Direct Soir n°87 12 jan 2007
Direct Soir n°87 12 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°87 de 12 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Carla Bruni musique au coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Vendredi 12 janvier 2007 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW JEAN-BAPTISTE LEGRAND (LES ENFANTS DE DON QUICHOTTE) PARI RÉUSSI Les Enfants de Don Quichotte sont parvenus à sensibiliser au problème des SDF et provoquer la réaction des politiques. A la clef, la refonte du système d’hébergement d’urgence. Jean-Baptiste Legrand revient sur la genèse du mouvement. Don Quichotte se battait contre des moulins à vent, des choses irréelles ou improbables… Que font « ses enfants » ? Don Quichotte avait des idéaux, des choses qu’on a envie de défendre, comme nous avec les droits humains fondamentaux.Nous,ses enfants, avons tiré des leçons de ce célèbre « papa », et nous nous battons contre des choses concrètes. L’histoire commence par un coup de gueule de mon frère Augustin et de Pascal Oumaklouf : l’envie d’utiliser les médias pour alerter le public et les politiques. Le but était de prouver qu’il existe des solutions concrètes pour supprimer le problème des SDF,proposées depuis des années par des associations. Il n’est pas normal qu’on ne les mette pas en œuvre aujourd’hui. Vous prouvez qu’un citoyen lambda a les moyens de mettre le poing sur la table lorsqu’un sujet grave le révolte, et de le faire savoir au pays tout entier ? Oui, mais il faut faire attention : si nous avons eu tant d’impact, c’est que nous avons tapé juste, que nous avons dénoncé un problème très grave qui remet en cause les droits humains fondamentaux et qui dure depuis des Repères années. C’est une réalité qui choque, et qui fait peur à tout le monde. Un récent sondage réalisé par Emmaüs dévoile que 50% des Français ont peur d’être SDF un jour. Nous n’aurions pas pu avoir cette médiatisation avec n’importe quelle autre cause, il n’y aurait pas eu non plus cette réaction politique. Très rapidement, vous emportez l’adhésion de la France entière… Les Français ont senti que nous énoncions une grande vérité et que nous dénoncions un énorme scandale ! On n’a pas le droit, aujourd’hui en France, 6 e puissance mondiale, de laisser des personnes dormir dehors. Ce sont des condamnés à mort ! Ils sont entre 100 000 et 400 000. Cela, c’est l’affaire des politiques. Le challenge était de nous présenter, non pas comme des spécialistes ni comme des techniciens du problème, mais comme des citoyens en colère. Mais il est regrettable qu’il faille une action comme celle des Enfants de Don Quichotte pour mobiliser l’attention des pouvoirs publics alors que les associations dédiées à cette cause à plein-temps tentent de se faire entendre depuis des années, en S’il faut faire une SDF-Academy pour faire avancer les choses allons-y ! J. MOTTE/ABACA J. MOTTE/ABACA J. MOTTE/ABACA vain ! Nous avons touché un public différent, non pas seulement des militants, mais aussi des citoyens ordinaires, des familles. Quelques stars, aussi, mais nous avons veillé à ne pas devenir un show médiatique. On nous a traités de « SDF-Show », de télé-réalité : clairement, je dis oui ! S’il faut faire un « SDF-Academy » pour faire changer les choses, allons-y ! On a pu vous reprocher d’exposer aux médias des personnes fragilisées par le malheur. En leur donnant la parole, on leur redonne de la dignité, justement. On a assisté à de vraies transformations,certains ont retrouvé un emploi grâce à leur témoignage. D’un seul coup, on entendait J. MOTTE/ABACA un discours de vérité,tellement sincère,tellement poignant, exempt de tout misérabilisme. Et que répondre à ceux qui vous ont traités d’opportuniste pour avoir agi en pleine campagne présidentielle ? Mais ce sont les politiques qui ont été opportunistes ! Et j’en suis ravi ! Nous préparions notre action depuis longtemps, sans avoir pu la faire aboutir auparavant. Du coup, elle a coïncidé avec le lancement de la campagne présidentielle et avec l’arrivée du froid : tout cela tombait parfaitement bien ! Où en est votre action aujourd’hui ? Nous sommes dans un processus de sortie de crise. Dès que quelqu’un sera relogé dans des conditions décentes, nous plierons sa tente. Mais nous restons très vigilants sur les bonnes mesures qui permettent un changement radical du système : pas question de lever le camp massivement.Nous restons aussi solidaires des campements de province. Nous allons faire du cas par cas, et nous resterons mobilisés jusqu’au dernier SDF. La charte Les fondateurs Les mesures « Les directeurs d’associations nous ont aidés à rédiger notre charte du canal Saint-Martin, à recueillir les éléments importants sur le problème complexe du logement. Nous avions besoin de leur expertise. On peut continuer à la signer sur les campements et sur notre site www.lesenfantsdedonquichotte.com » PROPOS RECUEILLIS PAR ISABELLE GAYRARD LA VICTOIRE « Nous avons constaté avec satisfaction que l’ensemble des articles de la charte du canal Saint-Martin avait été pris en considération. Nous considérons donc qu’une première étape décisive est franchie. Nous entrons dans une seconde étape de travail consistant en une veille active et constante permettant de garantir que des promesses formulées découlent aussitôt que possible des solutions concrètes. » Les trois membres fondateurs sont issus du monde du cinéma. Il s’agit d’Augustin Legrand, comédien qui a joué dans Fly Boys, Fanfan la Tulipe, de son frère Jean-Baptiste, producteur, et de Pascal Oumaklouf, comédien (Ruptures, 13 tzameti, Immortel, Trois Zéro). 27 100 places d’hébergement pérennes créées courant 2007, dont 3 000 HLM, 9 000 places en maisons-relais, 4 500 en centres d’hébergement et de réinsertion, 5 000 hébergements de stabilisation avec chambres doubles ou individuelles, ouverts 24h/24h.
THÉÂTRE DES NOUVEAUTÉS DENISE MOREAU-CHANTEGRIS Directrice, présente en coproduction avec le Théâtre du Palais-Royal et Flèche Productions après le succès de Frou-Frou les Bains la nouvelle comédie de PATRICK HAUDECŒUR mise en scène JACQUES DECOMBE assisté de Amandine Raiteux décors Costumes direction musicale Chorégraphie Marielle Spalony Juliette Chanaud Corinne Mamet Hervé Lebeau assistée de Juliette Azzopardi Lumières David Cadet avec Patrick Haudecœur, Philippe Beglia, Isabelle Spade, Jean-Pierre Lazzerini, Guillaume Laffly, Véronique Viel, Bob Martet, Sara Giraudeau, Patricia Grégoire, Edouard Pretet. pianos numériques LOC. THEATRE : 01 47 70 52 76 et agences - www.theatredesnouveautés.fr.tc Licence spectacle 5477/saison 2007 Publicité Chalmandrier RCS PARIS B 572 123 792



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :