Direct Soir n°791 25 jun 2010
Direct Soir n°791 25 jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°791 de 25 jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial équipe de France : voyage au bout de l'enfer

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
JEAN BRICE LEMAL SAMAD PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT Même si sa déclaration, la veille de France-Afrique du Sud, m’a valu le plus beau fou rire du Mondial, Roselyne Bachelot n’avait pas vraiment tort. Elle avait même tout à fait raison. Plus rien ne sera comme avant, après le retentissant désastre bleu. À l’heure où je rédige ces quelques lignes, les joueurs de l’équipe de France ont regagné leur pays. Celui qu’ils ont oublié. Ils volent vers les Français. Ceux qu’ils ont méprisés. Peut-être que quelques jours après leur retour à une « certaine réalité » (faut pas rêver non plus), certains se rendront compte du mal qu’ils ont fait, de l’humiliation qu’ils ont fait ressentir au grand public, celui qui a toujours raison. Peut-être prendront-ils conscience qu’ils ont couvert la France de ridicule sur toute la planète. Je les vois déjà pourtant régler leurs comptes avec les médias, la Fédé et Raymond Domenech. époque ou ils étaient les Beatles. Mais quelle qualité de jeu, quel bonheur de ne travailler qu’au superlatif et surtout, quelle fierté de voir les yeux de nos confrères accréditation à l’envers. Parce que cette équipe, elle nous a fait honte. Maintenant, on attend que les joueurs s’expriment. Enfin, que les fameux « kâââdres » en refusant de serrer la main de l’entraîneur des Bafana Bafana. Une faute de goût de plus, alors que le moment était à la discrétion, à la tristesse et au repentir. d’autres pays à la fois pleins nous donnent leur version de d’admiration et de jalousie. l’implosion. J’imagine sans Je n’ose imaginer ce qu’ont pu grande difficulté que ça va vivre mes confrères, là-bas, tourner à la Saint-Raymond. dans les salles et les tribunes Parlons-en de Domenech. Il a de presse. Je suis même sûr tout raté. Sa compét’, sa com’, que certains ont porté leur ses matchs et même sa sortie, ILS NOUS ONT FAIT HONTE Mais leur autocritique, quand va-t-elle commencer et, surtout, jusqu’où va-t-elle aller ? Je sais, je suis un gros « tailleur ». Mais pourquoi alors ai-je perdu le sommeil après les défaites honteuses de notre sélection nationale ? Pourquoi me suis-je retrouvé dans mon lit avec les yeux en soucoupe de tasse à café, un peu comme Roselyne Bachelot d’ailleurs ? Parce que j’ai eu beaucoup de chance. J’ai suivi les Bleus durant l’Euro 2000, à une Direct Soir n o 791• Vendredi 25 juin 04 CONSULTANT DE LA GROSSE KRONIK DE PIERRE MÉNÈS À 46 ans, Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique français. Ancien reporter à L’Équipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité de consultant pour le Canal Football Club ainsi que sur les ondes de RTL. Chaque vendredi, retrouvez sa « Grosse kronik » dans les colonnes de Direct Sport. < MAINTENANT, ON ATTEND QUE LES FAMEUX « KÂÂÂDRES » NOUS DONNENT LEUR VERSION DE L’IMPLOSION… > LE GRAND DÉBALLAGE ! Et Escalettes, qui dit qu’il ne veut pas quitter le navire ? Mais quel navire ? L’épave disloquée au fond de l’eau ? Bref, il y a beaucoup à dire et beaucoup à faire. Et Laurent Blanc, qui débutera sa carrière de sélectionneur en Norvège à la mi-août a, comme on dit, du pain sur la planche. En attendant, je me prépare pour le grand déballage. Et je ne suis pas sûr que c’est ça qui va me redonner mon sommeil de poupon. A BIBARD/FEP/PANORAMIC J’AI AIMÉ LA DÉTERMINATION DES ANGLAIS En dépit de leur performance moyenne, les Anglais n’ont pas de doute à avoir sur l’investissement et la hargne de leur équipe. Le meilleur exemple étant ce plongeon ahurissant de Terry, les bras collés au corps, au risque de se péter les cervicales ou de se déboîter l’épaule, pour contrer la frappe d’un Slovène. Belle preuve d’amour du maillot. Il faudra se méfier de ces Anglais : s’ils arrivent à se défaire des Allemands en 8 es (quelle affiche !), ils seront durs à battre. J’AI PAS AIMÉ LES ÉLÉPHANTS DE LA FÉDÉ Comme on pouvait s’y attendre, le gouvernement s’incruste dans le débat sur la débâcle des Bleus. Mais, s’il ne s’en mêle pas, je vous parie que le Conseil fédéral ne changera pas d’un poil ! Vous pensez vraiment que ces mecs vont lâcher les voyages de luxe et les bonnes bouffes sans broncher ? Ces amateurs ne peuvent plus gérer l’équipe de France. On a besoin de dirigeants éprouvés, qui savent apporter les réponses adaptées aux circonstances et trancher quand c’est nécessaire. PAUL THOMAS/DPPI
lais avoi, tte pour d a3.0ffiëë. 2010 fTONNE.Z VOUS• n1r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :