Direct Soir n°851 16 nov 2010
Direct Soir n°851 16 nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°851 de 16 nov 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Bruce Willis red dingue !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
EN COUVERTURE < DIFFICILE D’IMAGINER QUI QUE CE SOIT D’AUTRE QUE BRUCE DANS LE RÔLE DE FRANK MOSES. > LORENZO DI BONAVENTURA, PRODUCTEUR DE RED Direct Soir n o 851•Mardi 16 novembre 2010 4
BRUCE WILLIS PORTRAIT MES MEILLEURS VIEUX BIO EXPRESS A l’affiche du film « Red », aux côtés de Morgan Freeman, John Malkovich et Helen Mirren, Bruce Willis revient dans une comédie d’action. Il incarne Frank Moses, ancien agent de la CIA à la retraite, bien décidé à reprendre du service. Un rôle qu’il a endossé avec un plaisir non dissimulé. Rencontre. Crâne rasé, carrure d’athlète, sourire en coin, Bruce Willis ressemble à s’y méprendre à Frank Moses, héros du roman graphique RED, (pour « Retraités extrêmement dangereux ») adapté au cinéma par le réalisateur Robert Schwentke. « En toute honnêteté, si vous regardez la couverture du roman, il est difficile d’imaginer qui que ce soit d’autre que Bruce dans le rôle de Frank Moses (...) », explique le producteur Lorenzo di Bonaventura. « On ne s’est pas creusé la tête bien long temps : on voulait tous que Bruce inter prète le personnage principal et on a attendu, attendu, en espérant qu’il accepte. » L’équipe du film n’aura pas eu à patienter très longtemps, puisque l’acteur a immédiatement accepté le projet. « Le script était d’une grande qualité, précise-t-il. C’est à la fois une comédie, une histoire PHOTOS : SND Visionnez la bande-annonce d’amour et un film d’action. » N’est-ce pas justement ce mélange qui a séduit Bruce Willis, lui qui, au fil de sa carrière, a multiplié les genres, passant du film d’action à la comédie ou au thriller fantastique, des prestations musclées dans les blockbusters hollywoodiens aux rôles plus psycho logiques dans des productions plus intimistes. Boxeur, psy ou chauffeur de taxi Habitué aux rôles d’homme musclé, l’acteur américain n’en finit plus de sauver la planète. On se souvient de la série Die Hard avec Piège de cristal (1988), 58 minutes pour vivre (1990), Une journée en enfer (1995) et Die Hard 4 : Retour en enfer (2007). Eclectique, on le retrouve dans la peau d’un boxeur dans Pulp Fiction (1994), d’un voyageur dans le temps dans L’armée des 12 singes (1996), d’un chauffeur de taxi dans Le cinquième élément (1997), d’un psychologue dans Sixième sens (1999) ou encore d’un flic dans Sin City (2005). Bruce Willis a exploré toutes les facettes de son métier sous la direction de réalisateurs aussi talentueux que Robert Zemeckis, Terry Gilliam, Quentin Tarantino, Richard Donner ou Tony Scott. « Bruce fait partie des rares comédiens qui sont crédibles autant dans le registre comique que dans les rôles de fumier », ajoute le coproducteur de Red, Mark Vahradian. Un quinquagénaire actif Hasard de l’actualité ? Bruce Willis était en promotion à Paris pour défendre son rôle de « retraité extrêment dangereux », alors que les rues de la capitale étaient investies par les manifestants hostiles à la réforme des retraites. « Je ne pense pas encore à la retraite. Nous, les « RED » IS NOT DEAD Pas de pitié pour les retraités ! Ex-agent ultraviolent de la CIA durant la guerre froide, Frank Moses a du mal à se faire à sa nouvelle vie d’inactif. Lorsqu’un de ses anciens patrons envoie un escadron de tueurs à ses trousses, il fait appel à ses vieux compagnons de route pour sauver sa peau et se payer par la même occasion celles de quelques « bleus » à la solde de ce mystérieux commanditaire. Adapté du roman graphique éponyme de Warren Ellis et Cully Hamner (éd. DC Comics), Red célèbre les retrouvailles du réalisateur de Flight Plan avec le genre du film d’action. Alors qu’il s’était un peu perdu avec son précédent long métrage, Hors du temps, dans les limbes d’une romance à la sauce science-fiction, Robert Schwentke retrouve ici l’inspiration. Fusillades, cascades et poursuites musclées, 1955 : Naissance le 19 mars à Idar-Oberstein (Allemagne). 1977 : Obtention de la nationalité américaine. 1985 : Premier succès grâce à son rôle dans la série télévisée Clair de lune. 1986 : Enregistrement de son premier album, The Return of Bruno. 1987 : Il épouse l’actrice Demi Moore avec qui il vivra treize ans. Le couple aura trois filles : Rumer Glenn, Scout LaRue, Tallulah Belle. 1994 : Palme d’or à Cannes pour Pulp Fiction de Quentin Tarantino. 2002 : Il se produit avec ses musiciens devant les soldats américains en Irak. 2005 : Promu officier des Arts et des Lettres par la France. 2009 : Il se marie avec le mannequin Emma Heming. réflexion sur la mise au placard de la vieille garde par la jeune génération, Red offre un impeccable divertissement. Sa force : des dialogues bien sentis servis par un casting de comédiens dont le talent n’est plus à confirmer. Bruce Willis, Morgan Freeman, Helen Mirren, John Malkovich et Richard Dreyfuss ne cachent en rien leur plaisir à se donner la réplique. Red, de Robert Schwentke, en salles demain.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :