Direct Soir n°827 8 oct 2010
Direct Soir n°827 8 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°827 de 8 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : Entretien avec Laurent Blanc : les mots du « président »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ENJEU ALBERTO CONTADOR PLUS DURE SERA LA CHUTE Suspecté d’avoir eu recours à des autotransfusions sanguines, Alberto poches en plastique qui servent à Contador est le dernier grand nom du sport à être mouillé dans une conserver le sang en l’état. Avant de se le réinjecter. affaire de dopage. Un énième scandale aux conséquences multiples. TEXTE > GÉRALD MATHIEU PHOTOS > LIONEL BONAVENTURE/JOEL SAGET/AFP Après Ben Johnson, Diego Maradona, Marco Pantani, Linford Christie, Lance Armstrong, Tyler Hamilton, Dwain Chambers, Kostas Kenteris, Johan Museeuw, Justin Gatlin, Tim Montgomery, Floyd Landis, Marion Jones ou encore Jan Ullrich, toutes anciennes ou pseudostars du sport impliquées – à des degrés divers – dans des histoires de dopage depuis plus de vingt ans, c’est donc au tour d’Alberto Contador d’être rattrapé par la patrouille. Contrôlé lors Direct Soir n°827• Vendredi 8 octobre 2010 20 de la journée de repos du 20 juillet dernier sur le Tour de France, le triple vainqueur de l’épreuve a-t-il utilisé un produit interdit, le clenbutérol ? Ou bien a-t-il été victime d’une contamination alimentaire ? A-t-il également eu recours à une autotransfusion sanguine, une pratique prohibée ? Direct Sport fait le tour de ce dossier explosif en 4 points. I. LES FAITS Des traces infimes de clenbutérol (de l’ordre de 0, 00000000005 gr/l !), pro- duit d’origine vétérinaire notamment détourné pour doper des chevaux, ont été retrouvées dans les prélèvements urinaires de Contador. Or, les molécules de cette substance ne peuvent nullement être sécrétées par le corps humain (contrairement à l’EPO, la testostérone…), ce qui induirait une prise exogène. De son côté, le cycliste espagnol se défend, en arguant la contamination alimentaire due à la consommation de tranches de viande basque espagnole. Seconde affaire dans l’affaire : des résidus plastiques auraient également été retrouvés dans les urines du leader de l’équipe Astana, ce qui, cette fois, signifierait qu’il a eu recours à une ou plusieurs autotransfusions sanguines, les résidus provenant des II. PEUT-IL S’EN SORTIR ? L’étau se resserre au fil des jours. Si ses explications initiales pouvaient tenir la route, aujourd’hui, tout semble indiquer que Contador a bel et bien triché et a eu recours à une autotransfusion. Tous les spécialistes interrogés s’accordent, en effet, à dire que la présence de résidus plastiques ne peut autrement s’expliquer que par l’utilisation de ce procédé, totalement interdit par l’Agence mondiale antidopage. Le New York Times va même plus loin en indiquant, dans son édition de lundi, que le niveau de contaminants chimiques présents dans les prélèvements
< AVEC CETTE NOUVELLE AFFAIRE, C’EST ENCORE LE PELOTON ENTIER QUI EST ÉBRANLÉ ET QUI VA DEVOIR VIVRE DANS LE SOUPÇON. > de l’Espagnol était huit fois supérieur au niveau minimal caractéristique d’un dopage par transfusion « classique » ! Enfin, si Contador ne s’attendait pas à tomber, c’est parce que l’autotransfusion était indécelable… jusqu’à présent. Or, c’est justement une nouvelle technique qui a permis de « localiser » ces fameux résidus plastiques. Problème : cette technique n’a toujours pas été validée par les instances internationales, ce qui pourrait avoir pour conséquence de réduire – voire d’invalider – le barème de la sanction. velle affaire, c’est encore le peloton entier qui est ébranlé et qui va devoir vivre dans le soupçon. Pour la Grande Boucle aussi, c’est une nouvelle claque, à seulement douze jours de la présentation du tracé 2011, à laquelle le vainqueur sortant, autrement dit Contador, devrait assister. Comme le veut la tradition. Depuis 1996, pas un seul vainqueur de la plus prestigieuse épreuve cycliste au monde – à l’exception de Carlos Sastre en 2008 – n’a, en effet, pas été pris les doigts dans le pot de confiture. Triste tableau pour un sport qui n’en peut plus de s’efforcer de laver plus blanc que blanc. IV. CARTON ROUGE ET JAUNE Avec ses champions du monde et d’Europe de football, ses basketteurs qui trustent tous les titres, son Rafael Nadal qui démolit tout sur son pas- III. NOUVEAU COUP DUR POUR LE CYCLISME Sport le plus contrôlé au monde et le plus irréprochable en matière de lutte contre le dopage, le cyclisme semblait en avoir fini avec les grandes impostures. Le climat sur le dernier Tour de France en témoigne. Avec cette nousage, son Fernando Alonso qui pète le feu ou encore ses cyclistes (Contador, Samuel Sánchez, Rodriguez, Freire, Flecha) et motocyclistes (Lorenzo, Pedrosa) qui carburent à plein régime, l’Espagne du sport a fière allure. Mais il ne faudrait pas que cette génération spontanée dissimule un système de dopage massif, voire étatique. Déjà, au printemps 2006, l’affaire Puerto avait éclaboussé plusieurs clubs ibériques de foot, ainsi que l’actuel numéro un mondial de tennis. Sans parler de certains cyclistes, parmi lesquels Valverde, qui, eux, ont fini par être sanctionnés (le nom de Contador avait d’ailleurs filtré à l’époque). Depuis un mois, quatre coureurs cy - clistes espagnols (Sevilla, Mos quera, Garcia da Pena, et la vététiste Fullana) ont été contrôlés positifs. Pat McQuaid, le président de l’Union cycliste internationale (qui doit rendre sa décision sur le dossier Contador au plus tard dans une dizaine de jours), a demandé expressément au gouvernement espagnol de prendre des mesures. Avant qu’il ne soit trop tard et que le cyclisme, mais plus généralement le sport espagnol, ne perde tout crédit aux yeux du monde.• CV CYCLISME ALBERTO CONTADOR 27 ans - Né le 6 décembre 1982, à Madrid (Espagne) - 1,76 m - 62 kg Professionnel depuis 2003. PALMARÈS : triple vainqueur du Tour de France 07, 09 et 10 ; Tours d’Italie et d’Espagne 08 ; Paris-Nice 07 et 10 ; Tour d’Algarve 09 et 10 ; Tour du Pays basque 08 et 09… ÉQUIPES SUCCESSIVES : Once (03), Liberty Seguros (04 à juin 06), Astana (juin 06-fin 06), Discovery Channel (07), Astana (depuis 08).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :