compagnie britannique, même si les arguments de cette dernière n’ont pas fait naître de doute sérieux sur la légalité du décret. ARMÉE/Des Écureuils 135 pour la gendarmerie h Pour renforcer sa flotte d’hélicoptères, la gendarmerie a commandé douze appareils légers de type EC135 à Eurocopter, une filiale d’EADS. Elle a par ailleurs posé des options sur vingt-cinq autres hélicoptères du même type, pour un budget total de 233 millions d’euros. Les usages, multiples, vont de la poursuite de malfaiteurs au sauvetage de personnes en péril, en passant par la surveillance de la route ou des forêts. La première livraison est prévue fin 2008. I. HANNING/REA ALPHABÉTISATION/ « L’ambassadrice » Laura Bush h La Première Dame des Etats-Unis est en visite à Paris depuis dimanche et jusqu’à demain. Elle participe, au siège de l’Unesco, à une série de conférences organisées par l’organisation sur alphabétisation. « Investir dans l’alphabétisation et l’éducation aide les gouvernements à remplir leurs obligations fondamentales : améliorer les chances des enfants et des familles, renforcer leurs économies et maintenir leurs citoyens en bonne santé », a déclaré Laura Bush au cours d’une table ronde. Celle-ci est ambassadrice honoraire de l’Unesco pour la Décennie des Nations unies pour l’alphabétisation. « Près d’un adulte sur cinq dans le monde – quelque 781 millions – est privé d’alphabétisation. Il faut y ajouter 77 millions d’enfants qui ne vont pas à l’école et ne peuvent pas acquérir les compétences de base », a expliqué le directeur général de l’Unesco, Koïchiro Matsuura. D’ici à 2015, ce sont 18 millions d’enseignants qui devront être formés pour offrir une éducation primaire à tous les enfants de la planète. En France, si l’analphabétisme devient rare, l’illettrisme n’a en revanche pas disparu. Selon les dernières études, 9,7% des jeunes hommes éprouvent des difficultés à lire et à comprendre des documents de la vie courante (comme par exemple un programme de télévision). 3,9% d’entre eux ne possèdent pas les mécanismes élémentaires de la lecture ou éprouvent de grandes difficultés sur tous les types de textes. Les paiements croissent 2,5 fois plus vite que le nombre d’internautes INTERNET/La sécurisation des paiements en ligne h Le manque de confiance est la principale raison de la réticence des consommateurs à faire leurs achats en ligne. Plusieurs outils permettent pourtant de garantir la sécurité des paiements. La cryptographie à clé publique et la signature électronique rendent l’utilisation de la monnaie électronique possible. L’identification de l’acheteur et du vendeur au moyen de certificats électroniques ainsi qu’une conservation des historiques des transferts sont censées faciliter les échanges. Les transactions se font généralement entre une banque et un Payment Service Provider (PSP), c’est-à-dire un fournisseur de paiement sécurisé qui offre diverses formes de paiement. LES SITES À CONSULTER www.e-cartebleue.com www.spplus.net www.rsasecurity.com www.service-virtualis.com DR FRANCE LA RÉFORME DES TUTELLES Ce soir, débute à l’Assemblée nationale la discussion du projet de loi visant à réformer les tutelles, intitulé « réforme de la protection juridique des majeurs ». Voici les principaux points de ce texte très attendu par les associations et les familles. 1 Toute personne peut désigner, pour le jour où elle devient incapable, une personne de confiance pour la représenter. Les parents des enfants handicapés pourront y recourir. Seule l’altération des facultés mentales pourra limiter les cas d’ouverture d’un régime de protection juridique. 2 La protection ne concerne plus seulement les biens mais aussi la personne visée par la tutelle. Les mandataires devront s’assurer des conditions de vie, y compris le logement, les meubles, mais aussi les souvenirs et objets personnels, qui devront être gardés à la disposition du majeur. 3 La personne et sa famille seront pris en compte dans l’organisation de la mesure de protection, avec la possibilité d’instaurer un conseil de famille « sans juge » pour les personnes les plus vulnérables. Les proches pourront accéder aux comptes de gestion sur autorisation du juge. THOMAS LIARD,KARÈNE BASSOMPIERRE,XAVIER FORNEROD M. GAILLARD/REA Directsoir t Mardi 16 janvier 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :