Direct Soir n°799 7 jui 2010
Direct Soir n°799 7 jui 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°799 de 7 jui 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Festival d'Avignon : l'appel de la scène

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 COUPE DU MONDE 2010 DEMI-FINALE : ESPAGNE-ALLEMAGNE (20H30) Villa-Klose, duel de buteurs L’alléchante demi-finale entre l’Espagne et l’Allemagne, ce soir à Durban, mettra aux prises deux des attaquants les plus prolifiques de ce Mondial : David Villa (5buts) et Miroslav Klose (4 buts). Deux hommes au top, malgré des fortunes diverses cette saison. Analyse de ces serial buteurs en sélection, qui vont se disputer le titre de meilleur buteur et une place en finale. DAVID VILLA SA SAISON Pas la plus prolifique de sa carrière, mais digne quand même du buteur en série qu’il est. En Liga, « El Guaje » a scoré à 21 reprises. Mais le plus impressionnant reste son ratio en sélection. Sur les 13 matchs qu’il a disputés cette année avec la Roja, Villa a marqué à douze reprises, soit 0,92 but par match. Courtisé à chaque intersaison, il a enfin quitté à 28 ans le FC Valence pour rejoindre Barcelone, moyennant 40 millions d’euros. SES POINTS FORTS Capable de jouer sur un côté, et à la pointe de l’attaque, Villa est un véritable poison pour les défenses adverses. Rapide, technique, il est adroit des deux pieds et ne doute jamais, ce qui en fait un attaquant redoutable dans les face-à-face avec les gardiens. Cerise sur le gâteau, et marque de fabrique des très grands joueurs, le natif des Asturies est un très bon tireur de coup franc et de penalty. POUR L’HISTOIRE Muet face à la Suisse (défaite 0-1), David Villa a inscrit 5 buts lors des quatre matchs suivants, ce qui lui a permis d’égaler le record espagnol détenu par Butragueno (CM 1986). Mais l’autre record que le néo-Barcelonais cherchera à battre ce soir, ou peut-être dimanche en cas de qualification, est celui du plus grand nombre de buts inscrits avec la Roja. Avec 43 buts en 63 sélections, Villa n’est plus qu’à une seule petite longueur de Raul (44 buts). En bref… ALLSTAR SPORTS 2005 FIFA TM TSCHAEN/SIPA MIROSLAV KLOSE SA SAISON A 32 ans, le doyen de l’équipe titulaire allemande sur ce Mondial sort d’une saison compliquée avec le Bayern Munich. Poussé sur le banc de touche du géant bavarois par le tandem Müller-Olic, le natif d’Opole, en Pologne, n’a inscrit que 1 but en 18 matchs. Mais en sélection, Klose est un autre homme. Celui qui n’a jamais cessé de marquer. En huit matchs de qualification pour le Mondial, il a scoré à sept reprises. Ses quatre nouvelles réalisations en Afrique du Sud portent à 52 son total de buts inscrits en 100 sélections. SES POINTS FORTS Loin d’être le plus grand joueur de la Mannschaft, Klose qui ne culmine « qu’à » 1,82 m possède un jeu de tête extraordinaire. S’il n’a marqué qu’une seule fois dans les airs depuis le début de la compétition, c’est indéniablement son grand point fort. Autre de ses atouts, son placement et son réalisme. Pour inscrire quatre buts, il n’a eu besoin que de 11 tirs, quand Villa en tentait 23. POUR L’HISTOIRE Buteur à cinq reprises en 2002 et 2006, Miroslav Klose, avec ses quatre réalisations sud-africaines, a porté son total à 14 buts en Coupe du monde, pour pointer à une petite longueur de Ronaldo, recordman de l’épreuve avec 15 buts. Dans un match que l’on imagine assez facilement ouvert, Klose aura donc l’occasion d’égaler ce record ce soir, voire de l’effacer. Aragones y croit Paul le poulpe mise sur… l’Espagne ➔ Ancien sélectionneur de ➔ Paul, la pieuvre de l’aquarium d’Oberhausen (Allemagne) l’Espagne avec qui il a qui pronostique depuis l’Euro 2008 sur les matchs de la remporté l’Euro 2008, Luis Nationalmannschaft via des urnes portant les drapeaux des Aragones (71 ans), critique pays concernés, a parié pour une victoire de… l’Espagne en envers la Roja depuis le début demi-finale. Depuis de la compétition, est optimiste le début de la pour la demi-finale ce soir.compétition, le « J’ai le moral gonflé à bloc et je céphalopode a fait crois sincèrement que un sans-faute sur l’Espagne va passer », a-t-il les matchs de confié au quotidien Marca, en l’Allemagne. expliquant : « L’Espagne est montée en puissance (…), elle joue de mieux en mieux. » P.STOLLARZ/AFP VONDERLAG/ICON SPORT Directsoir N°799/Mercredi 7 juillet 2010 Zoom Johan Micoud : « Klose ? Un super mec » ➔ L’ancien milieu de terrain des Bleus a joué avec Miroslav Klose pendant deux ans au Werder Brême (2004-2006). Pour lui, pas de doute : l’attaquant d’origine polonaise est l’un des meilleurs spécialistes qu’il ait jamais côtoyé. Quels souvenirs gardez-vous de Miroslav Klose ? Johan Micoud : C’est un bonheur de jouer avec lui. Il est toujours disponible et n’hésite pas à faire des efforts pour défendre. Sa réussite me fait vraiment plaisir. C’est un super mec. Il a connu quelques saisons difficiles, mais il revient à sa meilleure forme au meilleur moment. Il fait partie des quatre ou cinq meilleurs attaquants avec lesquels j’ai joué. Quelles sont ses qualités ? Il est toujours prêt à surgir à la réception des centres. Mais c’est surtout son jeu de tête qui est exceptionnel. Il a une détente hors normes et une explosivité assez impressionnante sur les premiers mètres. Il est également altruiste et sent les bons coups. Inscrire quatorze buts en Coupe du monde, ce n’est pas rien. Ça me ferait plaisir qu’il batte le record. Ses bonnes performances sont-elles liées à sa fraîcheur physique, lui qui a peu joué cette année avec le Bayern ? Physiquement, il est plus affûté que certains joueurs. Mais ces dernières saisons, je l’avais surtout vu plonger au niveau mental. Il revient bien et l’entraîneur lui fait confiance. Il a un état d’esprit typiquement allemand. Il se donne toujours à fond. Dans le groupe, il a également une mentalité exceptionnelle. Il est toujours là, positif, à encourager ses partenaires quand ça ne va pas.
V. R. CAIVANO/AP/SIPA S. VAN ZUYDAM/AP/SIPA Le chiffre du jour Vue extérieure de la cellule où était détenu Nelson Mandela, dans la prison de Robben Island. A gauche, photo de prisonniers au travail. A droite, un portrait de Nelson Mandela pris à Robben Island. D. WINTER/ICON SPORT 16 millions de dollars, soit 12,7 millions d’euros, c’est la somme qu’a rapportée le bon parcours de la sélection paraguayenne (élimination en quarts de finale contre l’Espagne) à sa fédération (APF). Zoom ➔ C’est un lundi matin pas tout à fait comme les autres du côté du Cap. Coupe du monde oblige, des centaines de visiteurs se précipitent vers l’embarcadère pour se rendre à Robben Island. Tristement célèbre pour avoir « accueilli » des milliers d’opposants à l’apartheid, au premier rang desquels l’ancien président sudafricain et prix Nobel de la paix Nelson Mandela, emprisonné durant plus d’un demi-siècle, l’île est aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco et suscite l’attention de tous les touristes. 500 EUROS LE REPORTAGE TÉLÉ Il faut donc montrer patte blanche pour traverser le bras de mer. Sur place, l’accueil des guides et anciens prisonniers est chaleureux. « Merci d’être là aujourd’hui. Vous pourrez raconter au monde ce qu’il s’est passé ici. » Un privilège réservé au simple visiteur ou aux journalistes… souhaitant y mettre COUPE DU MONDE 2010 9 L’embarrassant business de Robben Island Connue comme l’une des plus cruelles geôles de l’apartheid, Robben Island surfe aujourd’hui sur la Coupe du monde pour remplir ses caisses. Malaise. « La Coupe du monde a dopé les prix » le prix : 10000 rands (environ 1000 €) pour un spot commercial, la moitié pour un reportage d’actualité et 2500 rands (environ 250 €) pour les interviews radio. Les guides ne sont d’ailleurs pas autorisés à s’exprimer en dehors des visites, sauf note de l’administration. La tarification à Robben Island est appliquée depuis 2002 et connaît quelques fluctuations suivant les périodes. L’organisation de la Coupe du monde et l’afflux massif de journalistes a ainsi dopé les prix. En 2008, l’administration en place avait dû faire face à un audit à charge qui révélait un trou de 25 millions de rands (environ 2,5 millions d’euros). Au centre des accusations, l’acquisition du ferry qui relie plusieurs fois par jour la ville du Cap à l’île. Même si on est aujourd’hui, et heureusement, bien loin de ces malversations, certaines pratiques sont loin de faire la publicité de ce lieu de mémoire. « Je ne suis pas devenu sélectionneur pour être le père Fouettard de l’équipe de France. » Laurent Blanc, nouveau sélectionneur de l’équipe de France, à propos de l’avenir des joueurs impliqués dans la grève de l’entraînement. L’image du jour… ADIDAS Du nouveau à l’OL ★ Si pour lui le Mondial c’est fini, le Brésilien Michel Bastos n’a pas hésité à prendre la pose avec le nouveau maillot lyonnais avant son aventure sud-africaine. Sous contrat avec Adidas depuis le 1 er juillet et pour les dix prochaines années, l’OL arbore une tunique « domicile » révolutionnaire que sa traditionnelle bande rouge et bleu traverse en diagonale. Les maillots extérieurs et Europe seront dévoilés les 13 et 31 juillet prochain. 2005 FIFA TM E. ROBERT LE BILLET DE JÉZABEL LEMONIER Journaliste sportif Le temps et rien d’autre Hier a eu lieu au siège de la Fédération française de football la première conférence de presse de Laurent Blanc. Le néosélectionneur était visiblement ému, nerveux, et mal à l’aise dans son nouveau rôle. Normal, me direz-vous ; sans dénigrer les conférences de presse du Haillan, les nombreux journalistes présents hier boulevard de Grenelle n’auraient pas tous tenu à l’intérieur du bâtiment modulaire mis à disposition de la presse à Bordeaux. On retiendra quelques mots, essentiels, sortis de la bouche du sélectionneur : respect, humilité, travail, rigueur, discipline, plaisir, et sourire. Tout ce qui nous manque depuis (au moins) quatre ans. Si Laurent Blanc se tient à ses principes, on sera derrière lui, toujours. Il a besoin de temps pour construire, c’est tout. Le site du jour Réagissez : redac@directsoir.net Col V et superstition Le pull bleu col V, porté par le sélectionneur allemand, Joachim Löw, est devenu un véritable objet de superstition outre-Rhin. A tel point qu’il est actuellement en rupture de stock. VONDERLAG/ICON SPORT VONDERLAG/ICON SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :