Direct Soir n°845 4 nov 2010
Direct Soir n°845 4 nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°845 de 4 nov 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Stéphane Rotenberg « l'aventure à fond »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
THÉÂTRE ALICE TAGLIONI ET ÉLODIE NAVARRE, comédiennes « CE QUI SE CACHAIT DERRIÈRE LES MOTS » La pièce parle d’une amitié relation entre les deux personnages, la sadomasochiste. Est-ce plus facile manière de se regarder, de s’approcher, à jouer quand on est amies à la ville, de se toucher, de se jeter l’une sur l’autre… On a exploré tout le sous-texte.comme vous l’êtes ? A.T. : J’y vois un côté pratique. La relation existant déjà, on n’a pas besoin de la créer. Avec Elodie et Jérémie Lippmann[metteur en scène,ndlr], nous sommes passés directement à la création sans se soucier de nous plaire les uns les autres. J’avais confiance dans le regard d’Elodie. Elodie Navarre : Le jeu s’est manifesté très rapidement, dès la première lecture. On s’était même déguisées en petites filles… Jeux de mains, jeux de vilains entre Elodie Navarre et Alice Taglioni dans « Chien chien ». Elles y interprètent deux femmes, amiesennemies pendant l’enfance, qui se retrouvent vingt ans plus tard. Elodie Navarre et Alice Taglioni. DVD XXXXX TIP TOP BRUCE ! Bruce Willis joue encore un superflic, mais cette fois, il ne doit pas sauver le monde, juste récupérer une carte de baseball ! Et il n’est pas aidé par son partenaire, l’inénarrable Tracy Morgan de la série 30 Rock. Top Cops, de Kevin Smith, Warner Home Vidéo. BOSSO FAIT SON SHOW Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? En 2009, Patrick Bosso répondait à cette question dans un one-man show disponible en DVD. La courte échelle, de Patrick Bosso, Universal Pictures Vidéo. Qu’avez-vous pensé du texte à la première lecture ? Alice Taglioni : J’ai été très intriguée par ce texte de Fabrice-Roger Lacan (petit-fils du psychanalyste Jacques Lacan,ndlr). Il est à la fois très psychologique et très simple. Ce sont des petites filles qui se retrouvent vingt ans après et qui vont essayer de clarifier leur histoire. Ça passe par des mots mais aussi par des moments de doute, de folie, d’angoisse, de jeux… En fermant le manuscrit, je me suis demandé ce que je venais de lire. Je n’ai pas analysé ma lecture, mais le ton m’a plu et j’ai ressenti une tension qui m’a donné envie d’aller plus loin, de voir ce que cela pouvait donner sur scène. 2010 GAUMONT/LGM FILMS LE COUP DE FIL DE TROP Le week-end à la campagne avec leurs meilleurs amis s’annonçait parfait pour Jean-Claude et Mathilde. Il aura suffi d’une mauvaise manipulation de téléphone pour tout bouleverser. Sans s’en rendre compte, Max et sa femme Lucie révèlent les quatre vérités à leurs amis. Dès lors, le petit séjour bucolique vire au règlement de comptes où tous les coups sont permis. Une comédie légère qui offre des situations cocasses. Les meilleurs amis du monde, de Julien Rambaldi, Gaumont Vidéo. La pièce est menée à un rythme effréné… E.N. : C’est ce qu’on a voulu mettre en avant dans la mise en scène. On a essayé de trouver ce qui se cachait derrière les mots. On s’est préoccupé de la SÉLECTION Il y a d’ailleurs de nombreux déplacements sur la scène. Le rôle de Linda (Alice Taglioni) est très mobile… A.T. : A la base, on ne savait pas qu’il y aurait tout ça, car l’œuvre de Fabrice- Roger Lacan est une pièce très écrite. Ce jeu de scène s’est créé en fonction des personnalités de chacune, qui sont très marquées. Mais c’est un texte qu’on aurait pu jouer assises – plusieurs metteurs en scène auraient sûrement fait ce choix, d’ailleurs. Mais le parti pris de Jérémie Lippmanna justement été de passer par les jeux de scène. Chien chien, au théâtre de l’Atelier, 1, place Charles-Dullin, Paris 18 e (01 46 06 49 24).
SPORT < MYRIAM NE RECULE DEVANT RIEN > MYRIAM LAMARE DANS SES CORDES avant de découvrir le « noble art ». « J’ai A 35 ans, elle est une référence internationale dans le monde de la boxe anglaise. Un an après son dernier combat, Myriam Lamare remonte sur le ring samedi, à Aix-en-Provence, où elle disputera son onzième championnat du monde face à l’Italienne Lucia Morelli. Sereine et excitée. Pour Myriam Lamare, les émotions se mélangent à l’approche de son retour sur le ring, après un an d’absence. Il faut dire que pour la septuple championne du monde des superlégers WBA, WBIF et WBF, l’année passée aura été riche en expériences. Engagée derrière le Parti socialiste lors des dernières élections régionales, la boxeuse est depuis mars 2010 élue au conseil régional de Paca auprès du président Michel Vauzelle. Les mois qui viennent de s’écouler ont aussi été marqués par sa participation à l’émission Koh-Lanta, Le choc des héros. Des aventures éprouvantes dont Myriam a mis du temps à se relever. « Quand vous êtes en compétition, il faut généralement Direct Soir n o 845•Jeudi 4 novembre 2010 12 deux mois et demi de préparation avant un combat. Mais pour quelqu’un qui revient d’une aventure marquée par de nombreuses privations, d’une campagne électorale, le tout complété par quelques soucis de santé, il a fallu compter huit mois de préparation dont quatre mois de remise en forme. Aujourd’hui, Myriam Lamare se sent prête à remettre en jeu sa ceinture WBF face à l’Italienne Lucia Morelli, samedi, au complexe du Val de l’Arc, à Aix-en-Provence (13). En montant sur le ring, elle ne pensera plus qu’à une seule chose : être la meilleure. Pionnière sur le ring A 35 ans, après quinze ans de boxe dont dix de boxe anglaise, Myriam n’a pas perdu l’envie. Il faut dire que pour elle, le sport a toujours été moteur. « Si je n’avais pas une revanche à prendre sur la vie, j’aurais sans doute fait un sport un peu moins difficile, mais je sais que je serais allée très loin aussi », expliquet-elle. Après une enfance passée à Aubervilliers, elle arrête l’école à 17 ans pour tenter d’aider financièrement sa famille. C’est à cette époque, qu’au gré des rencontres, Myriam débute la boxe. Elle passera d’abord par le full contact, le kick boxing ou encore la boxe française TSCHHAEN/SIPA réellement débuté la boxe anglaise à l’âge de 24 ans. Pour moi c’était l’occasion de devenir professionnelle », raconte Myriam qui après un parcours en amateur plus que prometteur – seulement trois défaites sur cinquante-deux combats – devient la première championne reconnue par la WBA le 8 novembre 2004. Car quand elle démarre la discipline, les femmes ne sont pas encore autorisées à boxer en professionnel. Il en faut néanmoins bien plus pour MOA/WENN.COM/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :