Direct Soir n°809 14 sep 2010
Direct Soir n°809 14 sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°809 de 14 sep 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Kristen Stewart rock n'roll !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LIRE, ÉCOUTER, VOIR 12 MÉNAGE À TROIS Quadra bougon qui ne s’est jamais relevé de l’échec de son mariage, John (JohnC. Reilly) se renferme et refuse toute vie sociale. Un soir, traîné par son DirectSoir n o 809• Mardi 14 septembre 2010 Cyrus (Jonah Hill), Molly (Marisa Tomei) et John (JohnC. Reilly). ex-femme à une soirée, il rencontre Molly (Marisa Tomei), une brune pétillante qui semble, à l’étonnement général, le trouver à son goût. Alors que leur relation prend une tournure sérieuse, Cyrus (Jonah Hill) le fils de la jeune femme, un grand garçon de 21 ans très – trop ? — proche de sa mère, va tout faire pour récupérer l’attention de sa génitrice, au risque de devoir déclarer la guerre au nouveau compagnon de celle-ci. Toujours sur le fil entre comédie et drame, Cyrus, nouveau long métrage de Jay et Mark Duplass (dont les deux premiers films ont été sélectionnés au Festival de Sundance), peut égarer le spectateur. On aimerait pouvoir rire de certaines farces du beau-fils, ou être terrorisé par son machiavélisme et ses mensonges éhontés, mais on n’est que désorienté et perdu entre les incessants changements de ton. La prestation de Jonah Hill et de JohnC. Reilly, néanmoins parfaite, ne suffit pas à trouver le souffle nécessaire pour conserver pleinement l’attention de l’auditoire. Cyrus, de Jay et Mark Duplass, en salles demain. Avec Miral, Julian Schnabel, qui avait réalisé Le scaphandre et le papillon, offre à l’héroïne de Slumdog Millionaire, Freida Pinto, un grand rôle. Celui d’une jeune Palestinienne qui, sur fond de conflit israélo-palestinien, s’interroge sur la conduite à adopter : la COMÉDIE DRAMATIQUE UN COUPLE AVEC UN COUPLE Peut-on aimer deux personnes à la fois, et en a-t-on seulement le droit ? Telle est la question que pose Happy Few, le dernier film d’Antony Cordier, présenté à la Mostra de Venise la semaine dernière. Dans ce drame, deux couples se rencontrent, vivent un coup de foudre mutuel et échangent leur partenaire. Marina Foïs, Nicolas Duvauchelle, Roschdy Zem et Elodie Bouchez sont les protagonistes de ce ménage à quatre aussi troublant que voluptueux. Happy Few, d’Antony Cordier, en salles demain. Roschdy Zem (Franck), Teri (Elodie Bouchez), Nicolas Duvauchelle (Vincent) et Rachel (Marina Foïs). LA VIOLENCE OU LA PAIX violence ou la paix. Un récit adapté d’une histoire vraie, celle de Rula Jebreal, aujourd’hui journaliste, qui donne vie à une tragédie trop souvent désincarnée par son traitement dans l’information. Miral, de Julian Schnabel, en salles demain. Freida Pinto incarne Rula Jebreal, une jeune Palestinienne.
ACTION À NOS AMOURS Ilva (Audrey Dana), jeune femme intelligente, jolie, intrépide, mais qui tombe amoureuse un peu vite, va se frotter aux vicissitudes de son époque. Depuis les horreurs de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à un procès retentissant, en passant par une aventure avec un nazi, la Libération et une rencontre décisive avec deux soldats américains, Claude Lelouch a mis ses caméras à hauteur de femme afin de raconter un peu de lui, des histoires entendues, pour enfin rendre un vibrant hommage au cinéma et à la musique. Ces amours-là, de Claude Lelouch, en salles demain. SORTIES CINÉMA A d., Doug MacRay (Ben Affleck, ici acteur et réalisateur). MAINTENANT OU JAMAIS Avec « The Town », Ben Affleck donne à nouveau libre cours à son amour pour la réalisation. Reprenant le thème de l’amitié virile, l’acteur-réalisateur livre une œuvre efficace et équilibrée. Après Gone Baby Gone en 2007, Ben Affleck revient derrière la caméra avec The Town. Ce thriller permet à Affleck de confirmer ses talents de réalisateur et de scénariste, complétés, ici, par celui d’interprète. Sa caméra, posée dans les rues de Charlestown, quartier de Boston dont le taux de criminalité reste unique au monde, met en images une population de malfrats. Doug MacRay (Ben Affleck) fait partie de ces braqueurs qui s’imaginent pouvoir échapper à leur destin quand il tombe amoureux de la séduisante Claire (Rebecca Hall). Son avenir lui appartiendrait s’il n’avait pas à ses trousses le FBI et son ami d’enfance, prisonnier de son passé. Juste ce qu’il faut d’action, d’amour et de trahison pour offrir un film efficace. The Town, de Ben Affleck, en salles demain. Laurent Couson (Simon) et Ilva (Audrey Dana). V. PERRIN/LES FILMS 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :