Direct Soir n°801 9 jui 2010
Direct Soir n°801 9 jui 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°801 de 9 jui 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : Pays-Bas - Espagne : le bouquet inal

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
TOP MODEL < JE SUIS UN GARÇON MANQUÉ. J’AI UN ESPRIT D’HOMME DANS UN CORPS DE FEMME. > Direct Soir n o 801 Vendredi 9 juillet• 42
CÉCILE DE MÉNIBUS TOUJOURS LA COURSE EN TETE Figure haute en couleur du petit écran, la belle complice de Cauet et de Morandini sur Direct 8 nous dévoile sa personnalité cachée et sa grande passion pour le sport automobile. Une passion sans bornes, fertile en belles rencontres et grosses frayeurs. PROPOS RECUEILLIS PAR > ALEXANDRE ALAIN PHOTO > MAMEDY DOUCARA Vous êtes, paraît-il, fan de sport automobile ? Oui, j’ai même été pilote pendant quelques années. D’ailleurs, je continue à aller sur les circuits quand je peux. J’aime beaucoup la F1. Dans les années 90, j’ai fait le Championnat Procar de Supertourisme, en Belgique, quatre ans de suite. En France, j’ai aussi participé à la Saxo Cup. Vous avez d’ailleurs été victime d’un grave accident… J’en ai eu plusieurs, dont un où j’ai fait sept tonneaux vers l’avant. Et un autre où j’ai eu un accrochage avec Christophe Dechavanne, mais comme sa voiture avait 100 chevaux de plus que la mienne, je n’ai rien pu faire pour la contrôler. Ces accidents vous ont-ils fait réfléchir ? Non, pas sur le coup, même si j’ai eu super-peur. Mais un jour, à Spa (en Belgique), en prélude du Grand prix de Formule 1, avec les tribunes bondées de spectateurs, on nous a fait attendre pendant une heure trente sur la grille de départ. Là, je me suis vue en fauteuil roulant et je n’ai finalement pas pu faire cette course. Je me suis dit qu’il fallait que j’arrête, car je devenais dangereuse pour les autres. Par la suite, j’ai fait un peu de Saxo Cup en France, mais ce n’était plus pareil. N’est-ce pas trop dur d’être une femme dans l’univers du sport automobile, qui passe pour être assez machiste ? Si, c’est très compliqué. Je pense que c’est là que j’ai fait mes armes et cela m’a aidé dans l’univers de la télé, qui, lui aussi, est très machiste. Ça m’a permis d’appréhender la gent masculine. Il faut savoir se taire à certains moments et élever la voix à d’autres. On vous a déjà fait comprendre que vous n’étiez pas à votre place ? Oui. J’ai déjà entendu des horreurs. En Formule 1, on m’a dit : soit tu es une prostituée, soit tu es moche, choisis ton camp ! Ce sont des choses dont on se souvient toute sa vie. Quand vous êtes sur un circuit, en short parce qu’il fait 40°, et qu’on vous dit que vous aguichez les garçons, à un moment donné, cela vous fatigue. Vous avez pourtant une image de garçon manqué… Mais je n’ai pas une image de garçon manqué, je le suis ! J’ai un esprit d’homme dans un corps de femme ! Je fais attention à mon image, mais j’ai des réactions hypermasculines. J’aime le côté convivial des garçons, les voitures, le foot, les blagues en dessous de la ceinture. Devant un match, je suis hystérique, même si je ne bois pas de bière ! (Rires) Avez-vous été marquée par certains événements sportifs ? Oui. Par beaucoup de Coupes du monde, par l’équipe de Saint- Étienne, par Didier Six… Et puis, évidemment, les Coupes du monde de rugby au côté de mon mari ! J’ai aussi vécu des moments formidables avec Ayrton Senna, en Formule 1, et ça a marqué ma mémoire. Avez-vous pu rencontrer Ayrton Senna ? Oui, j’étais devant son stand, à Imola, en tant que photographe, avec beaucoup d’autres. J’essayais de me frayer un chemin pour prendre des images, alors qu’il était dans son cockpit. Il m’a fait un signe pour que j’approche. Je suis entrée dans son stand et j’ai pu le photographier à 30 cm. Pour moi, c’était énorme ! À ce moment-là, un mécanicien s’est approché de lui pour lui tendre ses gants et j’ai voulu faire une mauvaise blague. En voyant la montre du mécanicien, j’ai dit : ah !, CV 3 E MI-TEMPS elle est sympa cette montre, je la prendrais bien pour ma collection ! Senna a enlevé la montre de son mécanicien, me l’a tendue et m’a fait un signe en me disant qu’elle était pour moi. C’était magique. C’était un moment privilégié avec lui, car il se préparait à courir. Malheureusement il est parti définitivement un peu plus tard.• DIRECT8 CÉCILE DE MÉNIBUS Nom de naissance : Cécile Marie Anne Moharic. 39 ans - Née le 16 sept. 1970, à Chartres (Eure-et-Loir). Mariée à l’ex-rugbyman YannDelaigue. CARRIÈRE TÉLÉ Coanimatrice de Morandini ! (du lundi au vendredi, à 18 h 40, sur Direct 8). Animatrice de 100% Immersion (à la rentrée, sur Direct 8). Direct Soir n o 801 Vendredi 9 juillet•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :