Direct Soir n°85 10 jan 2007
Direct Soir n°85 10 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de 10 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Mel Gibson, le film événement

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Mercredi 10 janvier 2007 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW GÉRARD LONGUET, ANCIEN MINISTRE (UMP) « Plus Sarkozy sera disponible, plus il sera accepté » Conseiller politique du président de l’UMP, Gérard Longuet affiche un soutien sans faille à Nicolas Sarkozy. A cinq jours de l’investiture du candidat à la présidentielle, il s’est exprimé sur Direct8. Pensez-vous que Nicolas Sarkozy démissionnera de sa fonction de ministre de l’Intérieur lorsqu’il sera investi candidat à l’élection présidentielle ? Ce qui est important, c’est de savoir quel sera le lien affectif qui va s’établir entre le candidat, son public et l’opinion. Au moment même où le candidat est investi de cette mission, je pense qu’il cesse d’appartenir en propre à l’UMP, qu’il préside et dont il a été élu président. Il va alors s’efforcer d’établir, avec l’opinion française, ce lien de confiance qu’il a établi dans l’univers plus restreint de la majorité. Cela va être la première rupture. Entraîne-t-elle une rupture fonctionnelle ? La réponse lui appartient. Mais à partir du moment où il est candidat, il n’est, en réalité, que candidat. Plus il sera disponible, plus il sera accepté. Peut-il rester président de l’UMP ? Je pense que oui. Chacun sait qu’il a été élu président de l’UMP, qu’il a porté l’effectif du parti de 100 000 adhérents à plus de 300 000, que le parti n’a qu’un seul candidat. S’il disait aujourd’hui « je me mets en congé de l’UMP », cela ne convaincrait personne. Ce qui est important, c’est qu’il puisse dire à ses amis de l’UMP : « vous m’avez soutenu, nous avons fait route ensemble, mais Repères P.SITTLER/REA ALEXANDRE GIRAUD l’enjeu c’est toute la France. Je veux le plus de liberté possible pour parler à tous les Français. » Nicolas Dupont-Aignan sera peut-être candidat en dehors de l’UMP. Il souhaite prendre la parole lors du congrès d’investiture. Qu’en pensez-vous ? Je ne le souhaite pas. Nicolas Dupont-Aignan est député UMP, il a signé la charte commune des procédures du parti et il déclare simultanément ne pas la respecter. Il a dit à plusieurs reprises qu’il ne serait pas candidat à l’intérieur de l’UMP. S’il ne respecte pas les règles de la famille, elle n’a pas de place particulière à lui faire. Il ne peut pas prétendre être avec l’UMP et se libérer de toute discipline quand cela l’arrange. S’il n’y a pas d’autre candidat que Nicolas Sarkozy à l’UMP, n’est-ce pas la preuve que le parti est trop verrouillé ? Non, c’est le résultat d’un rapport de force politique qui s’est établi, en 2004, au moment de son élection, avec 85% des votes, à la tête du parti. Mais il n’y a pas eu de débat entre les familles de l’UMP ? Nous avons fait un travail collectif de six mois pour aboutir au programme de l’UMP, qui est européen, libéral, croit en l’entreprise qui valorise le travail et ne méconnaît pas un certain nombre d’héritages gaullistes. Ce débat sur les idées, nous l’avons donc eu en amont. Excluez-vous que Jacques Chirac soit candidat ? Je ne souhaite pas qu’il soit candidat. Je suis prêt à parier ma paye de sénateur qu’il ne le sera pas. Je pense que la France doit se projeter en avant. Nicolas Sarkozy a 50 ans, il est dans la force de l’âge. Il a dix ans devant lui pour entraîner un pays. Nous avons besoin d’un pays qui bouge ! Je suis prêt à parier ma paye de sénateur que Chirac ne sera pas candidat G. BOUQUILLON/GAMMA J.-C. VERHAEGEN/AFP E. GREGOIRE/GAMMA Et Dominique de Villepin ? C’est exclu, parce qu’il n’a pas de référence particulière. Je crois qu’il se trompe sur la France. Elle n’est pas portée à bout de bras par son gouvernement. La France, c’est un effort partagé. Il faut permettre aux gens de faire ce qu’ils ont envie. Ce n’est pas la politique qui va sauver la France. Elle doit donner des orientations et surtout donner aux gens l’envie de travailler, de s’engager, de prendre des responsabilités individuelles et collectives. Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas commencé sa campagne trop tôt ? Ce n’est pas quelqu’un qui va surprendre parce qu’on le connaît déjà. Inversement, il ne peut pas décevoir. Et on ne connaît pas encore toutes ses réponses sur les enjeux nationaux à venir. (Propos recueillis au cours du Grand8 du 9 janvier, sur Direct8, par Dominique Souchier et Valérie Trierweiler) Lorrain Ministre Proche de Nicolas Sarkozy Elu meusien depuis 1978 (député, conseiller général), Gérard Longuet a dirigé le conseil régional de Lorraine pendant 12 ans (1992-2004). Il est actuellement sénateur UMP de la Meuse. En 1993, il est nommé ministre de l’Industrie, des Postes et Télécommunications et du Commerce extérieur par Edouard Balladur. Il était ministre délégué à l’Industrie en 1986, dans le gouvernement Chirac. PROFIL Né le 24 février 1946 à Neuilly-sur-Seine Diplômé de Sciences-Po Paris 1973 : Ecole nationale d’administration (promotion François-Rabelais) 1978 : député UDF-PR de la Meuse 1982 : vice-président du conseil général de la Meuse 1990 : président du Parti républicain 1992 : président du conseil régional de Lorraine 1993 : ministre de l’Industrie Il a rejoint récemment le premier cercle de Nicolas Sarkozy pour devenir conseiller du président de l’UMP. Libéral, il estime que les premières réformes à mener en 2007 doivent porter sur le temps de travail.
2 Zéro abonnement.complication. LI TNT, o>'"'lit "'"'Pour- 1 Zéro Pour61 ! 1THTWOUI,M Ill tlf ! M lftv• du.. tt.UI\-. t'Mttillll. THT *'liWM 011\I ! W'ttlolt•Ol'dllllol_, 18 chaînes en numérique pour 0 centime/mois seulement. - UD trmdl € * s artp'M) TMC [$] Jd iiJ CEm 3 centime/mois. Zéro vntt111...,..,.nrr...llb ! M'I4Ic. C• yM&. l'liN"'"'1ft OVD et at Mft ÇO.\fwl..C."N... 18 t"'*- IN"r Te Œ2int:s GF2ïUiïES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :