Direct Soir n°83 8 jan 2007
Direct Soir n°83 8 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de 8 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ségolène Royal, sa campagne en Chine

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 8 janvier 2007 6 ACTU EN COUVERTURE SÉGOLÈNE ROYAL/En quête d’une stature internationale La candidate socialiste à l’élection présidentielle poursuit son voyage en Chine jusqu’à demain. Après sa tournée au Proche-Orient, c’est une nouvelle initiative pour se créer une crédibilité sur la scène internationale. Ségolène Royal n’a pas l’étoffe d’un président de la République puisqu’elle ne s’est jamais rendue en Chine », titrait récemment le Wenhui Bao, un quotidien officiel chinois. C’est bien pour consolider sa stature de chef d’Etat que la candidate socialiste est en Chine jusqu’à demain, car la scène internationale passe pour être un de ses points faibles dans la course à l’Elysée. Sur place, Ségolène Royal a pu rencontrer des représentants de la société civile, notamment des étudiants et des femmes. Au cours des rendez-vous officiels, elle a abordé les dossiers prévus à l’ordre du jour de ce voyage avec les autorités chinoises. Elle a ainsi pu évoquer les dossiers commerciaux et environnementaux avec les ministres concernés (voir encadrés). Mais le premier bilan chinois de Ségolène Royal reste politiquement mitigé : lors de son séjour dans l’empire du Milieu, ni le président Hu Jintao ni son Premier ministre Wen Jiabao ne l’ont reçue. Les déambulations de Ségolène Royal en Chine auront été aussi marquées par ses innovations lexicales. La « bravitude » qu’elle aurait acquise en affrontant le froid sur la Grande Muraille samedi matin est devenue matière médiatique. J. NAEGELEN/REUTERS JEAN-BAPTISTEWERNER N. HAN GUAN/AP Trois dossiers sensibles L’environnement Sous l’impulsion de Nicolas Hulot, l’écologie a fait une entrée fracassante dans la campagne présidentielle. Le développement de la Chine en fait un des premiers pollueurs au monde. L’environnement était au centre de la visite de Ségolène Royal. Elle a relié ce thème à l’économie et aux droits humains : « Quand il y a une dégradation très forte de l’environnement, une pollution de l’eau, quand des millions d’habitants n’ont pas accès à l’eau potable, c’est aussi une atteinte aux droits humains », a-t-elle déclaré dimanche. B. GUAY/AFP Depuis son investiture par le parti, il s’agit de son deuxième voyage à l’étranger. En décembre dernier, elle s’était rendue au Proche-Orient, pour une tournée qui avait suscité la polémique. Lors d’une rencontre à Beyrouth avec des parlementaires libanais,Ali Ammar, député du Hezbollah, avait comparé la présence israélienne au Liban au « nazisme qui a occupé la France ». Ségolène Royal n’auvait pas immédiatement condamné ces propos, affirmant qu’elle ne les avait pas entendus. Trois mois séparent les Français du début officiel de la campagne présidentielle, début avril. Trois mois qui pourraient voir la candidate socialiste s’éloigner à nouveau de l’Hexagone. Elle rencontrera peut-être Angela Merkel ou encore Howard Dean, président du parti démocrate américain. Le commerce extérieur La Chine est la quatrième puissance économique mondiale, avec son cortège d’opportunités pour les entreprises françaises, mais aussi les menaces de délocalisations. Ce pays « fait peur aux Français », selon Jean-Louis Bianco, codirecteur de campagne de Ségolène Royal. La candidate socialiste a souhaité dimanche « qu’il n’y ait pas de concurrence destructrice des emplois » français. Samedi déjà, sans pointer directement Pékin, elle avait prôné une convergence des droits sociaux pour prévenir les dégâts d’une mondialisation libérale. T. HALEY/AFP Dernièreminute En fin de matinée, Ségolène Royal a demandé aux autorités chinoises des précisions sur le sort de cinq avocats et journalistes maintenus en résidence surveillée dans un lieu inconnu. Les droits de l’homme Au nom de la défense des droits de l’Homme, Ségolène Royal avait boycotté l’accueil par l’Assemblée Nationale du président chinois en janvier 2004. Dimanche, elle aurait évoqué des cas précis d’avocats et journalistes détenus par le régime avec Wang Jiarui, haut responsable du PCC, selon Jean-Pierre Mignard, membre de la délégation française. Mais devant les journalistes, elle s’est faite plus prudente, évoquant seulement les « droits humains ». Elle rejoint ainsi la doctrine officielle chinoise de « société harmonieuse ».
www.directsoir.net TOURISME/Les Parisiens expliqués aux Anglais h Le Comité régional du tourisme d’Ile-de-France vient de lancer une campagne originale à l’adresse des Anglais. Le site Internet cestsoparis.com tourne en dérision la suffisance des Parisiens et leurs mimiques, et vous explique – en anglais–, que « vous n’avez pas besoin de parler français pour comprendre les Parisiens et vous mêler à la foule ». A l’aide de quelques photos, les principales gestuelles sont expliquées. « Camembert », « la moue », « on s’appelle » ou encore « bof » sont devenus compréhensibles pour les quelque 40000Anglais qui ont visité le site depuis son lancement en décembre. Avant de fermer la page, les internautes sont invités à se plier au jeu. Prenez-vous en photo en imitant une gestuelle habituelle des Français. Le concours est ouvert jusqu’à fin janvier. Visiteurs et experts se chargeront ensuite de départager les meilleurs. A gagner : un week-end à Paris. M. KULKA/CORBIS ÉLECTRICITÉ/La France moins gourmande en 2006 h La consommation annuelle d’électricité a baissé de 1% en France, en 2006. C’est ce qu’a indiqué hier soir, sur l’antenne de France Inter, André Merlin, le président du Réseau de transport d’électricité (RTE). Même si cette diminution n’est pas spectaculaire, c’est la première qui intervient depuis neuf ans, et elle a été saluée en tant que telle. Cette évolution s’explique en premier lieu par les conditions climatiques clémentes dont a bénéficié l’Hexagone l’an passé. Au-delà de la douceur des températures, on peut espérer que les campagnes de sensibilisation aux économies d’énergies commencent à porter leurs fruits. M. Merlin a également mis en avant « une baisse très sensible de la consommation des grands industriels ». Celle-ci se serait particulièrement fait sentir dans trois grands secteurs traditionnellement gourmands en électricité « l’automobile, la chimie, et le papier-carton ». Le président de l’organisme chargé de l’acheminement de l’électricité en France explique cette tendance par la hausse des prix, qui aurait incité les gros consommateurs aux économies. Toujours selon lui, l’inflation des tarifs aurait même poussé certains entrepreneurs à délocaliser leur production dans « d’autres pays en Europe et sans doute en dehors de l’Europe ». VŒUX/Les sites de cartes virtuelles se multiplient LES SITES À CONSULTER ★★ ★★★★ ★★ ★★ HAMILTON/REA 4 millions d’e-card pour les vœux h Drôles, traditionnelles ou interactives, les cartes virtuelles répondent aux goûts de tous et à tous les âges. L’année dernière, 4 millions de Français ont utilisé ce moyen pour envoyer leurs vœux. Cette pratique devrait encore se généraliser cette année. Mais gare aux virus. Les messages « Happy 2007 » « Fun 2007 » ou encore « Best Wishes For a Happy New Year » sont à ouvrir avec précaution. Le ver Dref. V, apparu fin décembre, se glisse dans votre ordinateur via des pièces jointes intitulées « postcard.exe » ou « Greeting Card.exe ». Une fois en place, il tente de désactiver votre antivirus. http://carte.dromadaire.com www.linternaute.com/cartes http://sdx.tv5.org/sdx/rf/ecard3/FR www.cybercartes.com FRANCE PROTECTION DE L’ENFANCE Le projet de loi visant à renforcer le dispositif de protection des mineurs en France sera examiné demain à l’Assemblée nationale. Le ministre délégué à la famille, Philippe Bas, a organisé cette réforme autour de trois axes. 1 Prévention. Le projet prévoit de systématiser l’entretien au quatrième mois de grossesse. Un bilan sera également effectué pour chaque enfant fréquentant l’école maternelle. Surtout, une visite médicale obligatoire aura lieu aux sixième et douzième anniversaires pour détecter d’éventuels troubles. 2 Signalement. Une cellule départementale de recueil des signalements serait créée. Le partage des informations entre professionnels du travail social et de la protection de l’enfance serait facilité. La répartition des rôles serait clarifiée : priorité à l’Aide sociale à l’enfance (ASE). La justice ne serait saisie qu’en dernier recours. 3 Prise en charge. L’objectif est de « diversifier les modes de prise en charge » pour permettre une plus grande adéquation à la variété des situations rencontrées. Il est également prévu de renforcer l’assistance éducative à domicile pour éviter « des placements traumatisants ». THOMAS LIARD,ANTONIN MOSER,KARÈNE BASSOMPIERRE P.ALLARD/REA Directsoir t Lundi 8 janvier 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :