Direct Soir n°852 17 nov 2010
Direct Soir n°852 17 nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°852 de 17 nov 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Demain : le robot sapiens

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
EN COUVERTURE UN ROBOT SUR LA LUNE La Nasa envisage d’envoyer son robot humanoïde Robonaut 2 sur la Lune d’ici à trois ans. Il devrait bientôt monter à bord de la station spatiale internationale (ISS) pour assister les astronautes. Voir les vidéos Direct Soir n o 852•Mercredi 17 novembre 2010 4
TECHNOLOGIES Dans un avenir proche, je suis persuadé que tous les objets de notre environnement seront intelligents », estime Bruno Bonnell, auteur de Viva la robolution – Une nouvelle étape pour l’humanité (éd. JC Lattès, 2010). Cette idée ne semble pas si saugrenue. Le cabinet américain ABI Research a récemment estimé qu’en 2017, le marché de la robotique personnelle pourrait dépasser les 19 milliards de dollars (13,88 milliards d’euros), soit dix fois plus qu’aujourd’hui. Le robot aspirateur Roomba est symbolique de cette croissance. Cet as de la domotique, qui se déplace tout seul, équipe aujourd’hui près de 5 millions de foyers dans le monde. Rien qu’en France, il devrait atteindre les 100 000 exemplaires vendus cette année, contre 800 en 2006. Mais l’homme a-t-il besoin de robots ? Pour Bruno Bonnell, « toutes les révolutions commencent par de petits signes. Le vieillissement de la population, les préoccupations environnementales et la constante urbanisation sont trois facteurs clés qui favorisent l’intérêt pour les robots ». On pourrait donc voir apparaître des robots d’assistance médicale ou aux transports, pour « compenser la faillibilité humaine ». Convaincu du potentiel du marché, Bruno Bonnell est aujourd’hui à la tête de Robopolis, une boutique NOTRE FUTUR LA RÉVOLUTION ROBOTIQUE L’avenir de l’homme se fera avec les robots ou ne se fera pas. Depuis une trentaine d’années, les scientifiques s’efforcent de réaliser un vieux rêve de science-fiction : faire du robot le meilleur compagnon de l’homme. Le marché de la robotique personnelle pourrait bien décupler en moins de dix ans. en ligne de robots. Il organise également au mois de mars le premier salon européen de la robotique grand public, l’Inno-robo, à Lyon. Des robots autonomes La France fait partie des principaux acteurs du monde de la robotique, au même niveau que le Japon ou les Etats-Unis. Au Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes du CNRS de Toulouse (LAAS-CNRS), une équipe de chercheurs se consacre à la création de systèmes pour rendre les robots du futur autonomes. « Nous développons l’interprétation des images, la planification des trajectoires, la saisie et l’utilisation d’objets », énumère Rachid Alami, directeur de recherche au LAAS. Une forte autonomie est même rendue possible dans un espace limité et simplifié. Un robot peut établir un plan d’action dans un environnement connu, c’est-à-dire qu’il est capable de déterminer toutes les tâches à accomplir pour atteindre son objectif. Dans certains cas, le robot peut même apprendre de lui-même. Cette technologie testée en laboratoire pourrait bien un jour équiper des robots personnels dans les prochaines décennies. Et Rachid Alami de conclure : « Une fois que vous aurez acquis votre robot, celui-ci va s’adapter à vous et à votre habitat pour être plus efficace. » À VOIR LE SERVEUR DE L’AVENIR Le Personal Robot version 2 (PR2) a la particularité de ne rien savoir faire. Mais il est capable d’apprendre. Des informaticiens du monde entier sont invités à lui programmer de nouvelles tâches, comme reconnaître des objets ou servir à boire. Disponible depuis lundi aux Etats-Unis, il fera son arrivée au LAAS-CNRS de Toulouse à la midécembre. Il s’agit du premier en France.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :