Direct Soir n°81 21 déc 2006
Direct Soir n°81 21 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de 21 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : L'abbé Pierre combat contre le froid

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Jeudi 21 décembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Agnelet acquitté v Accusé de l’assassinat d’Agnès Le Roux, disparue en 1977, Jean-Maurice Agnelet a été déclaré non coupable par la cour d’assises des Alpes- Maritimes. La cour, en donnant raison au doute, met fin à un procès de quatre semaines et laisse ce meurtre inexpliqué. On ignore encore si le procureur général d’Aix-en- Provence interjettera l’appel. Polynésie : élection reportée v Faute de quorum à l’Assemblée nationale, l’élection présidentielle prévue aujourd’hui est reportée au 26 décembre. Les députés du parti de l’ancien président, Oscar Temaru, ont boycotté ce scrutin en raison « des incertitudes politiques persistantes et des discussions en cours ». Le chef de l’Etat sortant a été renversé suite à une motion de censure le 13 décembre. Seulement deux candidats sont en lice, Oscar Temaru et Guston Tong Sang. Lors du prochain vote, aucun quorum ne sera nécessaire. Arlette Laguiller contre le pacte écologique v La porte-parole de Lutte Ouvrière, candidate pour la sixième fois à la présidence de la République, a refusé hier de signer le pacte écologique de Nicolas Hulot. Même si elle se dit consciente des problèmes d’environnement, elle reproche à ce texte d’accuser « tout le monde au même titre, les consommateurs, les travailleurs et les grandes entreprises capitalistes ». La plupart des autres candidats l’ont déjà approuvé. Bouchons pour ce week-end v Attention à la circulation sur les routes. Bison Futé prévoit un vendredi et un samedi classés orange sur le plan national et rouge au départ d’Ile-de-France. La journée de samedi devrait être la plus encombrée : il est préconisé de ne pas emprunter les grands axes (A10, A6, A40, A7) entre 10 heures et 19 heures. AGRICULTURE/Grandes disparités dans un revenu en hausse En 2006, le revenu des agriculteurs aurait augmenté de 15%. Un chiffre réjouissant qui devrait satisfaire tous les acteurs de cette filière, de l’exploitant au distributeur, selon les comptes prévisionnels de l’agriculture publiés mercredi par l’Insee. Le ministère de l’Agriculture explique cette augmentation générale par une hausse des prix mondiaux, alors que les quantités produites sont plutôt en baisse. Jean-Pierre Féret, cultivateur dans l’Orne, confirme cette tendance : « On n’a pas encore le résultat des revenus mais pour le secteur des céréales, l’augmentation est nette. » En effet, après deux années de baisse marquée, la rétribution des exploitations productrices de céréales, oléagineux et protéagineux aurait augmenté de 35%. Des chiffres à nuancer selon les différents types d’activités agraires présentes en France. « Les données générales ne veulent pas dire grandchose, car la diversité du monde paysan est très large », confie Christiane Angot, agricultrice dans la Manche. A la tête d’une ferme laitière avec son mari, elle ajoute que le prix du lait n’a jamais été aussi bas depuis 2001. L’aide de la PAC ne permet pas de compenser totalement la baisse : leurs revenus sont plus bas qu’ils ne l’étaient il y a quatre ans. Un tableau assez noir, même s’« il est vrai que le prix de la viande (ayant) un peu augmenté, cela permet à ceux qui en produisent de se rattraper », précise Christiane. Au premier plan des sinistrés figure la viticulture avec une baisse globale du revenu de 34% SONDAGE/Les Français contre la mondialisation h Les Français craignent la mondialisation et ne font pas confiance à l’Union Européenne. Selon les résultats d’un sondage Eurobaromètre publié hier, 64% des personnes interrogées perçoivent la mondialisation comme une menace pour l’emploi et les entreprises, contre 41% des Européens en moyenne. C’est aussi en France que l’on trouve le plus de sceptiques quant à la capacité de l’UE à lutter contre les aspects négatifs de ce phénomène (32% contre 41% en moyenne). Une courte majorité d’entre eux (52%) estime néanmoins que la libre concurrence est la meilleure manière de garantir la prospérité et 76% soutiennent l’euro. Près de 60% sont opposés à de futurs élargissements. Une surprise dans ce sondage : les deux tiers de la population approuvent le principe d’une constitution européenne, alors qu’ils avaient rejeté le projet de traité constitutionnel à 55% l’année dernière. HADRIEN LECOEUR,AURORE MÉSENGE,EDWIGE KOSCIANSKI,DAPHNÉ DEGUINES,VALÉRIE ZOYDO,SAMANTHA SZWEC,KARÈNE BASSOMPIERRE Bonne nouvelle : le secteur des céréales bénéficie d’une nette augmentation des revenus. pour tous les types de vins et une baisse limitée à 10% pour les « appellations d’origine ». La FNSEA, syndicat paysan majoritaire, se réjouit néanmoins de la hausse moyenne constatée tout en émettant elle aussi des réserves : « Il ne faudrait pas que l’année 2006 fasse oublier une réalité vécue depuis des années par le monde agricole, caractérisée par des revenus aléatoires et un manque de lisibilité chronique. » Un avis que partage la Confédération paysanne, syndicat altermondialiste. Philippe Pinta, trésorier de la FNSEA, met en lumière la baisse continue du nombre d’agriculteurs chaque année, contribuant à relever le revenu moyen de la profession. En tenant compte du nombre d’exploitations disparues, il évalue l’augmentation des revenus à 12%. h L’or recèle encore des vertus inexplorées. 130 chercheurs de 40 laboratoires français réunis sous l’égide du CNRS viennent de révéler que l’or pourrait un jour favoriser le traitement du cancer. Jadis, le métal précieux était connu pour ses vertus thérapeutiques par les médecins en Inde, en Egypte et en Chine. Aujourd’hui, les scientifiques français prouvent que les particules d’or de taille nanométrique (un millionième de millimètre) ont des vertus exceptionnelles pour détruire les cellules cancéreuses. Une des pistes serait de « cibler ces cellules en greffant des molécules tueuses sur des nanoparticules d’or qui agiraient ainsi un peu comme des missiles », explique Cécile Sicard du laboratoire de chimie physique de l’université d’Orsay Paris sud. Cette technique serait par ailleurs moins destructrice que la chimiothérapie ou la radiothérapie et sans effets secondaires. Etudié depuis trois ou quatre ans en France, le procédé n’est cependant pas prêt à passer au stade Enfin, Régis Hochard, porte-parole de la Confédération paysanne, voit dans cette augmentation une « éclaircie agréable ». Reste à savoir comment la rendre équitable et durable. Àsavoir La valeur de la production agricole, hors-subventions, est de 57,8 milliards d’euros. L’agriculture représente 2.9% du PIB français (quid 2005). L’agriculture emploie 751000 personnes soit 3 personnes pour 100 hectares. SCIENCES/De l’or pour lutter contre le cancer de l’application thérapeutique. Les nanoparticules d’or ont également de nombreuses autres applications dans l’industrieen optique, en électronique pour des circuits ultra-miniaturisés. D’autres expérimentations comme la réduction des oxydes d’azote et l’oxydation de composés organiques volatils permettraient d’améliorer la qualité de l’air. Comme le constate Catherine Louise, directrice de recherche du CNRS, « c’est véritablement l’un des matériaux émergents de ce début de XXI e ». Molécule d’or vue au microsope à effet tunnel. J.-F. FOURMOND/URBA P.PLAILLY/EURELIOS
www.directsoir.net POLITIQUE/Derniers dossiers avant Noël A la veille de la trêve des confiseurs, plusieurs éléments marquent cette fin d’année politique : les derniers soubresauts de l’affaire Clearstream, les déclarations de Ségolène Royal à Strasbourg et le ralliement de Philippe Douste-Blazy à Nicolas Sarkozy. C’est la deuxième fois dans l’histoire judiciaire française, après Lionel Jospin en 2001, qu’un Premier ministre en exercice répondra à la justice. Dominique de Villepin est convoqué aujourd’hui comme « témoin » par les deux juges d’instruction en charge de l’enquête dans l’affaire Clearstream. Une audition très attendue dans cette affaire de manipulation calomnieuse alors que le Premier ministre a toujours démenti toute implication dans ce dossier de faux listings de l’organisme financier luxembourgeois. Dominique de Villepin a maintes fois répété avoir « seulement agi dans le cadre » de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères, puis de l’Intérieur. Il s’est dit prêt et même pressé d’apporter son témoignage. A ce jour, quatre personnes ont été mises en examen : l’ex vice-président d’EADS, son ancien collaborateur Imad Lahoud suspecté d’être le véritable falsificateur et plus récemment Florian Bourges, auditeur de Clearstream en 2001, ainsi que le journaliste Denis Robert, qui a eu en main ces listings. Etre entendu comme « simple témoin » apparaît déjà comme une victoire pour le Premier ministre, qui voit dans cette décision des juges la reconnaissance d’une absence de charges. Pourtant, établie ou pas, l’implication de Dominique de Villepin dans cette manipulation ne présente plus grand intérêt d’un point de vue politique. Combinée à l’échec du CPE, l’affaire Clearstream a depuis longtemps produit son effet : le Premier ministre a décroché de la course à l’Elysée. Deuxième volet de l’actualité politique : Hier soir, Ségolène Royal tenait sa première réunion publique de campagne à Strasbourg. Pour ce premier « débat participatif », la présidente de la région Poitou-Charentes a défendu « le volontarisme économique que doit incarner la puissance publique ». En entrant dans le stade où l’attendaient 1400 personnes, Ségolène Royal était entourée par les « Milka », les salariés de l’usine Suchard de Strasbourg où 123 emplois sont menacés. Faisant allusion à ce plan social, Royal a dénoncé les « licenciements de confort » et a parlé d’un « chantage insupportable » devant une assemblée tout acquise à la candidate (voir page 2). Pour relancer l’emploi, la candidate propose de « mettre en C’estdit « Le football ne mérite pas de perdre ses enfants. Si les pouvoirs publics ne prennent pas en main ces problèmes, on n’y arrivera pas (...). Je suis pour lutter contre ces débordements, mais il faut une volonté commune et d’abord des pouvoirs publics. » Michel Platini (hier soir sur RTL) Intense activité politique avant Noël et le nouvel an Dominique de Villepin, à son arrivée au pôle financier du tribunal de Paris, ce matin. place des mécanismes acceptables qui protègent notre industrie », en prenant exemple sur la Suède pour rééquilibrer « les relations entre le capital et le travail ». Un modèle à suivre pour arriver, en France, à faire du CDI la règle. Dernière promesse lors du meeting hier soir : créer rapidement 50000 emplois tremplins. Ces déclarations de la socialiste font l’objet de vives critiques. Le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, ironisait ce matin en affirmant « qu’en campagne, tout paraît possible à Ségolène, y compris le contraire du possible ». Philippe Douste- Blazy, qui a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy dans Le Figaro, estime que pour battre la gauche, il faut démontrer la capacité de rassemblement autour de l’actuel ministre de l’Intérieur. Pour l’ancien UDF, le probable candidat de l’UMP « a la capacité de faire bouger les lignes ». Un ralliement du chef de la diplomatie française, attendu à l’UMP, mais tempéré en cas de candidature de Jacques Chirac. Philippe Douste-Blazy se verrait bien endosser, pour cette campagne électorale, un rôle important dans le domaine social : « la réduction du nombre d’enfants pauvres doit être une de nos priorités », a-t-il déclaré.Et maintenant, la « trève » commence. « Le froid de ces derniers jours nous sauve, nous avons pu faire tourner à plein régime les canons à neige à l’arrêt depuis des semaines. » Christian Reverbel, chef du service des pistes à l’Alpe d’Huez (Le Parisien) « Je ne suis pas opposé à des troupes supplémentaires mais elles doivent nous aider à progresser (...). Je pense qu’il n’y a rien de plus important que de réussir ici, en Irak. » Robert Gates, secrétaire d’Etat américain à la Défense (International Herald Tribune) L. BALDOR/AP PHOTO B. TESSIER/REUTERS F. DUFOUR/AFP FRANCE UMP/Troisième et dernier forum h C’est sans véritable enjeu que s’achève aujourd’hui, à Bordeaux, la série des trois forums de l’UMP. Un dernier rendez-vous consacré à l’écologie et aux « désordres du monde ». Sur les terres d’Alain Juppé, Nicolas Sarkozy seul candidat déclaré, va conforter sa position pour être désigné le 14 janvier prochain par les 300000 adhérents du parti. Seule inconnue, la position de Michèle Alliot-Marie. Elle a déclaré qu’elle annoncerait son éventuelle candidature avant Noël. Mais pourquoi une telle attente ? « Ce qui est important, avait expliqué madame Alliot-Marie à la veille du premier forum, c’est de voir si mes convictions, et peut-être ma personnalité, rencontrent ou non les désirs des Français ». La ministre de la Défense serait probablement en train de préparer des négociations, comme a pu le faire Jean-Pierre Chevènement au PS, avec Ségolène Royal. Elle n’est pas la seule à laisser planer le mystère quant à un éventuel ralliement. Jean-Louis Borloo, coprésident du Parti radical, a souligné qu’il n’apporterait son soutien à Nicolas Sarkozy qu’après avoir négocié avec lui, « sur le fond ». Si Nicolas Sarkozy a pour 44% des Français l’étoffe d’un chef d’Etat, selon un sondage Ifop, il aura impérativement besoin « d’intégrer toutes les sensibilités », d’après Jean-Pierre Raffarin. Jean-Pierre Raffarin et Nicolas Sarkozy. Dans les KIOSQUES Retour à la Renaissance. Cette semaine, Le Point offre un voyage au temps de Léonard de Vinci, Rabelais, Montaigne et Nostradamus. 72 pages pour mieux connaître l’époque où la France s’éveillait. Directsoir t Jeudi 21 décembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :