Direct Soir n°87 12 jan 2007
Direct Soir n°87 12 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°87 de 12 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Carla Bruni musique au coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir t Vendredi 12 janvier 2007 14 DR CULTURE CINÉMA/Un salon à Paris Les amoureux du 7 e art ont enfin leur manifestation avec le premier Salon du cinéma. Le cinéma avait ses festivals, ses palmarès, ses rencontres, ses marchés, ses fêtes mais pas son salon. Le premier se tient jusqu’à dimanche à Paris, porte de Versailles. Ce rendez-vous est ouvert à tous les inconditionnels du 7 e art, à tous ceux qui veulent entrer dans la magie du cinéma. Les visiteurs pourront découvrir tous les métiers du cinéma. Des animations et des ateliers leur seront proposés. Ils pourront aussi participer au tournage d’un court-métrage sur un plateau de 600 m² réalisé par Niels Tavernier. DVD/Deux juges déterminées u Deux femmes, Vera Ngassa, conseillère d’Etat, et Béatrice Ntuba, présidente de la cour, sont déterminées à combattre l’injustice qui touche les femmes dans une société camerounaise en pleine mutation. Au fil des dossiers traités et des jugements rendus, les violences faites aux femmes sont pointées et les dysfonctionnements du système culturel et social décriés. L’espoir naît cependant des engagements des unes et des efforts consentis par les autres. La détermination des juges et les histoires bouleversantes de Manka, Sonita ou Amina, inscrivent ce film dans une dynamique réaliste et intimiste sans succomber au misérabilisme, un écueil qui guette trop de documentaires sur l’Afrique. Sisters in Law, de Florence Ayisi, MK2. TOPDESTOPS Singles : les succès 2006 La lutte aura été acharnée, mais c’est finalement le générique de la série Prison Break qui arrive en tête des ventes de CD singles pour l'année 2006. Fatal Bazooka (alias Michaël Youn) se classe tout juste derrière, malgré sa sortie tardive. 1 2 3 4 5 Un grand forum réunira de grands noms du cinéma comme Christophe Barratier, le réalisateur des Choristes, Jean- Pierre Lelong, bruiteur de 900 films et primé aux oscars ou encore Peter Lord, directeur des studios Aardman et créateur de Wallace et Gromit. Une exposition présentera les étapes du travail d’Anne Seibel, chef décoratrice, sur le film de Sofia Coppola, Marie-Antoinette. Salon du cinéma, Parc des expositions de la porte de Versailles, hall 6, jusqu’au 14 janvier. salonducinema.com Pas le temps 362 800 ex. Faf Larage M6 Interactions Fous ta cagoule 340 100 ex. Fatal Bazooka Up Music Living on Video 288 200 ex. Pakito Airplay La boulette 280 700 ex. Diams Hostile Gabriel 277 700 ex. Najoua Belyzel Scorpio LÉGENDE Nombre d’exemplaires de titres physiques vendus (CD singles), hors téléchargements. Source : SNEP/IFOP OLIVIA DE BUHREN,EMMANUELLE DE PEYRON,CAROLINE MUNOZ,OLIVIA ITHURBIDE,XAVIER PLASSON,SAMAR YOUSSEF,CAROLINE HALAZY,ALEXANDRE CARRÉ,ALLAN VAN DARC DR EN DIRECT DES MUSÉES Turpin de Crissé Le musée des Beaux-Arts d’Angers présente jusqu’au 15 avril 2007, 60 peintures et dessins de Lancelot-Théodore Turpin de Crissé, peintre autodidacte du XIX e siècle connu pour ses paysages. Ses voyages en Italie lui ont fourni une grande part de son inspiration. 14, rue du Musée, 49100 Angers. Tlj sauf le mardi de 12h à 18h. Tél. : 02 41 05 38 00 ou www.angers.fr/mba Chanson Rose et Adrienne, les fées de l’hiver C. GUIBBAUD/ABACAPRESS DR u Rose et Adrienne Pauly ont toutes deux subi une lourde déception sentimentale mais, parfois, les malheurs offrent des perspectives inespérées. Comme celui de coucher sur papier ses désillusions, et de les mettre en musique. Elles sortent chacune un album témoin de leurs tergiversations. Adrienne Pauly, parisienne, arbore un look qui rappelle Juliette Gréco, les cheveux noirs, la peau blanche. Ses chansons, produites entre autres par Yarol Poupaud, M ou Dominique Blanc-Francard, oscillent entre questionnements inquiets et ton décalé. Elle puise parfois dans un style détaché, proche de Gainsbourg. Rose, niçoise, ex-institutrice, a choisi un style plus dépouillé, souvent réduit à une simple guitare. Adrienne Pauly.
www.directsoir.net SORTIR Y ALLER Y ALLER Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER DR LILLE, DERNIERS JOURS À L’HEURE INDIENNE Dernier week-end pour profiter des festivités qui mettent Bombay à l’honneur. Déjà « Ville d’art et d’histoire », devenue capitale européenne de la culture en 2004, Lille a su s’imposer ces dix dernières années, aussi bien au plan national qu’européen. Oubliée la longue période de déclin économique due à la disparition de l’industrie textile, la ville a su mettre en valeur son patrimoine architectural, sa situation géographique et afficher son dynamisme culturel. Dernier exemple en date : Bombaysers de Lille 3000. La capitale nordique a mis en place des festivités bisannuelles mettant à l’honneur une ville et ses coutumes. Pour la première, Lille propose un voyage culturel et initiatique au cœur de Bombay et de ses célèbres studios cinématographiques. Et puisque les festivités s’achèvent dimanche, voici comment profiter de ce dernier week-end pour les découvrir. OÙ DORMIR ✱ L’HERMITAGE GANTOIS Cet ancien hospice classé monument historique est un hôtel de charme. 224, rue de Paris Tél. : 03 20 85 30 30 Marc Scalia, animateur star sur NRJ dans les années 80, puis directeur de la NRJ School. Aujourd’hui, directeur des programmes de Chérie FM. SON LIEU J’apprécie énormément les soirées entre amis où l’on refait le monde. Personne n’est d’accord et la conversation part dans tous les sens. ✱ ALLIANCE COUVENT DES MINIMES Un des plus beaux hôtels situé entre la citadelle Vauban et le vieux Lille. 17, quai de Wault Tél. 03 20 30 62 62 ✱ LE BRUEGHEL Abordable, en plein centre, au pied de l’église Saint-Maurice. 3-5, parvis Saint-Maurice Tél. : 03 20 06 06 69 OÙ MANGER ✱ LE BARBUE D’ANVERS L’estaminet est à Lille ce que le bistrot est à Paris : une institution. On y mange de la flamiche aux maroilles, de la carbonade flamande (bœuf caramélisé cuit dans la bière) ou du potjevlech (quatre viandes en gelée). Servi avec des frites, bien sûr. 1 bis, rue Saint-Etienne Tél. : 03 20 54 97 69 OÙ BOIRE UN VERRE ✱ LA CLOCHE A deux pas de la grande place, face au beffroi, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, La cloche est un des lieux phares du tout Lille. Cadre typique et accueil chaleureux. 13, place du Théâtre Tél. : 03 20 55 35 34 VIES NOCTURNES de Marc Scalia SON BAR Le Bound, 49, avenue George-V, Paris 8 e, pour l’ambiance. Tout le monde se parle, sans se regarder de la tête aux pieds. SON RESTO Diep, un restaurant chinois, 55, rue Pierre-Charron, Paris 8e. Le personnel est très efficace et toujours à l’écoute des clients. SA SALLE L’Olympia (Paris 9 e), c’est la salle la plus mythique et la plus impressionnante par son confort et sa qualité sonore. À FAIRE ✱ INDIANSCOPE Cette exposition, située dans la toute nouvelle maison de la photographie du quartier Fives, propose un voyage, à travers les milles facettes de l’Inde avec des guides exceptionnels tels que Edouard Boubat, Henri Cartier-Bresson, Martine Franck, Max Pam, Raghu Rai, Marc Riboud, Sébastiao Salgado. Maison de la Photographie du Nord/Pas-de-Calais, 18, rue Frémy. ✱ « BOMBAY, MAXIMUM CITY » Les expériences croisées d’artistes indiens et Douze éléphants de 8 m de haut ornent la rue Faidherbe en plein centre de Lille. SON DVD Je ne suis pas très DVD. internationaux, de photographes, d’écrivains, d’architectes ou d’économistes. Ils nous présentent les contradictions inhérentes à Bombay, capitale superpuissante mais aussi lieu de toutes les inégalités, comme en témoigne son bidonville, le plus important de toute l’Asie. Tri postal, av. Willy-Brandt. ✱ LE MARCHÉ DE WAZEMMES En plein centre du quartier populaire, ce marché et sa « maison folie » accueillent « bobos » et étudiants. Tous les dimanches matins, on y trouve une ambiance très typée, du poulet rôti et de la menthe fraîche pour le thé. SON LIVRE Belle du Seigneur d’Albert Cohen (Folio). Je l’ai lu en un an (1109 pages), il m’a marqué par son histoire simple et émouvante. Ce livre m’a vraiment touché. Sinon, j’adore les histoires de réussite d’un chef d’entreprise ou les livres dénonçant certains systèmes. SA MUSIQUE Je suis un inconditionnel de la musique black des années 80, 90 (Barry White, Al Jarreau, George Benson…), que j’écoute en boucle dans ma voiture. ✱ LA PLACE AUX OIGNONS Située dans le vieux Lille, cette place est idéale pour flâner et aller à la rencontre d’artistes… À NOTER Office de tourisme de Lille Palais Rihour-place Rihour 59000 Lille tél. : 08 91 56 2004 www.lilletourism.com www.lille3000.com DR ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net J.-P. ROUSSEILLE/ASA-PICTURES S. LEFEVRE/ASA-PICTURES Directsoir t Vendredi 12 janvier 2007 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :