Direct Soir n°840 27 oct 2010
Direct Soir n°840 27 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°840 de 27 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Yodelice, larme fatale

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
EN COUVERTURE Visionnez le clip « AVEC « CARDIOID », JE SUIS DANS LE LÂCHER PRISE. » Direct Soir n o 840•Mercredi 27 octobre 2010 4
YODELICE PORTRAIT LE CLOWN MUSICIEN « Cardioid », le deuxième album de Yodelice, vient de sortir. Un an après « Tree of Life », son premier disque prometteur, Maxim Nucci, fait un retour très encourageant. En pleine tournée, il s’arrête pour parler de cette nouvelle création. L’heure de la concrétisation a sonné. Avec Cardioid, Yodelice poursuit le succès entamé avec Sunday With a Flu, le single entêtant issu de Tree of Life, son premier disque. A 31 ans, Maxim Nucci signe un album plus mature. Et pour cause, il a appris à se laisser aller. « Avec Cardioid, je suis dans le lâcher prise. Il faut écouter ses instincts », avoue le chanteur. Grâce à cette attitude, il passe haut la main le test du deuxième album. Celui qui ouvre la voie d’une belle carrière. En tournée, l’artiste a composé près d’une quarantaine de titres. « L’écriture est venue de manière instinctive et évidente », raconte Maxim Nucci. Neuf chansons ont été gardées pour le disque. Héritage de la tournée, chaque PHOTOS : UNIVERSAL MUSIC titre transporte l’auditeur dans un lieu et une ambiance particuliers : « L’inspiration est venue à des endroits différents. C’est sans doute ce qui explique que chaque morceau ait sa propre couleur, sa texture, son univers, ses codes », explique Maxim. Outre la route et la tournée, c’est aux Etats-Unis que le chanteur est allé trouver le son qu’il cherchait. « C’est un coin géographique que j’aime. Il y a une luminosité et une énergie incroyable là-bas. » Les Etats- Unis se sont aussi imposés pour des raisons techniques : « Les studios sont très bien équipés, leur matériel analogique est impeccablement entretenu et comme je voulais enregistrer un album live, il fallait un studio assez spacieux pour tous nous accueillir. » Les rabat-joie diront que ce n’est pas normal de chanter en anglais quand on est français. Ceux-là ne savent pas qu’à 15 ans, le jeune Maxim a décidé de partir étudier au Musician Institute, à Londres. Et que, quelques années plus tard, il y est devenu professeur. Après des années à manier la musique et l’anglais en parallèle, fatalement, les deux se sont confondus. « C’est une langue très mélodieuse. Certains pensent que je chante en anglais pour mieux m’exporter, mais croyez-moi, quand j’ai composé Tree of Life, je ne pensais pas du tout à ça. » Révélations Album révélation de l’année aux Victoires de la musique 2010, Tree of Life « CARDIOID » : ESSAI CONFIRMÉ Envoûtant. C’est l’adjectif qui caractérise le mieux Cardioid, le second album de Yodelice, le clown à la larme et au chapeau à plume créé par Maxim Nucci en 2008 et qui lui a, enfin, apporté le succès. Plus profond et complexe que Tree of Life, oscillant entre morceaux mélancoliques, sons rock et ballades folk et légères, ce neuf titres enterre définitivement l’image de Maxim Nucci, arrangeur et réalisateur porte bien le nom de sa récompense. Révélation d’un personnage étrange et imaginaire, révélation d’un artiste français qui chante en anglais un folk aux influences américaines, révélation enfin d’un Maxim Nucci différent de celui découvert au bras de la chanteuse Jenifer. Le succès est au rendez-vous pour Yodelice, le clown étrange à chapeau à plume, larme dessinée sous l’œil. « On est en pleine schizophrénie, plaisante le chanteur. Mais je m’y retrouve. Je crois que l’on porte tous un masque dans la vie. » Le sien, il le revêt quand il prend sa guitare, face au public. Il le revêtira, à Paris, au Bataclan (le 22 novembre) ou à la Cigale (le 24 novembre) et en tournée jusqu’en mai. Cardioid, Yodelice, Mercury. technique des L5, le groupe issu de l’émission Popstars. Avec un son parfois proche de Radiohead et des paroles en anglais, le chanteur nous transporte dans son univers onirique où l’on croise Simone, sous les traits de Marion Cotillard (sur Five Thousand Nights) et tout un tas de créatures imaginaires. Une véritable invitation au voyage. Yodelice signe un disque profond, entre rock et folk.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :