Direct Soir n°82 22 déc 2006
Direct Soir n°82 22 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de 22 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Adriana Karembeu ambassadrice du coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Vendredi 22 décembre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW LE PÈRE NOËL Fournisseur officiel de joie En plein préparatifs pour sa tournée, le Père Noël répond aux questions de « Directsoir », depuis son chalet enneigé. Malicieux malgré son grand âge, l’homme a l’œil qui pétille comme celui d’un enfant. Père Noël, faut-il vous appeler Père Noël, Papa Noël, Santa Claus ? Appelez-moi comme vous le faisiez quand vous étiez petit. De toute façon, je travaille dans de nombreux pays et je suis polyglotte. Alors ce sera Père Noël ! Après toutes ces années, comment faites-vous pour garder votre enthousiasme ? N’avez-vous pas peur de la routine ? Ha ! Faire plaisir aux enfants sages, parcourir le monde sur mon traîneau et distribuer des cadeaux par milliers… je crois qu’il y a des routines plus cruelles. Du reste, je vis chaque Noël comme si c’était le premier, et puis n’exagérons pas, ce n’est pas comme si on le fêtait tous les jours. Toute l’année, je me réjouis en prévision de ce grand événement. Avec votre longue expérience, avez-vous vu la profession évoluer ? Quelles sont les exigences des enfants d’aujourd’hui ? Je suis en effet un observateur privilégié. Beaucoup de choses ont changé, les jouets évoluent sans cesse et sont souvent moins solides que par le passé. Il faut faire face aux effets de mode, aux tendances, à ce que j’oserais appeler les caprices, parfois. Les enfants d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes que ceux d’hier. Ils sont souvent plus exigeants et ils ont raison. Par exemple, beaucoup se plaignaient des jouets livrés sans les piles le soir de Noël et dont ils ne pouvaient donc pas profiter immédiatement. C’est pourquoi, à partir de cette année, nous allons mettre en place une « hotte line » afin d’être davantage à leur écoute. N’est-ce pas trop difficile de se maintenir chaque année à un tel niveau d’excellence ? Si, ça l’est. Comme vous le savez, je suis basé en Finlande où, comme dans beaucoup de pays nordiques, les charges sociales sont élevées. Pour l’instant, je veux tout faire pour éviter une délocalisation de mon entreprise. A la veille du jour J, nous restons vulnérables : un mouvement social de lutins, une grève des aiguilleurs de traîneaux… Telles Nous allons mettre en place une « hotte line » Repères G. PALMER/ZEFA/CORBIS B. BURKHARDT/CORBIS P.PLEUL/DPA/ABACA pourraient être les répercussions de cette situation délicate. Elles s’avéreraient dramatiques un soir de Noël. Vous sentez-vous concerné par le réchauffement de la planète ? Bien sûr. Il m’arrive de plus en plus souvent de livrer mes cadeaux sous la pluie, et non plus sous la neige. J’ai dû me faire tailler un nouveau costume plus imperméable, mais aussi réduire la doublure de mon bonnet. Que répondez-vous à ceux qui vous traitent de produit marketing lancé par une fameuse marque de soda américain pour remplacer le traditionnel saint Nicolas ? J’entretiens d’excellents rapports avec saint Nicolas. Il m’a beaucoup appris à mes débuts D. MOIR/REUTERS et surtout, il a compris que nous étions complémentaires et pas concurrents. Le plus important n’est-il pas de faire plaisir aux petits enfants quand ils ont été gentils et obéissants ? Sur un plan plus personnel, comment se porte la Mère Noël ? Dans quelle mesure prend-elle part aux préparatifs ? Elle se porte à merveille ! La stabilité de notre couple est très importante pour moi, mais comme je me plais à le croire, à la maison c’est moi qui tiens les « rennes ». Plus sérieusement, elle m’aide énormément à préparer et organiser les tournées de fin d’année. Et Dieu sait que ça représente du travail ! Je ne sais pas ce que je ferais sans elle. Je crois que les enfants le savent et ils lui adressent souvent de gentils mots dans leurs lettres. Père Noël, je vous remercie et vous souhaite à mon tour un Joyeux Noël. Mode Vacances Imitations Dans son costume rouge complété d’un bonnet doublé de fourrure blanche, le Père Noël 2006 est chic aux rênes de son traîneau. Il prend soin de sa garde-robe. La neige est au rendez-vous, l’hiver s’annonce élégant. PROFIL Le Père Noël est la version laïque de saint Nicolas. Il fit son apparition aux Etats-Unis au XIX e siècle, puis en France un siècle plus tard. Le personnage est largement inspiré du lutin nordique Julenisse qui apporte des cadeaux au milieu de l’hiver, ainsi que du dieu celte Gargan et du dieu viking Odin, qui descendaient sur terre pour offrir des cadeaux aux enfants. Mobilisé une fois par an, le Père Noël met à profit ses vacances pour entretenir sa forme. Durant l’été, il s’octroie un repos bien mérité, la tête encore pleine de cadeaux et de sourires. De notre envoyé spécial en Finlande, Guillaume Kientz. Au moment des fêtes, de faux « Pères Noël » surgissent dans les supermarchés. Difficile de se faire une idée juste, un seul pourtant passera déposer des paquets au pied du sapin.
Éditions Limitées Toyota Eden cm Park Corola Verso 5 ou 7 placa Awnù Redine ou Break www.toyota.fr TODAY TOMORROW TOYOTA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :