Direct Soir n°866 7 déc 2010
Direct Soir n°866 7 déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°866 de 7 déc 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Antoine de Caunes rock'n drôle

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
LOISIRS Direct Soir n o 866•Mardi 7 décembre 2010 14 « EPIC MICKEY » DISNEY POUR TOUJOURS Il existe un monde méconnu et dévasté où vivent les personnages de dessins animés tombés dans l’oubli. Cet univers, imaginé par Warren Spector (« Deus Ex »), est le cadre d’« Epic Mickey », un jeu vidéo qui met en scène la souris de Disney. Un jeu d’aventure qui rend hommage aux autres personnages créés par Walt Disney.
Legende photo Tout commence par la traversée d’un miroir. Mickey Mouse, telle Alice au Pays des merveilles, passe à travers une glace. La souris en culotte rouge se retrouve dans l’atelier de Yen Sid, le sorcier de Fantasia. En manipulant maladroitement un pinceau magique, le héros va provoquer une série de Visionnez la démo Orchestré par Warren Spector, le jeu vidéo Epic Mickey reprend l’univers Disney dans une sorte de conte de fées pour adultes. catastrophes qui le plongent dans un monde créé pour les personnages de dessins animés oubliés. C’est le début du jeu vidéo Epic Mickey, une aventure truffée de références puisées dans l’univers de Walt Disney. Le célèbre rongeur commence son périple en suivant non pas le lapin blanc, mais Oswald, le lapin chanceux. Un cousin oublié de Mickey Ce nom ne dit pas grand-chose au grand public. Pourtant Oswald a été le prédécesseur de Mickey. Walt Disney l’avait créé pour une série de dessins animés, avant d’en perdre les droits en 1928. Ce n’est qu’en 2006 que le lapin retourne dans le giron familial, une occasion que va saisir rapidement Warren Spector. L’homme, connu pour être à l’origine du jeu vidéo Deus Ex, s’est attelé cette fois à la nouvelle aventure de la souris de Disney. Pour Epic Mickey, il a convoqué, outre Oswald, d’autres figures plus ou moins illustres de la galaxie Disney, comme le savant fou, la vache Clarabelle ou encore le méchant Pat Hibulaire. Disneyland ravagé Pour cette réunion de famille, Warren Spector a imaginé un pendant dévasté à l’univers habituellement coloré de Disney. Le joueur verra ainsi, sur son chemin, le manège Dumbo en piètre état, ou le château de la princesse version cauchemar. Pour avancer dans ce monde inquiétant, Mickey dispose d’un pinceau magique pour envoyer, au choix, du solvant vert ou de la peinture bleue. L’un et l’autre seront utiles pour débloquer des passages, enclencher des mécanismes, voire récolter des bonus : images, scénettes, dessins animés. L’attitude du joueur aura pour sa part des conséquences sur l’évolution de l’aventure, quand Mickey doit par exemple choisir entre libérer un Gremlins ou ouvrir un coffrefort. Pour les petits et les plus grands Côté gameplay en revanche, la caméra capricieuse rend la fluidité du jeu pénible. Agaçant certes, mais pas rédhibitoire. Quant au challenge et à la difficulté, ils sont loin d’être élevés. Le jeu s’adresse peut-être aux grands enfants, mais d’abord aux joueurs à partir de 7 ans. Un choix assumé par Warren Spector qui a pensé Epic Mickey comme « un jeu qui attire plusieurs générations ». Le tout offre une expérience agréable. Si les quelques heures d’aventures suffiront pour apprécier le jeu, les amateurs pourront revenir pour obtenir tous les contenus additionnels. LE JEU JEUX VIDÉO Genre : jeu d’aventure. Editeur : Disney Interactive. Disponible sur Wii. Hommage vidéoludique aux dessins animés méconnus de Disney, Epic Mickey offre une aventure agréable, dans un univers sombre, mais accessible aux petits comme aux grands. Les défauts de caméra viennent parfois perturber la progression du jeu. L’ensemble reste cependant plaisant à savourer comme un vieux dessin animé que l’on découvre pour la première fois.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :