Direct Soir n°807 10 sep 2010
Direct Soir n°807 10 sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°807 de 10 sep 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Entretien avec José Mourinho spécial et unique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DIRECT SPORT Direct Soir n o 807 Vendredi 10 septembre• 26 < J’AI ÉTÉ LE PREMIER ACTEUR À PARLER POKER. BIEN AVANT PATRICK BRUEL ! >
BRUNO SOLO TRIBUNE VIP CARTES SUR TABLE Sur une table, c’est lui la grande gueule. Comme dans la vie, Bruno Solo aime parler, beaucoup, quand il joue au poker. De tout et de rien. L’acteur a participé à son premier grand tournoi, la semaine dernière, à Cannes, lors de la finale du Partouche Poker Tour. Il nous raconte sa préparation et ses petits secrets pour ruiner ses adversaires. Ou pas… PROPOS RECUEILLIS PAR > GEOFFROY BRESSON PHOTOS > DR Vous êtes le nouvel ambassadeur d’un site de poker et avez participé, la semaine dernière à Cannes, à votre premier grand tournoi. Le jeu est votre nouvelle passion ? En fait, je pratique le poker depuis mes 16 ans, c’est-à-dire il y a… trente ans. J’étais alors en première, au lycée Charlemagne, à Paris. À l’époque, le jeu était confidentiel. Avec mes potes, on misait avec des pièces de 10 centimes, pendant les pauses, dans les salles de classe. On reproduisait une ambiance comme dans les films. Lumière tamisée, tapis vert, fumée de cigarettes… Et puis, en grandissant, j’ai arrêté. Une longue coupure. Ça m’a repris bien plus tard. J’ai été le premier acteur à parler poker. Bien avant Patrick Bruel ! Attention, je ne revendique rien. Lui a mis en place une structure bien plus organisée et a révolutionné la médiatisation de ce jeu. Nous, c’était fait à l’arrache. Mais j’ai bien commenté la première émission consacrée à ce jeu et diffusée en France. C’était en 2001, sur Paris Première. Comment avez-vous préparé votre première compétition officielle ? J’ai beaucoup joué sur Internet. Parce que je suis l’ambassadeur du site de poker en ligne, PartyPoker, mais aussi parce que c’est un bon moyen pour progresser. Je m’exerce sur des tables avec des blinds de 2 et 4 euros. N’est-ce pas frustrant pour un acteur de s’exercer dans la confidentialité d’Internet ? Je m’attendais effectivement à une ambiance froide. En fait, non. Il y a la possibilité de « chatter » avec ses adversaires. J’entame parfois des discussions enflammées. Je suis reconnaissable parce que je dispose de mon propre avatar « Bruno Solo ». Alors je discute cinéma, sport… En fait, on peut être aussi grande gueule sur Internet « qu’en vrai ». Quel est votre style de jeu ? Je ne suis pas un fou, je ne me mets jamais en l’air pour le plaisir. Je représente un joueur serré, qui sélectionne ses mains et joue en fonction de sa position. Attention, loin de moi la prétention d’être un crack. Les champions arrivent à ne jamais lâcher la pression. Ils repèrent tout. Pas moi. < J’AIME LE PANACHE, LE BEAU JEU ET LES SENSATIONS. DANS LE POKER COMME AILLEURS. > Profitez-vous de vos talents d’acteur pour bluffer ? On pense souvent que les professionnels du cinéma savent masquer leurs cartes… Je ne sais pas si c’est vrai. Tous les acteurs ne sont pas de bons joueurs de poker. À ma connaissance, il n’y a que Patrick Bruel qui a vraiment fait un résultat. Mais c’est vrai qu’il existe une théâtralité inhérente à ce sport. Tout le monde joue un petit rôle. Moi, je suis très bavard. Ça se voit sur une table. J’ai une approche ludique du jeu. C’est dans ma nature. Et pour bien jouer, il ne faut pas tricher avec sa personnalité. Sinon, on vous repère vite. Vous êtes aussi passionné par le tennis, le football… Pensez-vous que les grands joueurs de poker sont de grands sportifs ? Les efforts n’ont rien à voir. Quand on voit des joueurs qui occupent trois chaises, on peut se dire qu’ils laissent un peu aller leur préparation physique… Mais au niveau de la psychologie et de la stratégie, le poker est l’équivalent des échecs. Il y a une proportion de personnes intelligentes impressionnante. Sur les tables, je croise beaucoup d’ingénieurs et de diplômés. Vous savez, que le poker soit un sport comme un autre ou pas, ce n’est pas important. Moi, j’aime le panache, les gens qui sont à la marge. J’étais un fan absolu de John McEnroe au tennis, de Liverpool dans le football. J’aime le beau jeu et les sensations. Dans le poker comme ailleurs.• CV BRUNO SOLO 45 ans - Né le 23 septembre 1964, à Paris. ACTEUR : Tom est tout seul (1993), La vérité si je mens (1996), Jet-set (2000), Livraison à domicile (2003), Pur week-end (2007), Le Séminaire (2009), 600 kg d’or pur (2010), Bouts de ficelle (2010). SCÉNARISTE : Grève party (1998), Caméra café (2001 à 2004), Espace détente (2005), Off prime (2007). THÉÂTRE : Le Système Ribadier (2007 à 2009). Ambassadeur de la salle de poker en ligne PartyPoker depuis 2010. Direct Soir n o 807 Vendredi 10 septembre•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :