Direct Soir n°807 10 sep 2010
Direct Soir n°807 10 sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°807 de 10 sep 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Entretien avec José Mourinho spécial et unique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
SORTIR VERSAILLES À FEU ET À SON Les artificiers du groupe F reprennent leurs quartiers à Versailles pour quelques jours avec « Les noces royales de Louis XIV », une féerie de couleurs et de sons à couper le souffle. Un show pyrotechnique exceptionnel avec, en guest-star, Stéphane Bern. Stéphane Bern se modernise, mais ne change pas de passion. S’il ne s’éloigne jamais vraiment de ses livres d’histoire, il revient en chroniqueur des amours du roi à Versailles. L’occasion pour ce troubadour de renouer avec un lieu qu’il connaît bien – il y a décroché son premier job – mais surtout de prêter sa voix à un show pyrotechnique exceptionnel, propre à incendier le ciel du parc du château : Les noces royales de Louis XIV. A l’initiative du groupe F, grand habitué de la ville et signataire de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’Athè - nes et du passage à l’an 2000 sous la tour Eiffel, ce fou du roi en costume et talons d’époque se fait rapporteur des amours et de l’ascension du Roi-Soleil sous une pluie de lumière. A tout seigneur tout honneur, Louis XIV aura droit à des moyens exceptionnels pour illustrer ses idylles : 5 000 pièces Direct Soir n o 807• Vendredi 10 septembre 34 SPECTACLE MUSIQUE CHAQUE SOIR, 5 000 FUSÉES ENFLAMMERONT LE BASSIN DE NEPTUNE. pyrotechniques tirées chaque soir par vingt artificiers. De quoi rendre à Versailles son faste d’antan. Les noces royales de Louis XIV, ce soir et les 11, 17 et 18 septembre, Château de Versailles (www.chateau versailles-spectacles.fr). Satyajit Ray. D. FAGET/AFP D. NIVIERE/SIPA Stéphane Bern. AUX ORIGINES DE BOLLYWOOD Satyajit Ray, le réalisateur indien le plus reconnu au monde (La déesse, Le monde d’Apu), fait l’objet d’une rétrospective au musée Guimet. Grand pourfendeur des injustices et de la corruption, il a marqué de son empreinte le 7 e art. Le célèbre Akira Kurosawa dira ainsi de son œuvre que « ne pas avoir vu le cinéma de Ray revient à exister dans le monde sans avoir vu le soleil ou la lune. » Il laisse derrière lui un héritage gigantesque et si, aujourd’hui, la T. NAVA/GROUPE F DR « FÊTE DE L’HUMA » : 80 ANS D’EXCEPTION Quels concerts exceptionnels réserve la Fête de l’Humanité pour ses 80 ans ? Ce soir, la Grande scène, l’une des plus belles de France avec une capacité d’accueil de 80 000 personnes, résonnera aux rythmes entraînants de Raggasonic, et ébourif fants de Prodigy (photo). Demain, un hommage sera rendu à Jean Ferrat, suivi des concerts d’Alain Souchon et de Caravan Palace. La soirée sera placée sous le signe des années 1980 avec Madness et Simple Minds. Et dimanche, Jacques Dutronc emmènera le public vers des cieux plus piquants. Fête de l’Humanité, jusqu’à dimanche, au parc de La Courneuve (www.humanite.fr). The Prodigy se produiront ce soir sur la Grande Scène. vague Bollywood se déverse dans le monde, il fut le premier à faire sortir le cinéma indien de ses frontières. Martin Scorsese, James Ivory ou Abbas Kiarostami font partie des cinéastes qui se revendiquent de l’univers et de la sensibilité du réalisateur indien, décédé en 1992. Les mondes de Satyajit Ray, jusqu’au 29 octobre, Auditorium Guimet, 6, place d’Iéna, Paris 16 e (www.guimet.fr).
.. i j i j 1 0 1 ! •',... - -'pJéS&IItcnt LE RUGBY El SES RÈGLES RATP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :