Direct Soir n°84 9 jan 2007
Direct Soir n°84 9 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de 9 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Ban Ki-Moon le nouveau visage de l'ONU

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Mardi 9 janvier 2007 10 ACTU MONDE S. GRITS/AP PHOTO SOMALIE/Intervention de l’armée américaine h La rumeur courait hier dans les médias américains. Le porte-parole du gouvernement transitoire somalien l’a confirmée cette nuit. Une attaque conduite hier après-midi par un AC 130 de l’aviation américaine, lourdement armé de mitrailleuses, a frappé le village de Badel où des terroristes réputés liés à Al-Qaida étaient susceptibles de se cacher. L’avion, rattaché au commandement des opérations spéciales, était parti de Djibouti. « Beaucoup de gens ont été tués. Beaucoup de cadavres étaient étendus dans la zone. Mais nous ne savons pas qui », a déclaré le représentant somalien, qui a précisé que la cible exacte avait été détruite. Reste à déterminer s’il s’agissait d’éléments hétérogènes des tribunaux islamiques somaliens ou bien d’une cible spécifique comme le suppose la chaîne CBS pour qui le responsable des attentats contre les La raffinerie de pétrole biélorusse de Mozyr. Un raid aérien mené hier dans le sud du pays visait un groupe supposé proche d’Al-Qaida. ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie (224 morts en 1998), figurait parmi les cibles visées. S’il s’agit d’une « frappe ponctuelle » qui n’indique pas une implication militaire globale des Etats-Unis dans cette région de la corne de l’Afrique, le symbole demeure saisissant, après les images désastreuses du retrait américain en 1993-1994. Cette intervention a été approuvée ce matin par le président Abdullahi Yusuf Ahmedqui faisait hier son entrée dans Mogadiscio, la capitale du pays, où il ne s’était pas rendu depuis 1978. Avec ce retour du pouvoir dans la capitale, les observateurs espèrent que les institutions de transition pourront asseoir leur autorité sur le pays, avec pour objectif prioritaire le rétablissement du « dialogue » dans le pays. Une voie sur laquelle le président Yusuf aspire à s’engager sans délai. ANNE DEVERRE,AURORE MÉSENGE,MATTIS MEICHLER,GUILLAUME ZELLER PÉTROLE/L’oléoduc de la discorde Face à la nouvelle taxe imposée par le Bélarus sur son pétrole, la Russie a interrompu hier matin ses livraisons de pétrole vers l’Allemagne, la Pologne et l’Ukraine. h La Russie a arrêté hier ses livraisons de pétrole destinées à l’Allemagne, à la Pologne et à l’Ukraine. Cette mesure est la conséquence du blocage par le Bélarus de l’oléoduc Droujba, qui traverse son territoire. Celui-ci achemine l’or noir depuis la Russie jusqu’en Allemagne, en passant par le Bélarus, l’Ukraine et la Pologne. Cette guerre de l’énergie a commencé fin décembre, lorsque la société russe Gazprom a annoncé le doublement du prix du gaz destiné au Bélarus et à l’Azerbaïdjan, à compter du 1 er janvier 2007. Le Bélarus a réagi mercredi en instaurant une taxe de 45 dollars sur chaque tonne de pétrole transitant par ses oléoducs. La société pétrolière russe Transneft a refusé de la payer, l’estimant contraire aux accords conclus entre les deux pays. C’est donc pour punir la Russie de ne pas s’être acquittée de cette taxe que le Bélarus a bloqué le transit de l’or noir. Le pays peut compter sur le soutien de l’Azerbaïdjan, qui a interrompu hier ses exportations de pétrole vers la Russie. L’objectif de ce bras de fer est d’inciter Moscou à accepter un compromis sur les prix du pétrole. Selon la Commission européenne, l’interruption des livraisons de pétrole russe à l’Allemagne et à la Pologne ne crée « aucun risque d’approvisionnement à court terme pour l’Union européenne ». Un C-130 Hercules de l’US Air Force survolant la Somalie. Le président Abdullahi Yusuf. Troupes gouvernementales dans les rues de Mogadiscio. U.S. AIR FORCE/AP PHOTO T. MUKOYA/REUTERS M. SHEIK NOR/AP L. HEY/AP PHOTO EN BREF LE VATICAN SALUE LA RECHERCHE « ÉTHIQUE » Le Vatican a salué hier la découverte portant sur les cellules souches amniotiques, réalisée par deux chercheurs américains. Ceux-ci ont réussi à identifier une source de cellules souches dans le liquide amniotique, qui entoure le fœtus. A partir de ces cellules, ils sont parvenus à créer des cellules et tissus spécialisés (cellules nerveuses, de foie, d’os…). Le Vatican a estimé que cette découverte ouvrait des portes de recherche « éthiquement admissibles », au contraire des recherches sur l’embryon qu’il condamne. « L’Eglise est toujours prête à accueillir les vrais progrès scientifiques, c’est-à-dire ceux qui ne menacent ni ne manipulent la vie », a déclaré le cardinal Barragan, président du conseil pontifical pour la Santé au Vatican. ETATS-UNIS-JAPON : COLLISION MARINE DANS LE GOLFE PERSIQUE Un sous-marin à propulsion nucléaire américain a heurté hier soir un navire marchand japonais, au sud du détroit d’Ormuz, qui sépare l’Oman de l’Iran. La collision n’aurait fait aucun blessé et n’aurait pas engendré de fuites d’hydrocarbures. Une enquête a été ouverte. LIBAN : L’OPPOSITION AMPLIFIE LE MOUVEMENT L’opposition libanaise a annoncé hier « une escalade » d’actions susceptibles de paralyser le pays dès aujourd’hui. Objectif : renverser le gouvernement du Premier ministre, Fouad Siniora. L’un des chefs de l’opposition, Michel Aoun, a précisé que le mouvement s’étendra à tous les ministères et les « centres vitaux » du pays, tout en refusant de s’exprimer sur un blocage éventuel de l’aéroport de Beyrouth. CHÁVEZ VEUT UN VENEZUELA « SOCIALISTE » « Tout ce qui avait été privatisé doit être nationalisé ». A deux jours de son investiture pour un nouveau mandat de six ans, Hugo Chávez a annoncé la nationalisation de nombreux secteurs de l’économie, comme l’électricité et la téléphonie. Le président vénézuélien a aussi souhaité une « profonde » réforme de la Constitution, ainsi qu’un nouveau nom pour son pays qui ne s’appellera plus « République bolivarienne », mais « République socialiste du Venezuela ».
www.directsoir.net ETA/Batasuna souhaite la reprise du dialogue Zapatero maintient sa politique de fermeté. h Le leader indépendantiste basque Arnaldo Otegi a appelé hier la branche armée indépendantiste à « conserver intacts les contenus et objectifs explicités dans son communiqué du 22 mars 2006 ». Ce jour-là, l’ETA avait annoncé un « cessez-le-feu permanent » et exprimé sa volonté de trouver un règlement politique au conflit qui l’oppose depuis plus de trente ans au pouvoir central espagnol. La perspective d’une solution politique à la question basque s’est brusquement envolée le 30 décembre dernier, lorsqu’un attentat meurtrier portant la signature de l’organisation indépendantiste a touché l’aéroport de Madrid. José Luis Zapatero a déclaré samedi que le processus devant mener au règlement du conflit avait atteint son « point final », manifestant ainsi sa volonté de mettre fin aux pourparlers entamés avec la branche politique d’ETA, Batasuna. Le chef du gouvernement espagnol s’est entretenu hier avec le responsable de l’opposition, Mariano Rajoy (PP), qui s’est prononcé en faveur d’un retour à une politique de fermeté « pour vaincre l’ETA ». L’annonce par la police autonome basque de la découverte de matériel servant à la fabrication de « bombes ventouses », parmi les 180 kg d’explosifs découverts la semaine dernière dans la ville d’Axtondo, ne fait qu’aggraver le cas des indépendantistes : ce type d’explosifs désigne l’ETA, qui en a souvent fait usage par le passé. P.SANCHEZ/REUTERS Arnaldo Otegi (à g.) et un manifestant à Alsasua, le 9 septembre dernier. MONDE AUTRICHE/Accord pour une grande coalition h Après trois mois de négociations, la gauche et la droite autrichiennes se sont mises d’accord sur un gouvernement de grande coalition. Le 1 er octobre dernier, le parti autrichien socialdémocrate SPÖ est sorti vainqueur de justesse des élections législatives, devant le parti conservateur ÖVP du chancelier sortant Wolfgang Schüssel, avec 35,3% contre 34,3% des voix. Le président du SPÖ, Alfred Gusenbauer, pressenti pour devenir le nouveau chancelier, a annoncé hier que les instances dirigeantes des deux partis devraient valider cet accord et permettre « au nouveau gouvernement de prêter serment dans les prochains jours ». Il a indiqué que la politique de cette coalition mettrait avant tout l’accent sur la croissance économique du pays ainsi que sur l’éducation et le social. Au menu des sujets délicats qui ont retardé la formation de la coalition : le contrat d’achat de dix-huit avions de chasse Eurofighter signé par le gouvernement précédent. Le ministère de la Défense actuel, attribué au SPÖ, sera chargé de modifier le contrat avec le constructeur, EADS, et de vérifier sa légalité, selon Alfred Gusenbauer. Alors que les sociaux-démocrates géreront les ministères des Affaires sociales, de l’Education et de la Femme, les conservateurs ont obtenu l’important ministère des Finances et gardent ceux de l’Agriculture, de l’Intérieur et des Affaires étrangères.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :