Direct Soir n°82 22 déc 2006
Direct Soir n°82 22 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de 22 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Adriana Karembeu ambassadrice du coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Vendredi 22 décembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Mort d’un collégien à Meaux v Un élève de 12 ans est mort hier dans un collège de Meaux (Seine-et-Marne) à la suite d’une bagarre. A la fin d’un cours d’éducation physique, le garçon se serait disputé avec deux de ses camarades. Ils lui auraient reproché d’avoir « pris plusieurs fois le ballon pendant le match de hand-ball » avant de commencer à le frapper. Les premiers résultats de l’autopsie semblent démontrer pourtant queles « coups ne seraient pas la cause directe de la mort ». Selon une source proche du dossier, le décès serait davantage dû au « choc émotionnel » ressenti par le garçon après avoir été frappé. Deux collégiens ont été placés en « rétention judiciaire », un dispositif propre aux mineurs de moins de 13 ans (durée maximale de 12h renouvelable une fois). Bien que l’établissement scolaire, classé « ambition réussite », ait reçu des moyens supplémentaires, la principale fédération de parents d’élèves met en cause l’encadrement des élèves. Nathalie Gettliffe de retour en France v Condamnée à 16 mois de prison par la justice canadienne pour enlèvement d’enfants, elle est arrivée ce matin en France pour purger les 6 derniers mois de sa peine. Elle a été incarcérée à la maison d’arrêt de Fleury- Mérogis et non à celle de Valence, près de son domicile. Cette dernière ne dispose pas d’une structure adaptée pour accueillir la mère et son enfant né en prison. Onze ans pour Ferrara et Menconi v Antonio Ferrara et Joseph Menconi ont été condamnés à onze ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Paris cette nuit. Ils avaient participé au braquage d’un fourgon de la Brink’s en décembre 2000 et s’étaient enfuis avec un butin estimé à plus de six millions d’euros. THOMAS LIARD,ANTONIN MOSER,EDWIGE KOSCIANSKI,SAMANTHA SZWEC EXPORTATIONS/La locomotive des spiritueux Pour nos voisins étrangers, la France demeure le pays du vin. Les exportations françaises de vins et spiritueux vont atteindre en 2006 un niveau record, en dépassant les 8 milliards d’euros. Si les chiffres définitifs ne sont connus que pour les 10 premiers mois de l’année, on peut d’ores et déjà affirmer que le record de 2003, qui s’était établi à 7,812 milliards, sera battu. « C’est un très bon résultat, malgré une concurrence effrénée, un taux de change dollar/euro peu favorable et une consommation qui progresse lentement dans le monde », s’est félicité le président de la Fédération des exportateurs de vins et de spiritueux de France (FEVS), Philippe Castéja. Depuis 2003, les relations diplomatiques avec certains des principaux importateurs de produits français sont pourtant tendues. Le refus français d’entrer en guerre contre l’Irak a pénalisé les ventes à l’étranger, en particulier dans le secteur du commerce agroalimentaire. Mais depuis le second semestre 2005, un regain d’intérêt s’est fait sentir. Si l’on analyse le détail des exportations, ce sont les vins de Bordeaux qui ont connu la plus forte expansion, leurs ventes progressant en valeur de 27,2% sur les 10 premiers mois de l’année. Le champagne avec une hausse de 16,6%, et le cognac (+12,2%), complète le podium des alcools pour lesquels le label « made in France » constitue un plus. A souligner également, le boom de la vodka française, qui progresse de 132% cette année UNIVERSITÉ/Plus de compétitivité h L’union fait la force. Pour jouir à nouveau d’un prestige international, les universités françaises ont commencé à se regrouper en Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (Prés). Lancé en avril dernier par la loi d’orientation pour la recherche, le processus s’est accéléré ces dernières semaines. François Goulard, ministre de l’Enseignement supérieur, a annoncé mardi que neuf Pres, regroupant 49 établissements, avaient déjà été créés. Deux de plus devraient recevoir l’agrément avant fin janvier 2007. Ces universités ou ces grandes écoles mettent en commun des activités de leur choix : formations, services aux étudiants… Le plus souvent, il s’agit de définir des projets de recherche ensemble, c’est-à-dire de créer une seule et même école doctorale. Objectif : mieux utiliser les fonds et les moyens disponibles pour, à terme, avoir plus de visibilité sur le plan international et être plus compétitifs. Le ministre du Commerce extérieur, Christine Lagarde, dans un supermarché japonais. avec 320 millions d’euros encaissés. Ce progrès spectaculaire s’appuie sur le succès de la marque Grey Goose, très populaire aux Etats-Unis, mais surtout sur l’engouement général pour cet alcool, qui a enregistré la plus forte augmentation de consommation dans le monde. Les principaux amateurs d’alcools français, sont les Britanniques qui restent les meilleurs clients, devant les Etats-Unis, l’Allemagne, et la Belgique. Le Japon, où le vin semble être entré dans les mœurs, se classe cinquième, et la Chine (avec Hong Kong et Singapour) entre dans les dix premiers. Ces bons résultats économiques contribuent grandement à l’amélioration de la balance h Difficile de transmettre le concept de famille quand un divorce vient séparer les enfants d’un de leurs parents. Suite à l’enlèvement récent de deux enfants par leur mère à Meaux (Seine-et-Marne), des pères en colère regroupés au sein du Collectif national pour la résidence alternée paritaire ont battu le pavé, hier à Paris. Privés de leur progéniture au quotidien, ils se sont mobilisés afin d’obtenir un droit à la garde alternée. C’est leur seconde action depuis le suicide de Stéphane Lafargue, un militant historique pour le droit à la coparentalité. L’enseignant qui avait mis fin à ses jours le 1 er décembre, car il ne voyait son fils qu’un week-end sur deux. La résidence alternée permet aux enfants de vivre tantôt chez leur père, tantôt chez leur mère. Mais, quand les parents ne trouvent aucun terrain d’entente, les enfants élisent domicile chez leur mère dans 75% des cas. C’est souvent un véritable tournant : les relations entre parents séparés s’enveniment et certains cas deviennent parfois extrêmes. Mais les « papas » ne sont Tous les vins français ne bénéficient pas de l’embellie. Ainsi, Val-de- Loire, bergerac,beaujolais, et Languedoc-Roussillon voient leurs ventes à l’export stagner ou même reculer.commerciale française. Les 8 milliards d’euros générés équivalent à « 300 rames de TGV Duplex », précise Philippe Castéja. GARDE ALTERNÉE/Les papas dans la rue pas les seuls à devoir lutter. La Toulonnaise Michelle Olivieri-Bauer va passer son quatorzième Noël sans ses quatre enfants, kidnappés par leur père en juin 1993 à la sortie de l’école, malgré une décision de la Cour européenne des droits de l’homme en sa faveur. « Ma vie est foutue, déplore-t-elle, mais je n’arrêterai jamais de me battre, sinon ce sera la fin. » Divorces, gardes alternées, pensions alimentaires… des couples se déchirent. Pourtant, tous tombent d’accord pour dire que les parents devraient s’entendre pour le bien de leurs enfants. Hier, manifestation de pères divorcés à Paris. S. KAMBAYASHI/AP M. FEDOUACH/AFP
www.directsoir.net POLITIQUE/La candidature Sarkozy renforcée Les ralliements au président de l’UMP se multiplient. Derniers en dates : Jean-Pierre Raffarin, Philippe Douste-Blazy et Rachid Kaci, hier. Seule inconnue : la décision de Michèle Alliot-Marie sur son éventuelle candidature. La série de trois forums régionaux organisée par l’UMP s’est achevée hier soir à Bordeaux sur les terres d’Alain Juppé, ancien Premier ministre et « fils préféré » de Jacques Chirac. L’objectif : permettre une confrontation d’idées entre les candidats potentiels à l’investiture et Nicolas Sarkozy, le président du parti, en lice depuis le 30 novembre. Les participants devaient aborder les thèmes de la mondialisation et de l’environnement. Réunis devant 2000 militants au Palais des congrès de Bordeaux-Lac, ils ont eu des discussions convenues au vu des faibles enjeux de ce rendez-vous. Sur l’environnement, Nicolas Sarkozy a, par exemple, repris la majorité des propositions du pacte écologique de Nicolas Hulot qu’il s’est engagé à signer il y a quelques jours. Il a toutefois précisé que « l’environnement est une grande priorité mais elle ne peut pas être la seule. » De son côté, le ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie a souhaité que « le président ou la présidente de la République […] rassemble, dès son élection, une conférence sur le développement durable associant la droite, la gauche et les acteurs concernés. » Seul rebondissement de la soirée, le ralliement de Rachid Kaci à la candidature de Nicolas Sarkozy. Le président du courant « La droite libre », engagé à défendre la laïcité et combattre les dérives communautaristes, a rejoint le candidat favori du parti. « Malgré les sollicitations et les conseils en tous genres, pas toujours bien intentionnés, C’estdit « Les étudiants en première année de médecine n’ont jamais été aussi nombreux et nous n’avons jamais eu autant de médecins en France, mais ils sont mal répartis. » Le Professeur Yvon Berland, président de l’Observatoire national de la démographie des professions de santé (Le Figaro) « Notre premier devoir, c’est le devoir de l’unité » Jean-Pierre Raffarin Nicolas Sarkozy, hier à Bordeaux, face à Michèle Alliot-Marie. l’heure est pour moi enfin venue de faire un choix personnel, le choix de la raison et donc de la victoire de notre camp », a-t-il déclaré. Et de conclure sous les applaudissements : « C’est pourquoi j’ai décidé de retirer dès maintenant ma candidature à l’investiture UMP. » Ce désistement conclut une semaine de ralliements et de soutiens à Nicolas Sarkozy. Le chiraquien Philippe Douste-Blazy s’était rallié hier matin en arguant : « J’entends apporter ma contribution au pôle social et européen de l’UMP. La gauche n’a pas le monopole de la générosité. Je sais que Nicolas Sarkozy a la capacité de faire bouger les lignes. » Jean-Pierre Raffarin, autre fidèle du président de la République, a également annoncé son soutien au candidat, hier soir sur le plateau de TF1. « L’UMP veut gagner. Les électeurs de droite et du centre, aujourd’hui, veulent se rassembler. Ils savent que la situation est grave […] Notre premier devoir, c’est le devoir de l’unité. » M. Raffarin a assuré qu’il s’agissait d’une démarche collective. Selon lui, plus de cent parlementaires devraient accompagner son initiative. Le président de l’UMP peut désormais s’appuyer sur une partie de la garde rapprochée de Jacques Chirac. Il a d’ailleurs rendu hommage à Alain Juppé, « une voix politique qui compte en France et qui jouera un rôle dans le débat politique des quatre mois à venir et de la suite ». En retour, le maire de Bordeaux a évoqué des « ruptures nécessaires », un terme cher au ministre de l’Intérieur. Si le parti semble réuni derrière Nicolas Sarkozy, Michèle Alliot-Marie, quant à elle, n’a toujours pas éclairci ses positions à propos d’une éventuelle candidature. Depuis quelques semaines, le ministre de la Défense entretient un semblant de doute. A moins d’un mois du vote des 300 000 militants, le 14 janvier, cette éventualité paraît de mois en moins plausible. Il lui reste huit jours pour se décider. « Le titre du dernier volume de la saga sera Harry Potter and the Deathly Hallows* » La romancière britannique J.K.Rowling, hier sur son site internet. (*) Le titre pourrait être traduit par Harry Potter et les anges de la mort « Les Allemands, premiers exportateurs mondiaux, prennent leur retraite à 67 ans. Nous à 57,5 ans en moyenne. Dix ans de moins, cela représente un tiers d’activité en plus en Allemagne. Il faut parler de ça dans la campagne ! Et des guerres possibles et du terrorisme et de la pauvreté. » Bernard Kouchner, ancien ministre de la Santé (Le Parisien) F. SOULOY/GAMMA D. FAGET/AFP FRANCE SANTÉ/Hausse possible du prix des consultations h Une consultation chez votre médecin généraliste pourrait vous coûter 23 € (au lieu de 21 € à l’heure actuelle) dès 2007. Si l’augmentation aura sans doute lieu, aucune date précise n’a encore été fixée. Tel est le constat de la rencontre entre assurance maladie et syndicats de médecins hier. Cette revalorisation est justifiée, selon le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. Il estime que si la médecine générale devient une spécialité à part entière en 2007, les honoraires des praticiens devront s’aligner sur ceux des spécialistes. Dans un contexte de maîtrise des dépenses de santé, la Caisse nationale d’assurance maladie veut tout faire pour retarder cette hausse. D’autant que les médecins n’ont rempli qu’aux trois quarts leurs engagements d’économies (600 millions d’euros au lieu des 791 prévus) et que les assurés commencent à s’irriter de ces augmentations successives (la dernière, de 1 euro, remonte au mois d’août dernier). A quelques mois de la présidentielle, les médecins libéraux sauront apprécier cette mesure annoncée par le gouvernement. Dans les KIOSQUES Musical’art est un nouveau magazine exclusivement consacré à la musique classique. Le plus : un DVD de 90 minutes joint à la revue. Il comprend des extraits de nouveautés et des vidéos d’archives. 7,50 €. M. GAILLARD/REA Directsoir t Vendredi 22 décembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :