Direct Soir n°85 10 jan 2007
Direct Soir n°85 10 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de 10 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Mel Gibson, le film événement

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Mercredi 10 janvier 2007 10 ACTU MONDE USMC/GAMMA L’effectif des troupes américaines en Irak devrait compter20 000 soldats supplémentaires. NICARAGUA/Investiture de Daniel Ortega Le Nicaragua compte désormais parmi les onze pays à gauche de l’Amérique latine. h Alors qu’il avait quitté le pouvoir il y a 16 ans en tant que chef guérillero sandiniste, Daniel Ortega revient à la tête du Nicaragua, prônant le « néosandinisme ». Ce leader, connu à l’époque pour ses positions radicales antiaméricaines et ses slogans socialistes, s’affiche plus modéré. Il ambitionne de lutter contre la pauvreté et pour l’éducation, tout en prônant l’économie de marché et l’ouverture commerciale. A 60 ans, l’ancien marxiste multiplie les déclarations favorables à une collaboration avec les Etats-Unis, le Fond monétaire international et les investisseurs étrangers. Il compte sur ces derniers pour reconstruire son pays, le plus pauvre de l’Amérique latine, après Haïti. George W. Bush a téléphoné lundi au nouveau président « pour le féliciter et féliciter le peuple nicaraguayen de son engagement pour la démocratie ». Quant à Hugo Chávez, réélu président du Venezuela, XAVIER FORNEROD,MATTIS MEICHLER,AURORE MÉSENGE il espère renforcer l’axe antilibéral formé avec Cuba et la Bolivie. En effet, à l’investiture de Daniel Ortega s’ajoute celle de Rafael Correa, la semaine prochaine, premier chef d’Etat équatorien de gauche. Défiant les Etats-Unis, Hugo Chávez propose à ses nouveaux alliés présumés de nationaliser les grandes entreprises, de créer une banque et un gazoduc indépendants… Cependant, selon de nombreux experts, les projets des différents gouvernements de gauche du continent sud-américain ne sont pas aussi convergents que l’envisage Chávez. Des pays comme le Brésil, l’Argentine ou le Chili ne se montrent pas aussi radicaux. Pilotés par des dirigeants dits « progressistes », ils favorisent une politique sociale, mais ouverte à une économie libérale. Daniel Ortega pourrait inscrire le Nicaragua dans cette catégorie. IRAK/La nouvelle stratégie de George W. Bush Le président américain présente aujourd’hui un train de mesures destinées à améliorer la situation en Irak. h Alors que l’Irak sombre chaque jour davantage dans la violence, George W. Bush doit révéler aujourd’hui sa nouvelle stratégie pour l’Irak. Selon le sénateur républicain Gordon Smith, celle-ci devrait comporter plusieurs axes. Outre l’envoi de 20 000 soldats supplémentaires, qui viendraient s’ajouter aux 132 000 déjà sur place, ce plan prévoirait une aide de plusieurs milliards de dollars, destinés à relancer l’emploi dans le pays. George W. Bush aurait affirmé que la décision de renforcer les troupes américaines en Irak lui a été suggérée par le Premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki. Le président américain devrait demander au gouvernement irakien d’agir contre les milices chiites qui agissent sur le territoire dans la plus grande impunité. Les autorités irakiennes ont reconnu hier qu’il existait un problème de loyauté au sein des forces de sécurité, et qu’elles étaient massivement infiltrées par ces milices. En présentant son plan, le président américain devra faire face à son opinion publique : selon un sondage publié hier par USA Today, 61% des Américains sont opposés à l’envoi de troupes supplémentaires en Irak. Cinquante insurgés sunnites ont été tués hier au cours d’une opération conjointe menée par les armées américaines et irakiennes dans le centre de Bagdad. Vingt et une personnes ont été arrêtées à l’issue de ce déploiement. Après la victoire d’Ortega, à Managua, le 7 novembre dernier. Ortega, Chávez et Morales (assis) à Cochabamba (Bolivie), le 9 décembre dernier. Dans les rues de Managua, la capitale, lundi dernier. R. TROBAT/AFP A. RALDES/AFP J. SZYMASZEK/REUTERS A. SENNA/AFP EN BREF MAROC : LA LIBERTÉ DE LA PRESSE MALMENÉE Le directeur de Nichane, Driss Ksikes. Une journaliste et le directeur de l’hebdomadaire arabophone marocain Nichane risquent une peine de trois à cinq ans de prison, ainsi que l’interdiction d’exercer leur métier, une amende équivalant à 8 950 €, et l’interdiction de leur journal. Sanna al-Aji et Driss Ksikes sont poursuivis depuis lundi par le tribunal de première instance de Casablanca pour avoir publié un dossier intitulé « Comment les Marocains rient de la religion, du sexe et de la politique ». Les blagues qu’il contenait mettaient en scène Mahomet, le roi Hassan-II, les islamistes ou encore des Marocains à la recherche d’une sexualité performante : autant de sujets tabous au Maroc. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’au 15 janvier. Le réquisitoire du procureur a suscité de vives réactions de la part de plusieurs organisations de défense de la liberté de la presse. Reporters sans frontières a estimé qu’il y a « manifestement un gouffre entre les déclarations des autorités, qui vantent un Maroc moderne et démocratique, et la réalité à laquelle sont confrontés les journalistes ». L’Association mondiale des journaux estime de son côté que les poursuites « représentent un manquement aux engagements internationaux pris par le Maroc de garantir et respecter les libertés fondamentales ». AUTRICHE : WOLFGANG SCHÜSSEL QUITTE LE GOUVERNEMENT Au lendemain de la formation d’une coalition gouvernementale entre les sociaux-démocrates (SPÖ) et les conservateurs (ÖVP), le chancelier autrichien a annoncé mardi sa démission. Il renonce également à la direction de l’ÖVP, et occupera désormais la fonction de chef du groupe parlementaire du parti. Wolfgang Schüssel occupait le poste de chancelier depuis 2000. NOUVEAUX CAS DE GRIPPE AVIAIRE Alors que la Chine a constaté cette nuit un nouveau cas humain de grippe aviaire sur son territoire, un adolescent porteur du virus est décédé ce matin en Indonésie. Les autorités indonésiennes craignent de nouvelles contaminations malgré l’amélioration de la situation sanitaire du pays. L’Indonésie est le seul pays où les analyses confirment une transmission interhumaine de la maladie. L’Egypte, de son côté, a annoncé hier que 66 poulets et canards avaient été touchés par le virus H5N1 dans trois régions du pays.
www.directsoir.net GRÈCE/Le Parthénon descend de sa colline Y. KARAHALIS/REUTERS Des éléments majeurs du célèbre monument grec seront déplacés en vue de leur restauration. h Après de nombreux ajournements, les archéologues grecs ont enfin débuté les préparatifs du déménagement des vestiges de l’Acropole, la colline sur laquelle est érigé le Parthénon. Ceci, en vue de le mettre à l’abri des ravages des pluies acides et de l’érosion naturelle. Les éléments déplacés ont vocation à intégrer le nouveau musée de l’Acropole, actuellement en préparation, selon le ministère hellène de la Culture. L’opération a commencé hier avec la fermeture de salles de l’actuel musée de l’Acropole, sur le rocher. Celles-ci comprenaient les chefsd’œuvre de la frise ionique du Parthénon, sortis de l’atelier du grand sculpteur antique Phidias, et les Caryatides de l’Erechteion. Sept métopes (plaques en terre cuite) du Parthénon, parmi les dernières pièces sculptées d’origine encore présentes sur le temple, seront ainsi démontées. Ces plaques, représentants des scènes de la guerre de Troie, seront remplacées par des copies. « Nous allons commencer à décrocher ces sculptures pour étudier comment les transporter au mieux, il s’agit d’une opération très complexe », a indiqué Dimitris Pantermalis, le directeur du chantier du nouveau musée de l’Acropole. Le gros du transfert débutera au printemps, en vue de l’ouverture du nouveau musée. Un millier de vestiges du Parthénon, de grande valeur, devrait alors rejoindre le nouveau bâtiment, prévu initialement pour les Jeux olympiques d’Athènes de 2004. MONDE SOMALIE/Le gouvernement de transition est prêt h « L’Ethiopie a pleinement rempli sa mission d’éradiquer la menace posée par les groupes terroristes à sa sécurité » a déclaré ce matin Berahn Hailu, le ministre éthiopien de l’Information. « Le gouvernement de transition somalien (TFG) a atteint un niveau lui permettant de diriger le pays par lui-même », a-t-il ajouté. Hier soir, les affrontements perduraient dans la capitale, Mogadiscio. Au moins deux personnes sont mortes dans un échange de tirs entre assaillants non identifiés et soldats éthiopiens et somaliens. L’armée éthiopienne est engagée depuis le mois de décembre au côté des troupes somaliennes contre les forces des tribunaux islamiques. Ces dernières ont perdu du terrain et se concentrent dans le sud-est du pays, ainsi que dans Mogadiscio, où seraient encore concentrés plus de 3 000 miliciens islamistes, selon le gouvernement somalien. Berahn Hailu a appelé la communauté internationale à soutenir ce gouvernement, précisant que « la prochaine tâche du TFG sera de maintenir la paix et la stabilité dans le pays en organisant des forums de discussion avec les différentes catégories de la population qui ont des intérêts divergents ». Conséquence de cette évolution, « Les troupes éthiopiennes ne resteront plus longtemps en Somalie », toujours selon le ministre éthiopien de l’Information.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :