Direct Soir n°858 25 nov 2010
Direct Soir n°858 25 nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°858 de 25 nov 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : Les Plasticines, le rock au féminin

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
À DÉCOUVRIR STRASBOURG NOËL AU PAYS DES CIGOGNES pas de charme avec ses belles maisons à colombages. Dans son prolongement, ne manquez pas les Ponts Couverts (qui ont gardé leur nom malgré la disparition de leur toit) et le barrage Vauban, du haut duquel on embrasse d’un regard le tracé de la ville et de ses canaux. Strasbourg, l’une des plus belles villes d’Europe, s’apprête à accueillir à partir de samedi et jusqu’au 31 décembre les marchés de Noël. Une occasion de découvrir cette ville, située au cœur de l’Alsace, carrefour des cultures latines et germaniques. C’est le plus ancien marché de Noël en France et sans doute le plus connu. Depuis 1570, les rues de Strasbourg vivent pendant un mois au rythme des chants de Noël et au milieu des arômes de vin chaud, d’épices et de cannelle. L’ambiance y est alors unique et quand la nuit tombe, la magie s’installe, portée par la chaleur des innombrables décorations qui illuminent les vitrines et les façades. Promenade savoureuse au cœur du centre historique, village des enfants plein de féerie, concerts, animations et grand sapin de Noël sur la place Kléber… Dès samedi et jusqu’au 31 décembre, Strasbourg méritera bien son titre de capitale de Noël. La Grande Ile, noyau historique Mais la ville est également la capitale de l’Europe, dont elle abrite le Parlement. Une métropole ancrée dans deux mille ans d’histoire, au carrefour des mondes latin et germanique. La richesse architecturale de son centre-ville, la Grande Ile, a même Direct Soir n o 858•Jeudi 25 novembre 2010 22 valu à ce dernier d’être classé patrimoine mondial de l’Unesco en 1988. Strasbourg devient ainsi la première ville française classée non pas uniquement pour un monument, mais pour tout un quartier. Délimitée par l'Ill et le canal du Faux-Rempart, la Grande Ile, noyau historique, est reliée au reste de la ville par vingt et un ponts et passerelles. C’est là qu’on trouve la cathédrale Notre-Dame, dont la flèche unique domine la ville (lire ci-contre). A proximité, la maison Kammerzel, joyau de sculpture sur bois, le musée de l’Œuvre Notre-Dame avec ses chefs-d’œuvre de l’art alsacien et rhénan du Moyen Age et de la Renaissance, et le palais des Rohan, abritant les musées des Arts décoratifs, des Beaux- Arts et de l’Archéologie. Après être passé par l’église Saint- Thomas, très bel exemple de l’art gothique alsacien dont le chœur abrite l’impressionnant mausolée du maréchal Maurice de Saxe, prenez le temps de découvrir la Petite-France. Bâti sur l’eau, l’ancien quartier des tanneurs ne manque Gastronomie et balades Située à seulement deux heures vingt de Paris par le TGV, la ville se visite à pied, en mini-tram, en bateau sur l’Ill, qui traverse la ville, ou à vélo grâce à un réseau de 500 kilomètres de pistes cyclables. Au gré d’une promenade sur les berges de l’Ill, pensez à faire honneur à la gastronomie locale, enrichie de siècles de traditions culinaires (choucroute, baeckeoffe, tarte flambée, spaetzle, foie gras...). Strasbourg est également une ville de parcs et de jardins où il est bon de flâner : jardins botanique et des Deux Rives, parc de l’Orangerie et de la Citadelle (une ancienne place-forte), le parc de Pourtalès, musée d’Art contemporain en plein air… La nuit tombe, mais la journée n’est pas pour autant terminée. Du côté des quais, la fête se prolonge sur l’eau, tandis que le centre et le quartier étudiant de la Krutenau vivent au rythme de la danse. Détail de l’horloge astronomique de la cathédrale, merveille de la Renaissance.
L’INCONTOURNABLE ET À PARIS... UNE FLÈCHE ROSE POINTÉE VERS LE CIEL, LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME « Prodige du gigantesque et du délicat. » Ainsi la définissait Victor Hugo en son temps. Quand on approche de Strasbourg, c’est ce que l’on aperçoit en premier. Chef-d’œuvre de l’art gothique, la première pierre de la cathédrale Notre- Dame fut posée en 1015 et la flèche, haute de 142 mètres, fut achevée en 1439. Cette flèche, que les révolutionnaires souhaitèrent démolir en 1793, ne dut son salut qu’à un maître serrurier, le citoyen Sultzer, qui proposa de la coiffer d’un immense bonnet phrygien en tôle. Le grès rose du bâtiment change de ton selon l’heure et la lumière du jour. Des centaines de sculptures se détachent du mur de la façade, faisant de l’édifice religieux le plus grand livre d’images du Moyen Age. Et à l’intérieur, une horloge astronomique datant de la Renaissance met en branle une batterie d’automates, tous les jours à midi et demi. Au sommet de la plate-forme de la cathédrale, le panorama est extraordinaire. On y domine les toits de Stras- LES COUPS DE CŒUR D’UN STRASBOURGEOIS* LA MAISON KAMMERZELL « Le plus vieux restaurant de Strasbourg est niché dans une maison du XV e siècle, sur la place de la Cathédrale. Dans des petites salles, où les poutres apparentes des murs sont éclairées par des vitraux multicolores, vous pourrez déguster une cuisine traditionnelle. » *Vincent, commercial, 29 ans. Y. NOTO-CAMPANELLA/OT STRASBOURG S. HANSSENS/OT STRASBOURG Un chef-d’œuvre de l’art gothique, dont la flèche culmine à 142 mètres. bourg et la vue peut s’étendre jusqu’aux Vosges et à la Forêt-Noire (en Allemagne), quand le temps le permet. LES ÉCLUSES DE LA PETITE-FRANCE « Ce quartier est une vraie Venise du Nord. C’est sans doute un des lieux les plus magiques de Strasbourg. Des canaux serpentent entre les maisons à colombages et les écluses… Un vrai dépaysement ! » Cette année se tient la troisième édition du marché des Champs-Elysées Et à cette occasion, une grande première : jusqu’au 3 janvier, l’espace situé entre le rond-point des Champs- Elysées et la place de la Concorde se transformera en un petit village planétaire gourmand et festif, le Village de Noël, où il fera bon flâner dans une ambiance conviviale. Les cent soixante chalets et les stands en forme de maisonnette donnent une TOURISME LE MARCHÉ SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES atmosphère de bourg traditionnel et chaleureux. Un village également soucieux de l’environnement, puisque la nuit venue, l’éclairage, acteur principal de la féerie des lieux, est assuré par des ampoules basse consommation. Année de la Russie oblige, pour cette édition, le marché de Noël accordera une place privilégiée aux exposants de ce vaste pays, qui vous accueilleront dans trois stands d’artisanat traditionnel. La plus belle avenue du monde accueille son 3 e marché de Noël jusqu’au 3 janvier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :