Direct Soir n°867 8 déc 2010
Direct Soir n°867 8 déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°867 de 8 déc 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (225 x 295) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : Cinéma : l'atout Tautou

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
SPORT PHOTOS : AURIANA BEAUTÉ Hélène Janicot (17 ans), 2 e au classement national femmes 2010, médaille d’argent à l’étape de Coupe du monde 2010 de Chamonix. Direct Soir n o 867•Mercredi 8 décembre 2010 ESCALADE 14 TOUJOURS Victorieuse de la Coupe du monde par nation, le mois dernier en Slovénie, l’équipe de France d’escalade de difficulté se prépare pour le championnat du monde 2012 qui se déroulera à Paris- Bercy. Les meilleurs espoirs de la grimpe française sont en lice. Les Français prennent de la hauteur. Les dernières performances des Bleus en escalade de difficulté (1) viennent confirmer l’excellence de nos grimpeurs dans un sport qui fait de plus en plus parler de lui. En raflant l’or au classement général de la Coupe du monde par équipes, à Kranj (Slovénie) le 14 novembre, la France s’est imposée devant l’Autriche et le Japon, affichant ainsi une belle progression puisqu’elle n’était montée sur aucun podium en Coupe du monde et en championnats internationaux en 2008. La jeune équipe de France affiche aussi de très bons résultats en individuel. « Cette performance est très encourageante pour les compétitions à venir, car l’équipe est jeune. Cette année, sur les six étapes de la Coupe du monde (dont la première s’est déroulée à Chamonix, trois en Asie, une à Bruxelles, une en Slovénie,ndlr), nous avons ramené cinq médailles en individuel. Sur la saison 2010, six athlètes de l’équipe sont montés sur un podium. Les autres nations en ont mis seulement deux ou trois… C’est une grande force de savoir que nous pouvons en faire monter six ! », commente Corentin Le Goff, entraîneur de l’équipe de France de difficulté. < NOTRE OBJECTIF EST D’AMÉLIORER NOTRE RÉGULARITÉ. > Championnats du monde de Paris-Bercy en 2012 Si les prochaines échéances sont bien sûr fixées à 2011 (Coupe du monde en treize étapes à partir de juillet 2011, championnats du monde à Arco, en Italie), les beaux résultats obtenus cette saison sont aussi un atout pour les Mondiaux 2012 qui auront lieu à Paris- Bercy et que l’équipe aborde sereinement mais avec détermination. « Notre objectif aujourd’hui est bien sûr d’améliorer notre régularité, afin d’afficher des résultats moins aléatoires à Bercy », explique Corentin Le Goff. Les meilleurs espoirs de la grimpe française pour 2012 ? Les six médaillés tricolores de la saison. « Il n’y aura pas beaucoup de surprises dans la constitution de l’équipe. C’est eux qui feront le plus de performances, même si la montée rapide d’un autre athlète n’est pas exclue. » En attendant, le premier stage d’entraînement qui ouvrira la saison 2011 se déroulera fin janvier sur le pôle national d’entraînement d’Aix-en-Provence. L’escalade représentée aux Jeux olympiques de 2020 ? Depuis la reconnaissance, en février dernier, de l’escalade en tant que sport olympique par le Comité olympique international (CIO), la Fédération fran- De gauche à droite : Gautier Supper – médaille de bronze à l’étape de la coupe du monde 2010 de Xining (Chine) –, l’équipe de France d’escalade de difficulté et son staff et Alizée Dufraisse (médaille de bronze championnat d’Europe 2010).
PLUS HAUT çaise de montagne et d’escalade (FFME) espère bien inscrire l’escalade de difficulté ou une des deux autres disciplines du sport au programme des Jeux olympiques d’été en 2020. A l’heure actuelle, l’escalade de difficulté figure déjà sur la liste des Jeux mondiaux, sorte d’antichambre des JO, également dirigés par le CIO. Pour Corentin Le Goff, l’image de l’escalade a connu une évolution radicale dans le milieu sportif, qui joue en sa faveur pour entrer dans la cour des prochains JO : « Nous sommes partis d’un sport outdoor, qui véhiculait une image baba cool, à une discipline sportive exercée par de vrais athlètes, ayant de réels objectifs sur des échéances internationales. » La reconnaissance de l’escalade en tant que discipline olympique rime bien sûr Manuel Romain (22 ans), 1 er du classement national hommes, médaille d'argent à l'étape de la Coupe du monde 2010 de Huaiji (Chine). avec la possibilité pour les athlètes d’en vivre, ce qui, pour l’instant, est impossible. « Aujourd’hui, rappelle Corentin Le Goff, entrer en compétition exige beaucoup de sacrifices pour nos athlètes, qui font tous des études en parallèle. » Gautier Supper, un des meilleurs espoirs de l’escalade français, et deuxième au classement national 2009-2010, confirme sans hésitation : « Cette reconnaissance aux JO nous aiderait à le pratiquer de manière professionnelle, comme les autres nations. Et c’est un sport qui mérite sa place aux Jeux olympiques. Comparé à d’autres, il est très visuel et surtout accessible, tout le monde peut le pratiquer. » (1) L’une des trois disciplines que regroupe l’escalade, avec l’escalade de bloc et celle de vitesse. Visionnez les vidéos E. ROBERT/DIRECT 8 A. LIVERANI/ICON SPORT N. GUYONNET/ICON SPORT D. WINTER/ICON SPORT UN, DOS, TRES ! • DÉCOUVERTE Trois joueurs majeurs pour un Ballon d’or. Le tenant du titre, Leo Messi, aura fort à faire au côté de ses partenaires du Barça, Xavi et Iniesta, sacrés de surcroît champions du monde cet été, pour conserver le 10 janvier prochain son précieux trophée. Un trio unique, magique, pour une récompense bien difficile à partager cette saison au sein d’un club qui n’en finit pas de nous transporter vers de simples bonheurs en or… Et si l’Inter de Sneijder l’a coiffé en Ligue des champions, le Néerlandais assistera à la remise devant sa télé… LES MOTS POUR LE DIRE SOW GOOD ! ➲ JEU, SET ET MATCH « Y’A PAS QUE LE FOOT DANS LA VIE… ET POURTANT » PAR CHRISTOPHE PACAUD JOURNALISTE RTL Festival de paroles grossières ce week-end dans notre championnat, avec une défaite sur un but de « biiip » pour le Monégasque Sébastien Puygrenier. Battu en fin de match, l’entraîneur montpelliérain, René Girard (photo), l’a eu comme il l’a bien dit, lui aussi, dans le « biiip ». A Nancy, les joueurs étaient nuls à « biiip ». A Lens, ça joue mal et ça pète les « biiip » de Yahia. Côté niçois, Eric Roy, lui, continue de serrer les « biiip » pour assurer le maintien. Heureusement que le truculent Loulou Nicollin s’est abstenu de métaphores à base de noms d’oiseaux, évitant ainsi un nouveau « biiip ». Un but du droit, un but du gauche, un but de la tête, et Moussa Sow a encore marqué de son empreinte le championnat de France, ce week-end, en s’emparant de la tête du classement des buteurs avec déjà treize réalisations au compteur. Son deuxième triplé, cette saison. Un vrai saut de l’ange en tête de l’élite. Et surtout, une très belle opération pour Lille, qui l’a récupéré sans débourser un centime en fin de saison dernière, en provenance de Rennes. Pas si sot, ce choix de Sow. Lille-Lorient : 6-3. Un score qui claque comme un set de tennis perdu et les larmes d’un Michaël Llodra fan de ballon rond, battu 6-3 dans la dernière manche d’une finale de Coupe Davis abandonnée au terme d’un dimanche d’enfer dans l’arène surchauffée de la Beogradska Arena. Drôle de score pour un match reporté au lendemain en raison du grand froid pour un duel d’un dimanche après-midi d’hiver. Et si on reparlait d’un calendrier d’été, des matchs de foot à 15h en période froide, d’ici à un Mondial au Qatar en pleine chaleur ? Le monde est foot.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :