Direct Soir n°831 14 oct 2010
Direct Soir n°831 14 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°831 de 14 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Shakira, pure colombienne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
LIRE,ÉCOUTER,VOIR SATIRE BUREAU DES PLAINTES Pièce au goût du jour, interprétée par un quatuor de choc, « Boire, fumer et conduire vite » repart pour une deuxième saison. Christian Vadim et Vanessa Demouy. Direct Soir n o 831•Jeudi 14 octobre 2010 10 L’équipe de Boire, fumer et conduire vite, la même qui était aux commandes du Jeu de la vérité 1 et 2, n’en finit pas de séduire le public. Après son triomphe à la Grande Comédie, ce quatuor qui fait très fort (Vanessa Demouy, David Brécourt, Christian Vadim et Philippe Lellouche) reprend du service pour une deuxième saison. Et c’est au Théâtre de la Renaissance que la fine équipe prend ses quartiers cette année. Un soir de la Saint-Sylvestre, Simon, Greg et Marc se retrouvent à devoir passer la nuit en garde à vue dans un commissariat du 12 e arrondissement de Paris. Le premier pour excès de vitesse, le second pour avoir fumé dans un lieu public et le troisième pour ivresse sur la voie publique. Très vite, la cohabitation forcée — cellule de quelques mètres carrés oblige –, se change en bureau des plaintes à l’endroit des pouvoirs publics et d’une société de plus en plus liberticide. Boire, fumer et conduire vite, Théâtre de la Renaissance, 20, bd Saint-Martin, Paris 10 e (0142081850 ou www.theatredelarenaissance.com). COMÉDIE AVEC ARTHUR JUGNOT ET MATHILDE PENIN. UN VAUDEVILLE À CENT À L’HEURE L’affiche d’A deux lits du délit est prometteuse. Arthur Jugnot, gérant sprint. Sur une mise en scène survitami- le plateau se métamorphose en piste de d’un hôtel coquet, en gilet, jean, née de Jean-Luc Moreau, où Arthur Jugnot et ses compères ne sont pas loin baskets, est accompagné sur scène d’un duo d’humoristes (Cyril de courir un marathon, les portes claquent et les situations cocasses s’en- Garnier et Guillaume Sentou) qui, façon Laurel et Hardy, incarnent deux galants chaînent dans un tourbillon incessant. aux costumes has been. Ajoutez à cette Un parti pris qui peut donner le tournis, équipe Mathilde Penin et Juliette Meyniac en femmes fatales et le cocktail, des ménages. L’Insee peut le confirmer. mais qui contribue à remonter le moral signé Derek Benfield, devient explosif. A deux lits du délit, jusqu’au Mais qui est qui dans ce vaudeville moderne à l’humour potache ? Entre qui- de la Michodière, 4 bis, rue de la 21 novembre, Théâtre proquos, acrobaties et gros mensonges, Michodière, Paris 2 e (01 47 42 95 22). ONE-MAN SHOW PINCE-SANS-RIRE Ils sont nombreux à le comparer à Desproges. Un statut que Gaspard Proust, 35 ans, assume difficilement. Pourtant comme lui, l’impertinence et l’anticonformisme sont ses cartes maîtresses, qu’il abat avec une féroce désinvolture. Comme lui, son humour n’a pas de bornes. Les deux hommes partagent d’ailleurs quelques thèmes de prédilection : le nazisme ou les grabataires. Ajoutez une nonchalance étudiée, un Gaspard Proust. THÉÂTRE texte ciselé et intelligent : un tiercé 100% gagnant pour ce jeune homme produit par Laurent Ruquier. Gaspard Proust, jusqu’au 6 novembre à l’Européen, 5, rue Biot, Paris 17 e (01 43 87 97 13).
•11*4"-'±1'www.lageode.fr M. Porte de la Villette



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :