Direct Soir n°829 12 oct 2010
Direct Soir n°829 12 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°829 de 12 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Justin Timberlake, homme de réseaux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
LOISIRS « CASTLEVANIA » Œuvre gothique majeure de l’univers vidéolique, la saga « Castlevania », née LE SAIGNEUR DES OMBRES Direct Soir n o 829•Mardi 12 octobre 2010 10 en 1986, hérite d’un nouvel opus. Baptisé « Lords of Shadow » (Les seigneurs de l’ombre), l’épisode rompt avec ce qui composait l’identité de la série. Un parti pris payant, tant l’aventure du chasseur de monstres, Gabriel Belmont, s’avère sombre, inspirée et savamment mise en scène pour glacer le sang.
Legende photo Voici 24 ans que la dynastie des Belmont terrorise les monstres à travers la planète. Des premiers pas de Simon à ceux de Gabriel, la lignée a traversé les siècles, crucifix en main, pour chasser les hordes de monstres des ténèbres envoyées par le plus puissant des vampires : Dracula. Dans la grande tradition des Castlevania, ce Lords of Shadow invite à affronter les forces du mal. L’aspect « old-school » du gameplay a toutefois été dépoussiéré pour offrir un style de jeu inspiré du blockbuster de référence : God of War. Un coup de fouet à la série C’est dans la peau d’un veuf au regard d’acier, décidé à ramener sa défunte épouse de l’au-delà, que le joueur part en croisade. Tel Orphée plongé en enfer pour retrouver sa bien-aimée, Gabriel Belmont s’en va combattre un monde peuplé de loups-garous, succubes, trolls et autres viles créatures. Et pour affronter ce bestiaire infernal, l’homme débute sa quête avec son crucifix de combat. Exit donc le fouet béni, arme de prédilection de la famille Belmont, c’est croix en main et la foi chevillée au cœur que Gabriel pourfend le mal. Croisé entre l’épée et le fouet, l’objet étonne par son fonctionnement. Il offre une aisance dans les déplacements et force le respect quant à la multitude de coups disponibles. Mais le système de combat est aussi évolutif et le joueur se voit vite attribuer des pouvoirs magiques, ainsi qu’une panoplie d’armes secondaires propres à expédier vers le néant quiconque se dresse sur son chemin. Un univers gothique envoûtant L’univers gothique, théâtre de l’histoire, se révèle somptueux. L’aventure surprend même par sa longueur : une vingtaine d’heures intenses. L’ambiance alterne entre des phases d’action à la réalisation maîtrisée et des scènes contemplatives où l’adrénaline s’écoule pour laisser place à des paysages éblouissants de détails. L’architecture torturée des châteaux ou la verdure d’une forêt à la végétation luxuriante laissent admiratif du travail effectué par les développeurs espagnols de l’équipe Mercury Steam. Les douze travaux d’Hercule Douze chapitres composent l’aventure de Gabriel. A l’image d’Hercule, il devra relever autant de défis pour achever une quête difficile, ponctuée de multiples rebondissements. Surtout, les boss qui s’imposeront sur sa route s’affichent sur la balance comme de vrais durs à cuire. Comme dans tout bon Castlevania, il faudra trouver les bons déplacements pour atteindre le point faible de ces colosses. Une épreuve titanesque portée par une réalisation mirifique et inspirée. La saga hérite encore d’un grand jeu. KONAMI LE JEU Castlevania : Lords of Shadow Adventure Editeur : Konami Disponible sur PS3 et Xbox 360 JEUX VIDÉO Visionnez la démo Si l’on peut reprocher à ce nouvel épisode de Castlevania de piocher les bonnes idées des meilleurs jeux d’action sans faire preuve d’originalité, la surprise ressentie reste à la hauteur de la saga. Longue, spectaculaire et ambitieuse, la quête de Gabriel Belmont ne souffre d’aucun défaut et donne un coup de fouet à cette série.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :