Direct Soir n°807 10 sep 2010
Direct Soir n°807 10 sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°807 de 10 sep 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Entretien avec José Mourinho spécial et unique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
« Découvrir, échanger, pratiquer. EDF et la Fédération Française Handisport s’associent à nouveau pour réunir per sonnes valides et handi capées autour d’une même passion, le sport. Gratuit et accessible à tous, ouvert de 9 heures à 18 h 30, le Village Handisport, installé sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, permettra aux petits comme aux grands de s’essayer à 30 disciplines sportives individuelles ou collectives, à travers des séances d’initiation ou de démonstration, des mini-tournois ou des duels. Sensations et sourires garantis ! LE SENS DU PARTAGE Vous êtes tous les deux membres du Team EDF, pouvez-vous nous expliquer, en quelques mots, l’engagement et les défis de ce collectif ? Arnaud : Le Team EDF est une équipe de champions et de championnes qui partagent un objectif commun : les JO de Londres 2012. Ce Team représente des valeurs de dépassement de soi, de partage, de solidarité, de générosité. Mais aussi d’uni versalité, avec l’intégration, depuis de nombreuses années, de champions handisport. Alain : Ce Team nous apporte de la motivation. On a tous envie de lui faire honneur, car EDF nous accompagne dans notre projet sportif. Quand on rencontreshandisport.edf.com FFH < Je veux sensibiliser les enfants aux handicaps. Chaque année, je les emmène à ce type de manifestation. > Madame Renaud-Carpentier, institutrice à l’école Jean-Jaurès de Malakoff (92) < J’ai essayé un fauteuil roulant. C’est facile à manier, mais je ne pourrai pas en faire tout le temps. J’ai besoin de marcher. Les personnes handicapées ont beaucoup de mérite… > Ahmed, élève de CM2 ALAIN BERNARD ET ARNAUD ASSOUMANI RENCONTRE AU SOMMET Interview croisée entre deux sportifs d’exception, respectivement champion olympique du 100 met champion paralympique de saut en longueur… et membres du Team EDF. se sent entouré comme cela, on a envie de renvoyer l’ascenseur, d’être les meilleurs et les plus compétitifs. Malgré nos différences, il existe une réelle osmose et une vraie émulation entre nous tous. Arnaud, avant d’opter pour l’athlétisme, vous avez pratiqué la natation : quels souvenirs en gardezvous ? Arnaud : J’en garde de très bons souvenirs ! J’ai fait de la natation durant treize ans. Je me sens bien dans l’eau. C’est une sorte de deuxième élément. J’ai commencé aux Ulis, puis à Rochefort-sur-Loire. Je n’étais pas mauvais, surtout en brasse. Mais vers ÉRIC FRANCESCHI/PRESSESPORTS FFH l’âge de 15 ans, j’ai préféré m’orienter vers l’athlétisme car c’est le sport que je rêvais de faire. Quant à vous, Alain, vous avez intégré depuis l’an passé, dans votre préparation, quelques entraînements spé cifiques d’athlétisme. Pourquoi ? Alain : Un entraîneur de Saint-Raphaël intervient ponc tuellement pour me donner un maximum de conseils par rapport au gainage, à mon éjection du plot départ, à l’angle de mes jambes quand je nage. C’est très instructif. Que vous inspire le parcours de l’un et de l’autre ? Arnaud : Alain est un très grand champion qui n’a plus grand-chose à prouver, à part défendre son titre sur 100 met remporter le 4 x 100 m à Londres, en 2012. J’imagine que c’est ce qui le motive tous les jours. Alain est quelqu’un qui ne lâche jamais. On l’a connu assez tard au très haut niveau, ce qui montre sa générosité dans le travail, son ambition et surtout sa persévérance. Alain : Son parcours, comme celui de tous les sportifs handisport, est tout simplement incroyable. Ce qui me bluffe chez eux, c’est leur force de caractère et cette capacité qu’ils ont à oublier leur handicap pour s’épanouir pleinement. C’est une force inouïe ! Alain, que pensez-vous de l’objectif d’Arnaud de se qualifier à la fois pour les Jeux paralympiques et les Jeux olympiques de Londres 2012 ? Alain : C’est un double défi extraordinaire. Tout le monde doit l’accompagner dans ce projet car ce
EDF, PARTENAIRE DU MOUVEMENT HANDISPORT À travers la promotion d’événements grand public, tels que les Rencontres EDF Handisport, EDF souhaite favoriser l’échange et le partage entre personnes valides et handicapées à travers une passion commune, le sport. Cette année, 8 athlètes du Team EDF représentant les disciplines parrainées par le groupe (natation, aviron, canoë-kayak et handisport) se joindront au public pour les accompagner dans la découverte des disciplines sportives proposées par la Fédération Française Handisport et la Fédération Française du Sport Adapté. EDF facilite l’intégration professionnelle d’athlètes handicapés dans le groupe, en leur permettant de concilier carrière sportive et vie professionnelle comme Cyril Moré, chargé de développement commercial, et champion paralympique et champion du monde d’escrime. n’est pas tous les jours facile quand on est athlète de haut niveau. Un dernier mot sur les Rencontres EDF Handisport : que représentent-elles pour vous ? Arnaud : C’est vraiment génial car, durant cette journée, il n’y aura pas de tabous. On ne parlera même plus de valides ou de handicapés, mais de personnes qui viennent se retrouver autour du sport, découvrir des disciplines adaptées à tous et s’amuser. Ce qui me plaît aussi, c’est qu’il y aura beaucoup d’enfants et ça, c’est très important, car ce sont eux qui feront la société de demain. Alain : C’est une formidable initiative. En participant à ce type de manifestation, on en sort plus fort. EDF apporte également au mouvement handisport toute son expertise dans la conception de matériels à l’usage des sportifs (à l’image du système d’aide à la visée Orion pour les déficients visuels qui pratiquent le tir à l’arc). Le Team EDF réunit des champions valides et handicapés, tels que Alain Bernard ou Arnaud Assoumani, tous engagés dans la préparation des prochains Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012, dont le groupe a choisi d’être sponsor officiel et partenaire Développement Durable. LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DU SPORT ADAPTÉ au service des personnes en situation de handicap mental ou psychique Pour la première fois, la Fédération Française du Sport Adapté (FFSA) participera aux Rencontres EDF Handisport et proposera de nombreuses activités sportives. Présente dans toute la France, la FFSA a pour but d’organiser et développer la pratique des activités physiques et sportives adaptées aux personnes en situation de handicap mental et/ou psychique. Elle vient de réintégrer le giron paralympique suite à la décision STÉPHANE KEMPINAIRE/DPPI du Comité International Paralympique de réintégrer, après neuf ans d’absence, les sportifs handicapés mentaux et psychiques dès les Jeux paralympiques de 2012, à Londres. Le sport adapté en chiffres : 1000 associations, 50 disciplines de loisirs ou de compétition, 1 800 rencontres sportives chaque année, Plus d’informations sur www.ffsa.asso.fr FFH Alain BERNARD Né le 1 er mai 1983 à Aubagne (Bouches-du Rhône) 1,96 m - 88 kg Nageur Spécialités : 100 met 50 m NL Club : CN Antibes Palmarès : triple médaillé olympique 2008 (or sur 100m, argent au 4 x 100m, bronze sur 50 m) ; vice-champion du monde 2009 du 100m, médaillé de bronze 2009 et 2007 sur 4 x 100 m ; triple champion d’Europe (sur 100 men 2008 et 2010, sur 50 men 2008) ; vice-champion Europe du relais 4 x 100 men 2010. Mais aussi : triple champion d’Europe en petit bassin (100 men 2007, 4 x 50 men 2004 et 2008). FFH Arnaud ASSOUMANI Né le 4 septembre 1985 à Orsay (Essonne) 1,85 m - 78 kg Athlète (catégorie 46 - amputé membre supérieur) Spécialité : saut en longueur Club : Stade français FFH Palmarès : champion paralympique 2008 (RM : 7,23 m) à la longueur, médaillé de bronze 2004 ; champion du monde handisport 2006 de saut en longueur ; champion d’Europe 2003 à la longueur et 2005 du relais 4 x 100 m ; vice-champion d’Europe 2005 (longueur). Mais aussi : 3 e aux Championnats de France valides en salle (longueur). FFH 3 QUESTIONS À… GÉRARD MASSON Président de la Fédération Française Handisport Quels liens unissent EDF et votre fédération ? EDF est à nos côtés depuis dix-huit ans. Au-delà du soutien financier que nous apporte EDF, le groupe embauche régulièrement des athlètes handicapés en leur permettant de concilier carrière sportive et vie professionnelle. EDF met également à profit le talent de ses chercheurs. Grâce à cette belle collaboration, nous avons, par exemple, contribué, depuis 1992, au développement du fauteuil d’athlétisme, à l’aide technologique pour le fauteuil de ski, ou encore à l’appareil Handifix utilisé en escrime. Comment est né ce projet commun des Rencontres EDF Handisport entre EDF et la FFH ? En 2006, année de la première édition, l’objectif était de créer un événement inédit, qui soit une vitrine pour ce lien particulier qui lie Handisport et EDF. L’occasion de sensibiliser les personnes valides au handicap, et de faire pratiquer du sport aux personnes handicapées non licenciées chez nous. Depuis, nous donnons rendezvous au public chaque année sur deux jours, au cœur de la capitale. Comme l’an passé, nous espérons accueillir 10 000 personnes… voire plus ! Quels sont les défis prioritaires de votre fédération pour les années à venir ? Pour parler compétition, la France accueille les Championnats du monde d’escrime, mixtes valides et handicapés, au Grand Palais, à Paris, en novembre prochain. Fin 2011 nous organisons la Coupe du monde de foot fauteuil électrique. Enfin, l’objectif à plus long terme est notre participation aux Jeux paralympiques de Londres 2012, une échéance sportive, mais également médiatique très importante, avec bien sûr le retour des sportifs déficients intellectuels. www.handisport.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :