Direct Soir n°807 10 sep 2010
Direct Soir n°807 10 sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°807 de 10 sep 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Entretien avec José Mourinho spécial et unique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
DIRECT SPORT DÉCANATION LES HEROS DE L’ETE DE RETOUR Plus d’un mois après sa moisson historique (18 médailles dont 8 titres) aux Championnats d’Europe de Barcelone, l’équipe de France est de nouveau réunie, demain à Annecy, pour le DécaNation. L’occasion pour Lemaitre et Cie de prendre le pouls de leur récente popularité auprès du public tricolore. TEXTE > GÉRALD MATHIEU PHOTOS > MIGUEL RIOPA/AFP, DIENER/ICON SPORT, J. CROSNIER, S. KEMPINAIRE/DPPI C ertains ont continué à griffer le tartan avec ardeur, surfant sur un pic de forme qui a eu la bonne idée de faire des heures sup’. D’autres ont préféré breaker, prendre du recul ou, plus naturellement, s’éclipser pour mieux juguler une vague déferlante de sollicitations qu’ils n’ont pas vue venir. En tout cas, demain samedi, quasiment tous les médaillés des Championnats d’Europe d’athlétisme de Barcelone seront réunis au Parc des sports d’Annecy, dans le cadre du 6 e DécaNation. Plus d’un mois après leur retour triomphal à Roissy, suivi d’une descente des Champs- Élysées en bus à impériale et d’une Direct Soir n o 807 Vendredi 10 septembre• 20 réception haut de gamme à l’Élysée. Sur les dix-sept athlètes médaillés en Catalogne (individuellement et/ou en tant que membre d’un relais), seuls sept endosseront le bleu de chauffe, prêts à défendre la nouvelle réputation de l’athlétisme tricolore face aux armadas américaine, russe, chinoise, jamaïquaine, allemande, italienne et finlandaise. Parmi eux, trois champions d’Europe (Christophe Lemaitre sur 100m, 200 met 4 x 100 m ; Renaud Lavillenie à la perche ; Mahiedine Mekhissi sur 3 000 m steeple) et quatre vicechampions continentaux (Hind Déhiba sur 1 500 m ; Kafétien Gomis en longueur ; Garfield Darien sur 110 m haies ; Lina Jacques-Sébastien sur 4 x 100 m). Mais comme ce n’est pas tous les jours que l’athlé français est à la noce, le spectacle se tiendra également en tribune, puisque la quasi-totalité des autres « conquistadors » sera présente. UN BAIN DE FOULE MÉRITÉ À l’image de Myriam Soumaré (100m, 200m, 4 x 100 m), Véronique Mang (100m, 4 x 100 m), Christine Arron (4 x 100 m), Teddy Tamgho (longueur), Bob Tahri (3 000 m steeple), Jimmy Vicaut et Pierre-Alexis Pessonneaux (4 x 100 m) et, sous réserve, Romain Barras (décathlon), qui prendront la pose pour la traditionnelle photo de famille, donneront le départ de certaines épreuves et goûteront à un bain de foule bien mérité. Si la « reine Christine » en connaît un rayon en matière de popularité et de retombées médiatiques, pour les autres, le mois qui vient de s’écouler s’est apparenté à une immersion en mode essorage dans un tambour de machine à laver ! Sollicitations, inaugurations, interviews, festivités, shootings photo, réceptions, et tutti quanti. De quoi donner le tournis. De tous, ce sont sans conteste Chris tophe Lemaitre et Myriam Soumaré qui ont été les plus courtisés. Aussi bien par Paris-Match, Gala, Elle, Closer et les médias étrangers, que par les supports spécialisés. « Après les Championnats du monde 2003 disputés à Paris, c’était pareil », explique Laurence Dacoury, < APRÈS LES CHAMPIONNATS DU MONDE 2003 DE PARIS, C’ÉTAIT PAREIL ! >
À LA MAISON chargée des relations presse de Lemaitre et Tamgho pour l’agence Blanco Negro. LEMAITRE COMME ARRON « Quand Christine Arron était au sommet de sa forme, poursuit-elle, je recevais beaucoup de demandes. Avec Christophe, on n’est pas loin de ça. A priori, on ne filtre rien, même si, dans le cas de Christophe, il y a le paramètre performances à respecter car sa saison n’est pas terminée. Les autres contraintes qu'il a fallu prendre en compte, c’est qu’il ne vit pas sur Paris, souhaitait se ressourcer auprès des siens à Aix-les-Bains et avait encore des déplacements importants pour des compétitions. C’est très soutenu en terme de rythme. » Pour Myriam Soumaré, la grande révélation athlétique de l’été, le tourbillon fut également d’une rare intensité. « Au début, c’était de la folie, raconte la championne d’Europe du 200m. Je croisais même au moins une fois par jour des journalistes devant chez moi ! » Débarquée un peu de nulle part aux yeux du grand public, la sprinteuse a, du coup, suscité beaucoup de curiosité. « Les médias voulaient mieux la connaître en raison de son parcours atypique par rapport aux autres athlètes (elle est assistante maternelle,ndlr) », souligne Guillaume Gay, du service marketing et relations presse de Mizuno, son équipementier. Et d'ajouter : « Mais comme Myriam ne recherche pas la médiatisation à tout prix et qu’elle avait encore quelques courses inscrites à son programme, à un moment donné, elle a été obligée de tout stopper. » Alors, plutôt stop ou encore, demain, à Annecy ? Face à des supporters définitivement sous le charme de cette équipe de France qui gagne, pour elle comme pour le reste des troupes, ce sera assurément encore. Histoire d’étirer le plaisir jusqu’au crépuscule d’un été qui fera date.• ATHLÉTISME



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :