Direct Soir n°836 21 oct 2010
Direct Soir n°836 21 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°836 de 21 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : « Secret story » l'heure du choix

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
SPORT 14 SÉBASTIEN GARAT LE PROFESSIONNEL Son rêve d’enfant ? Devenir La victoire. » Tel est l’objectif que Sébastien Garat s’est fixé pour la tien Garat délaisse une journée son la discipline reine qui est représentée terranéennes. Poussé par un ami, Sébassait donc évident pour moi. C’est en plus rider de niveau international. dixième édition du championnat de windsurf pour s’y essayer. Les premiers dans le plus de compétition. » Une donnée non négligeable pour se faire A 26 ans, le Français Sébastien France Freestyle de kitesurf, qui se essais s’avèrent concluants. « Le kite déroulera à Canet-en-Roussillon permet de regrouper les sensations de connaître et surtout passer du simple Garat a réussi son pari (66), du 23 au 27 octobre. Une ambition beaucoup de sports extrêmes en une statut d’amateur à celui de professionnel. Ce statut, Sébastien Garat l’a obtenu grâce au kitesurf. Aujourd’hui, loin d’être démesurée pour ce double seule et même pratique. Il procure une champion du monde et triple champion sensation inouïe de liberté. » Emballé par grâce à ses bons résultats. « Au départ, ce double champion du monde de France, qui a découvert le kitesurf en cette découverte, le jeune homme quitte j’étais encore étudiant. En 2005, je me et triple champion de France 2002. « Depuis tout petit, je suis passionné par tout ce qui touche au vent et lendemain pour se consacrer à sa nounat du monde de kitesurf KPWT, que je sa planche à voile quasiment du jour au suis d’ailleurs lancé dans le champion- passe l’essentiel à la mer, et en général par les sports de velle passion. n’ai pas pu suivre entièrement faute de son temps entre ciel et mer. glisse », raconte Sébastien. Même esprit, même aire de jeu : la transition se fait naturellement chez le jeune pionnat du monde inachevé, les presta- de budget suffisant. » Malgré un cham- Après avoir pratiqué le windsurf pendant dix ans, cet adepte de sensations fortes ne tarde pas à succomber au kite surf, peu de temps après l’apparition de cette nouvelle discipline sur les côtes médi- sportif, qui ne tarde pas à s’imposer dans le milieu du kitesurf freestyle. « Avec mon passé de gymnaste, j’ai toujours aimé sauter. Le choix du freestyle paraistions du sportif intéressent différents sponsors, qui s’engagent auprès de lui. Grâce à eux, l’année suivante, Sébastien Garat participe entièrement au cham- Direct Soir n o 836•Jeudi 21 octobre 2010 DR
< UNE SENSATION INOUÏE DE LIBERTÉ > pionnat du monde qu’il remportera deux années consécutives. Un nouveau titre de champion du monde En 2008, changement de cap. Le Français décide de changer de tour et donc de se confronter aux riders du PKRA – autre championnat du monde plus international. C’est aujourd’hui l’un de ses principaux objectifs : décrocher un nouveau titre de champion du monde et conserver sa place de champion de France. Pour y parvenir, Sébastien Garat met toutes les chances de son côté. Sa vie, il la partage entre Montpellier et la Nouvelle-Calédonie. « La saison s’achève généralement en novembre. A cette période, il est dur de s’entraîner en France à cause des températures », explique-t-il. A Nouméa, il met donc à profit cette période de trêve pour s’entraîner. Et quand le vent n’est pas au rendez-vous, ce sportif ne reste jamais longtemps très inactif. « Quand les conditions météo ne me permettent pas de pratiquer le kite, je fais de la gymnastique, du trampoline qui m’aide pour mes figures, du cardio, du vélo et de la course à pied. » Conscient de pouvoir vivre au jourd’hui pleinement son rêve, Sébastien Garat n’en reste pas moins lucide sur l’avenir. Car s’il n’a que 26 ans et vit depuis trois ans de sa passion, il fait déjà partie, sur le tour, des « doyens ». « J’aimerais continuer pendant au moins cinq ans. Pour cela, il faut éviter la blessure, car les compétitions sont de plus en plus engagées, donc il faut prendre de plus en plus Sébastien Garat s’entraîne, notamment, en Nouvelle-Calédonie. Voir la vidéo de risques. » Sa reconversion ? Pour l’instant, il ne l’envisage que dans son domaine. « Je peux par la suite me rabattre sur d’autres disciplines en kite. Il y a la vitesse, la course, la vague. Ce sont des disciplines plus faciles à pratiquer lorsque l’on est plus âgé. » En attendant, Sébastien Garat n’a pas fini de vivre son rêve. « Même si les jeunes qui débarquent progressent très vite, tant que j’aurais le niveau, pas question d’arrêter. » DR KITESURF BIO EXPRESS• Né le 1 er décembre 1983, à Paris.• Taille : 1,75m.• Poids : 75 kg.• Pratique le kitesurf depuis 2002.• Champion du monde KPWT 2006 et 2007.• Champion de France 2007, 2008 et 2009.• Spot préféré : la Nouvelle-Calédonie.• Figure préférée : le back mobe.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :