Direct Soir n°801 9 jui 2010
Direct Soir n°801 9 jui 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°801 de 9 jui 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : Pays-Bas - Espagne : le bouquet inal

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
TÊTE D’AFFICHE < ACTUELLEMENT, TEDDY ME SEMBLE IMBATTABLE. IL FAIT PREUVE D’UNE TRÈS GRANDE CONFIANCE EN LUI. > Direct Soir n o 801 Vendredi 9 juillet• 18
TEDDY TAMGHO UN GARÇON PLEIN D’AVENIR À 20 ans, Teddy Tamgho s’est déjà fait une place dans l’histoire qu’il fait. Et il sent ce qu’il doit faire blesser. de son sport. Champion du monde en salle cet hiver et troisième pour aller loin. À Doha, aux Mondiaux en salle, il a presque frôlé meilleur performeur mondial de tous les temps au triple saut, il sera la perfection. Depuis, il a compris l’une des stars à suivre lors du meeting Areva de Paris-Saint-Denis.comment retrouver cette sensation. Et il recherche la lutte avec la concurrence, car il en a besoin pour TEXTE > GÉRALD MATHIEU PHOTOS > STEPHANE KEMPINAIRE/DPPI se surpasser. » « Des triple-sauteurs comme lui, il y en a toujours eu. Alors, quand quelqu’un sort de nulle part et réalise une performance énorme, je n’y fais pas attention… » La concurrence a beau tenter de minimiser ses exploits et de le toiser du haut de son palmarès bien plus éloquent, rien n’y fait. Teddy Tamgho semble parti pour durer. N’en déplaise à l’Anglais, Phillips Idowu, vice-champion olympique et champion du monde en titre du triple saut, mais aussi de la mauvaise foi ! À L’INSTAR DE PÉREC À 20 ans, Teddy Tamgho ne fait certes pas encore partie des meubles, mais son profil semble davantage s’apparenter à celui d’un taulier en devenir que d’une comète en fin de vie. Champion du monde juniors en 2008, l’ex-petite frappe des quartiers a parfaitement su gérer le passage à l’échelon supérieur, devenant, cet hiver, à la fois champion du monde seniors en salle à Doha et nouveau recordman du monde de la discipline (17,90 m). Et la confirmation ne s’est pas fait attendre, puisque, trois mois plus tard, le Montreuillois marquait à nouveau les esprits en réalisant un époustouflant saut à 17,98m, lors du meeting de la Diamond League de New York. À deux petits centimètres de la barre mythique des 18 mètres. Et avec une telle performance, « Teddy la menace » n’a pas tardé à se faire une place de choix dans le gotha de l’athlétisme mondial, puisqu’il est devenu, en un seul concours, le 3 e meilleur performeur mondial de tous les temps. À l’instar d’une certaine Marie-Jo Pérec, également 3 e sur les tablettes du 400 mètres féminin. Face à un tel bilan, Idowu pourra toujours faire la sourde oreille. Mais difficile pour lui, désormais, de nier l’évidence : Teddy Tamgho n’est pas seulement l’une des locomotives de l’athlétisme français ou le triplesauteur en forme du moment. Il est tout bonnement l’homme à battre, lui qui possède, d’ailleurs, les actuelles trois meilleures performances mondiales de l’année. « En ce moment, Teddy me semble imbattable, affirme son entraîneur, Laurence Billy. Depuis son titre mondial, il fait preuve d’une très grande confiance en lui. Il sait ce DES LIMITES INSONDABLES Parfaitement conscient de ses moyens – pour l’instant – insondables, ce passionné de rap, originaire du Cameroun, ne bombe pas le torse pour autant. « C’est vrai que je suis entré dans la légende et que j’ai intégré la cour des grands, reconnaît-il. Mais on ne sait jamais ce qui peut se passer demain. Je peux très bien me BORIS HORVAT/AFP LE PROGRAMME DU MEETING AREVA MEETING AREVA PARIS-SAINT-DENIS Vendredi 16 juillet de 19 h à 22h. Lieu : Stade de France. Capacité d’accueil : 75 000 places. ÉPREUVES Hommes : 100 m (21 h 45), 400 m (20 h), 800 m (20 h 35), 3 000 m steeple (20 h 20), 110 m haies (21 h 05), perche (19 h 30), ATHLÉTISME Et puis, je ne suis pas encore au niveau de gars comme Idowu et Olsson, qui ont tout gagné. Un seul saut, même assorti d’un record du monde en salle ou de la meilleure performance mondiale de la saison, ne fait pas de moi le leader de l’athlétisme français. Je n’ai aucune expérience. Je n’ai pas encore beaucoup apporté à mon sport. À mes yeux, Ladji Doucouré et Leslie Djhone restent les vrais leaders. Ils ont l’expérience, le passé, l’attitude et le savoir-faire. Moi, j’ai encore peu d’outils dans ma boîte. » Sauf qu’au train où se remplit sa caisse à outils, l’apprenti ne devrait pas tarder à gagner ses galons de « Monsieur Bricolage » en chef.• triple saut (20 h 30), javelot (20 h 35). Femmes : 200 m (21 h 20), 1 500 m (21 h 30), 5 000 m (20 h 45), hauteur (20 h), longueur (18 h 45), poids (19 h), disque (18 h 55). STARS PRÉSENTES Étrangers : Usain Bolt et Asafa Powell (100 m), Jeremy Wariner (400 m), Dayron Robles (110 m haies), Wilfred Bungei (800 m), Brimin Kipruto (3 000 m steeple), Steven Hooker (perche), Tero Pitkämäki et Andreas Thorkildsen (javelot), Blanka Vlasic (hauteur), Allyson Felix (200 m). Français : Leslie Djhone (400 m), Romain Mesnil et Renaud Lavillenie (perche), Teddy Tamgho (triple saut). Direct Soir n o 801 Vendredi 9 juillet•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :