Direct Soir n°81 21 déc 2006
Direct Soir n°81 21 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de 21 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : L'abbé Pierre combat contre le froid

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Jeudi 21 décembre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW ROGER KAROUTCHI « Mieux connaître Jean Zay » Le sénateur Roger Karoutchi, président du groupe UMP d’Ile-de-France, compagnon du candidat Jacques Chirac et aujourd’hui proche de Nicolas Sarkozy, publie une biographie* de Jean Zay. Nicolas Sarkozy a écrit une biographie de Georges Mandel, Jean Zay est-il votre Mandel à vous ? Il y a une douzaine d’années, Nicolas Sarkozy me confiait vouloir écrire la vie d’un homme politique. Je lui ai répondu que deux hommes politiques du XX e siècle n’avaient pas eu la biographie qu’ils méritaient. Un de droite, Georges Mandel, l’autre de gauche, Jean Zay. Ils ont des engagements différents mais leur fin de vie est identique. Le 21 juin 1940, tous deux montent sur le paquebot Massilia avec espoir de poursuivre la résistance en Afrique du Nord contre l’occupant. En 1944, à quelques jours près, tous deux sortent des prisons vichystes et sont abattus d’une rafale de mitraillette par les miliciens. Jean Zay avait 39 ans, Mandel 59. Quelle est la place de Jean Zay dans la mémoire collective ? De nombreux collèges, lycées, résidences universitaires, rues ou places portent son nom. Il n’a été qu’une seule fois ministre. Pendant le Front populaire, il est resté à la tête de l’instruction publique pendant quatre ans. Un parcours politique très court mais très riche. Personne ne le sait mais il est à l’origine de nombreuses initiatives, comme le Festival de Cannes, l’Ena, le statut moderne des droits d’auteur, le CNRS, et même les bibliobus… Jean Zay,un des pères de la société moderne ? Oui, c’est surtout dans l’éducation que son action fut la plus considérable : avec une remarquable avance sur son temps, ce grand pédagogue a posé les fondements du système scolaire d’aujourd’hui. Il a un parcours étonnant, c’est un grand leader radical, laïc, qui s’est retrouvé dans une situation et dans une période compliquées. Il a été victime de la montée de l’antisémitisme. Juif par son père, protestant par sa mère, résistant, franc-maçon, de gauche, laïc… n’était-il pas une cible idéale pour régime de Pétain ? La presse le traitait de « juif Zay » alors qu’il n’était pas juif. Lui-même épouse une protestante. C’est un vrai politique au sens humain du terme. Un petit reproche tout de même : lors des accords de Munich, il aurait dû suivre Churchill plutôt que de rester au gouvernement de Daladier qu’il a pourtant critiqué. Ce grand pédagogue a posé les fondements du système scolaire d’aujourd’hui Repères KEYSTONE-FRANCE F. NASCIMBENI/AFP MERIA-OG/DIRECT8 Dans ses mémoires, Jean Zay avait noté pendant sa captivité une phrase d’Oscar Wilde : « Pour être parfaitement belle, une vie doit se terminer par un échec ». Celle de Jean Zay a été magnifique. Mais il eut certainement préféré un autre échec que des balles françaises pour l’abattre. DENIS/REA Un mot de politique en conclusion. Vous avez déclaré : « Au projet archaïque, rétrograde et enfermé du PS, nous opposons un projet de synthèse qui correspond à la France de demain. » En écoutant attentivement tout ce que dit le PS, je constate que leur projet est juste la récollection du passé : supprimer tous les assouplissements des 35 heures, renationaliser EDF, revenir à une gestion stricte de toutes les aides, supprimer toutes les lois Sarkozy sur la sécurité, avoir une politique autre sur l’immigration notamment en envisageant une régularisation massive. Et Ségolène Royal ? C’est un produit « light », mais je respecte beaucoup la candidate officielle du PS en tant que femme. Votre attitude vis-à-vis de Jacques Chirac ? Je l’ai accompagné durant ses quatre campagnes pour la présidentielle. C’est un choix que je ne regrette pas et qui est le fruit d’un véritable attachement. Mais il arrive un moment où il faut tourner la page. *Roger Karoutchi et Olivier Babeau Jean Zay (1904-1944), ministre de l’Instruction du Front populaire, résistant, martyr (Ramsay, 320 p.) Son modèle : Jean Zay Son candidat : Sarkozy Sa région : l’Ile-de-France A l’origine de la scolarité obligatoire jusqu’à 14 ans, du sport à l’école, des Crous, Jean Zay démissionne de son poste de ministre, le 2 septembre 1939, après avoir été mobilisé. Il est abattu, en 1944, par des miliciens. PROPOS RECUEILLIS PAR BORIS EHRGOTT ET CAROLINE ITHURBIDE AVEC XAVIER PLASSON PROFIL Roger Karoutchi est né le 26 août 1951 à Casablanca (Maroc). Après avoir été élu au conseil municipal de Nanterre (1989-1995) puis de Boulogne-Billancourt, il a occupé la vice-présidence du conseil régional d’Ile-de-France entre 1994 et 1998. Il est sénateur des Hauts-de-Seine depuis 1999 et préside le groupe UMP en Ile-de-France. Il fonde et préside la Fédération nationale des élus régionaux (FNER), réunissant les élus régionaux de droite et du centre. « Sarkozy s’occupe de tous les thèmes qui préoccupent la gauche : le pouvoir d’achat, l’égalité des chances, la discrimination positive (…). Le seul dirigeant révolutionnaire, c’est Sarkozy, qui va conduire ce XXI e siècle à la révolution citoyenne qui rendra la République au peuple. » (dans VSD, le 2 août 2006). « Le livre noir que nous préparons dressera un bilan de la gestion des régions socialistes : de l’explosion fiscale à la baisse de l’investissement, de l’endettement accru, des dérapages de fonctionnement à la tentation de s’ériger en contre-pouvoir politique au gouvernement. »
Domaine de la Bastide Blanche• o c cOliS t1 no11a u DOMAINES DE LA 8AST I D BLANCHE ET DE LA CROIXl.VlAV Ill VNTl'1 lRMf nL TMA(IIN 83420 I.A CllOIA VAk\lr. IROIITr l>f GIGAAOIrn. O•l'14 7"73-' ! Q fAx 114 94 7Y 1 os D OMAINE DE Œ rx c•uc.., 1 t c6tn 01 f'a ou.rtC : J) ôO J te de la Blanche) \1\J r-\Œ•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :