Direct Soir n°829 12 oct 2010
Direct Soir n°829 12 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°829 de 12 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Justin Timberlake, homme de réseaux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
CINÉMA INTERVIEW : FREDDIE HIGHMORE, ACTEUR En quelques films, Freddie Highmore, qui incarne Arthur dans la trilogie de Luc Besson, est devenu un enfant star. Rencontré lors d’une journée de promotion au musée des Arts forains de Paris, le jeune acteur britannique revient, pour « Direct Soir » et dans un français presque parfait, sur son parcours. Que se passe-t-il dans ce troisième volet des aventures d’Arthur ? Freddie Highmore : Arthur a grandi. Il est bien plus mature. Sa relation avec Sélénia a évolué aussi. Mais il y aussi plus d’effets spéciaux dans cet opus. Plus d’action, surtout à la fin du film. Comparé aux deux autres films, comment s’est passé le tournage du troisième volet ? C’était le plus difficile à réaliser. Surtout pour les séquences finales de l’attaque de la ville par Maltazard et ses moustiques géants. C’était compliqué du fait que ces scènes allient prises de vues réelles et animations et qu’il faut imaginer les décors et 8 « ARTHUR A GRANDI, IL EST BIEN PLUS MATURE » « JE RENTRE À L’UNIVERSITÉ. J’AI ÉTÉ ACCEPTÉ À CAMBRIDGE » Direct Soir n o 829•Mardi 12 octobre 2010 L’acteur Freddie Highmore revient pour un 3 e volet d’Arthur. les personnages. Mais heureusement, Luc m’expliquait bien tout. Il a une vue d’ensemble que nous n’avons pas, nous, les acteurs. Les tournages d’Arthur 2 et 3 ont pris plus de deux ans. Comment avezvous réussi à continuer vos études ? Je prenais des cours en même temps que le tournage. Un professeur était présent et en contact avec l’école tout ce temps. Ce système a bien fonctionné car j’ai terminé le lycée en juin dernier et je rentre à l’université cette année. J’ai été accepté à Cambridge. Considérez-vous ces études comme un plus pour votre carrière d’acteur ou comme une nouvelle orientation ? Je ne sais pas. Pour l’instant, je suis un cursus dédié aux langues, avant de me consacrer au droit. C’est encore difficile de choisir. J’aimerais continuer le cinéma bien sûr. Mais qui sait si dans vingt ans, je n’aimerais pas faire autre chose. Dans ce cas, il serait bon de posséder d’autres connaissances. Vous arrive-t-il parfois de souhaiter n’avoir jamais fait de cinéma ou d’avoir une vie normale ? Non, parce que je l’ai eue cette vie normale. D’ailleurs mes rapports avec mes amis ne se sont pas transformés. Ils me connaissaient avant que je commence à tourner des films et je ne crois pas que cela m’ait changé. 2010 EUROPACORP - TF1 FILMS PRODUCTION - APIPOULAI PROD AVALANCHE PRODUCTIONS LE FILM Arthur 3 : La guerre des deux mondes, de Luc Besson. En salles demain. Le monde est en grand danger depuis que Maltazard est parvenu à entrer dans le monde des humains. Arthur et ses compagnons Sélénia et Bétamèche doivent eux aussi trouver un moyen de grandir pour l’empêcher de mettre à exécution son plan machiavélique. Visionnez la bande-annonce
COMÉDIE DRAMATIQUE LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE Coups de blues, coups durs, coups de cœur, coups de main… A 20 ans, on partage tout. Pam, Manon, Lola, Jude, Olympe et les autres ne sont pas différentes des filles de leur âge. Pam vit avec Lola à Paris, dans un appartement qu’elles surnomment « le ranch ». Mais cette année, le ciment qui lie le petit groupe semble se lézarder. Le temps serait-il venu pour Pam de faire son chemin en solo ? Lola et Manon, copines pour toujours ? Sophie Letourneur est une jeune réalisatrice française (on lui doit déjà les moyens métrages remarqués Manue Bolonaise et Roc et Canyon) dont le travail se penche sur l’oralité et la spontanéité. En regardant La vie au ranch, son premier long métrage, le spectateur a l’impression d’être au cœur de l’action, parfois même d’être un confident. Comme si la réalisatrice avait littéralement réussi à se détacher des artifices cinématographiques qui créent géné ra le ment une distance. Et c’est avec une grande honnêteté – et beaucoup de répétitions – qu’elle croque un âge difficile où l’on quitte, après le nid parental, un deu xième cocon, celui de ses amis de lycée. La vie au ranch, de Sophie Letourneur. DRAME Journaliste américaine mariée à un Français, Julia Jarmond (Kristin Scott Thomas) vit à Paris. Sa vie bascule le jour où, choisie pour enquêter sur la rafle du Vél’d’Hiv, elle découvre le destin d’une fillette nommée Sarah, arrêtée comme 13 000 autres personnes. Remuant ciel et terre pour comprendre la complexité de l’époque, Julia s’attache à cette enfant disparue et à son destin. Peu à peu, elle remonte son passé et retrouver sa trace devient obsessionnel. Au début, Julia ne pouvait pas soupçonner que Sarah était si proche d’elle. Tenace, la journaliste ira pourtant jusqu’au bout de ses investigations, quitte à révéler des secrets de famille et à bouleverser à jamais son existence. EN SALLES DEMAIN À LA RECHERCHE DU PASSÉ Visionnez les bandes-annonces Julia Jarmond (Kristin Scott Thomas). Sans voyeurisme, le réalisateur entremêle deux aventures humaines, celles de cette fillette et de cette jeune femme, que soixante ans séparent, chacune ayant eu le courage et la volonté d’affronter leur entourage. Kristin Scott Thomas, à la fois pudique et acharnée, permet de ne pas oublier cet épisode dramatique. Elle s’appelait Sarah, de Gilles Paquet-Brenner. PUBLICITÉ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :