Direct Soir n°853 18 nov 2010
Direct Soir n°853 18 nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°853 de 18 nov 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rihanna à pleins tubes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
À DÉCOUVRIR La fontaine de Trevi, commandée à Niccolò Salvi en 1732 par le pape Clément XII. WEEK-END À ROME INCONTOURNABLE Rome, la ville impériale, la ville éternelle, troisième destination touristique la plus visitée de l’Union européenne. Le temps d’une vie ou le temps d’un week-end, petit parcours dans une ville aux multiples héritages. L’air est chaud. Les rues remplies de l’animation joyeuse dont les villes méditerranéennes ont su faire leur spécialité. Condensé de 2 500 ans d’histoire, la ville de Rome est à la fois le premier lieu de l’héritage antique romain et un haut lieu de civilisation chrétienne, notamment durant la période baroque. Traversée par les eaux tranquilles du Tibre, Rome porte ce double héritage, ce qui ne l’empêche pas, aujourd’hui, de s’ancrer résolument dans la modernité. Et on n’aura jamais assez d’une vie pour en faire le tour. La montée au dôme de la basilique Saint-Pierre offre une vue imprenable sur la ville. Après avoir traversé le Tibre sur son plus beau pont, le pont Sant’Angelo, vous avez l’embarras du choix. Pour les passionnés de l’Antiquité romaine, partez vous promener dans les ruines du forum de Trajan avant d’aller revivre les jeux du cirque au cœur du Colisée, puis pousser jusqu’aux spectaculaires thermes de Caracalla. Seul l’art religieux vous intéresse ? Perdez-vous dans les rues romaines. Direct Soir n o 853•Jeudi 18 novembre 2010 16 Au détour de chaque ruelle, vous trouverez des églises plus ou moins grandes, bijoux de l’art baroque, avec comme incontournables les quatre basiliques vaticanes bien sûr (Saint-Pierre, Saint-Jeande-Latran, Sainte-Marie Majeure, Saint- Paul hors les murs) mais aussi le Panthéon, ancien temple romain transformé en église avec l’abandon du culte païen. Pour vagabondager Peut-être préférerez-vous flâner au gré de vos envies dans les rues étroites à la recherche de ses multiples et célèbres places et fontaines : la place Navonne, la place d’Espagne ou la place du Peuple, où vous profiterez de l’ambiance chaleureuse du peuple romain, et bien sûr la fontaine de Trevi. Vous pouvez aussi aller manger une glace chez Giolitti, meilleur glacier de Rome, via Uffici del Vicario, près du Panthéon. Pour le shopping, la Via del Corso comblera tous vos désirs. Et la nuit venue vous trouverez votre bonheur dans le cœur historique de la ville en matière de restaurants ou de bars à ambiance pour y passer la soirée. LE COLISÉE : LA TRADITION DES COMBATS Emblématique du patrimoine de l’Antiquité romaine, le Colisée, édifié entre l’an 70 et l’an 80 sous les empereurs Vespasien et Titus, est le plus grand amphithéâtre qu’ait connu l’Empire romain. L’édifice pouvait contenir 87 000 spectateurs. Il accueillait à l’époque les différents jeux du cirque. A l’origine appelé amphithéâtre de Flavien (du nom de famille des deux empereurs qui l’ont fait construire), il doit probablement son nom actuel à sa proximité avec la statue colossale de Néron, aujourd’hui détruite. Depuis 2002, il orne la pièce italienne de 5 centimes d’euro. Le Colisée, amphithéâtre commencé sous Vespasien et inauguré par Titus, en 80.
ILS Y VIVENT, ILS AIMENT, ILS TÉMOIGNENT... L’ÉGLISE DU GESÙ L’AZUR ROMAIN Marie, expatriée française à Rome : « Avec ses splendeurs baroques, l’église des jésuites, symbole de la Contre-Réforme, abrite les reliques de saint Ignace. Tous les jours à 17h40, une scénographie en son et lumière à la chapelle de Saint-Ignace réserve une belle surprise aux rares initiés qui connaissent ce rendez-vous encore assez confidentiel. » LA GELATERIA DEL TEATRO JASTROW Leonardo, directeur général adjoint d’un groupe bancaire italien : « Si je devais évoquer un endroit à Rome, je parlerais des délicieuses glaces de la Gelateria del Teatro. Elle est située en plein centre historique, via dei Coronari, une rue d’antiquaires à deux pas de la piazza Navona. Les parfums sont purs, essentiels et la production totalement artisanale. Sans parler du cadre, théâtral ! » INDISPENSABLE TOURISME Blandine, expatriée française : « Je serais tentée de lever les yeux vers le ciel ! Sans doute à cause du nombre d’églises aux frontons baroques élevés, mais surtout pour admirer les cieux de la Ville éternelle parsemés de nuages de toutes formes, des cieux variant sans cesse avec une luminosité étonnante ». Piazza Campo dei Fiori, il est bon de flâner les jours de marché. JASTROW Déclinés sur plus de 80 destinations, dotés d’une carte dépliante détaillée et une sélection d’adresses,les guides Cartoville seront de tous les voyages. Guides Cartoville, Gallimard, 8,40 €. PIT AMITZ/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :