Direct Soir n°783 15 jun 2010
Direct Soir n°783 15 jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°783 de 15 jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Colin Farrell, la maturité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Une Coupe du monde sans le Brésil, c’est un peu comme une soirée à Rio sans un tube de Gilberto Gil. Fade et inimaginable. Mais alors que les novices ou les occasionnels et lointains observateurs du ballon rond associent volontiers la Seleçao au mythe du football samba et du beau jeu, qui n’a jamais cessé de l’envelopper, il convient de les prévenir, au moment où le Brésil s’apprête à entrer en scène, ce soir (20h30), à Johannesburg, face à la Corée du Nord, que cette année, ils risquent d’être déçus. La campagne de 2006 en Allemagne, avec une élimination précoce dès les quarts de finale face à la France, malgré une équipe « All Star » (Ronaldo, Kaka, Ronaldinho, Adriano) a laissé des traces. C’est un jeu plus européen, tactique, avec une solide base défensive et des hommes capables de vite se projeter vers COUPE DU MONDE 2010 GROUPE G : BRÉSIL-CORÉE DU NORD Le plan de rigueur du Brésil Grand favori au côté de l’Espagne, le Brésil, quintuple champion du monde, veut effacer la déception de 2006, où il avait été éliminé dès les quarts de finale. Pour cela, Dunga et ses hommes sont prêts à mettre de côté ce qui a fait la renommée des Auriverde : le beau jeu. En bref 2005 FIFA TM F. LISNAWATI/AP/SIPA l’avant que les Brésiliens déploieront en Afrique du Sud. LA MÉTHODE DUNGA Ce revirement a été opéré par Dunga, ancien champion du monde 1994, hissé à la tête de la sélection au lendemain de l’échec de 2006. Dès sa prise de fonctions, l’ancien milieu défensif a eu en tête la date du 11 juillet 2010, jour de la finale au Soccer City Stadium, comme le rappelle le milieu de terrain Gilberto Silva : « Notre volonté est, depuis le début de notre travail, qui a commencé il y a trois ans et huit mois, d’arriver à la finale et d’être champions. » Pour ce faire, Dunga a évidemment balayé les cendres du dernier Mondial et mis l’accent sur ce qui avait fait défaut au Brésil : plus de rigueur au détriment du « joga bonito » (« beau jeu »). Une maxime « made in Dunga », illustrée par un bloc solide et un La Banque centrale du Brésil à l’heure du Mondial ➔ Face à la passion qu’engendre la Coupe du monde au pays, la Banque centrale brésilienne (BCB) a décidé de fermer ses agences ou d’adapter les horaires d’ouverture les jours où le Brésil jouera. On ne plaisante pas avec le football, surtout quand un sixième titre est en jeu. NEBINGER/NIVIERE/SIPA milieu de terrain plus agressif avec deux récupérateurs. Si ce choix a d’abord déclenché des polémiques au pays, la victoire dans la Copa America 2007, dix-neuf matchs sans défaite entre juin 2008 et octobre 2009 et une qualification facile pour le Mondial ont eu raison des critiques initiales. En accord avec ses principes, Dunga, qui s’est privé de Ronaldinho et d’Adriano, a amené en Afrique du Sud un groupe fort, où les noms sont certes moins ronflants (Luis Fabiano, Nilmar, Josué…), mais où les individualités batailleront pour le collectif. Au Rose Bowl de Pasadena à l’été 1994, Dunga, sa brosse légendaire et ses coéquipiers avaient triomphé de cette manière avant de rendre hommage à Ayrton Senna, mort deux mois plus tôt. Le Brésil tout entier ne fera pas la fine bouche s’il ramène une sixième Coupe du monde sans samba. La France voit le Brésil champion ➔ D’après un sondage réalisé par TNS Sofres/Logica, 22% des Français interrogés ont fait du Brésil le futur champion du monde devant l’Espagne et l’Argentine, quand seulement 6% misent sur une victoire de l’équipe de France. F. COFFRINI/AFP Directsoir N°783/Mardi 15 juin 2010 Zoom Hong Yong-Jo, l’exception ➔ Il est le seul joueur de Corée du Nord à jouer à l’étranger, dans le club russe du FC Rostov. L’attaquant Hong Yong-Jo sera l’attraction principale de la Chollima. Il n’est pas le premier à avoir passé la frontière, ce rideau de fer qui isole du monde la moitié de la péninsule coréenne. Deux de ses compatriotes l’ont précédé en Russie, à Samara, où ils vivaient dans une seule pièce, sans télé ni réfrigérateur, envoyés par le parti tout puissant de Kim Jong-il. En 2008, après un passage mitigé dans le club serbe du FK Bezanija, Hong Jong-Yo les a rejoints en Russie, à Rostov, où son seul but en quatorze matchs la saison dernière a sauvé le club de la relégation. Né à Pyongyang, révélé par le club local du 25-Avril, Hong a vu son visa pour l’Europe tamponné par le « Cher Leader » en 2007. Pas à n’importe quelles conditions. S’il dispose d’une télévision, il est aussi escorté en permanence par un membre de la sécurité nordcoréenne et les demandes d’interviews doivent transiter par le palais de la capitale. Lui qui parle à chacune de ses rares interventions de Kim Jong-il a sauvé plusieurs fois la patrie lors de glorieux éliminatoires, notamment face à… la Corée du Sud (1-1), également qualifiée. Pour la Corée du Nord, cette Coupe du monde est la première depuis 1966. Pak Doo-ik avait alors provoqué face à l’Italie (1-0) l’un des plus gros tremblements de terre de l’histoire de l’épreuve. Hong Yong-Jo aimerait bien marcher sur les traces de son aîné. S’il venait mardi à terrasser le Brésil, premier adversaire de la Corée du Nord dans la compétition, il ferait sans doute encore mieux…
www.directsoir.net Surnommé The Rock, Kolo Touré est le pilier de la défense ivoirienne. Le défenseur de Manchester City affiche une confiance sans faille en son sélectionneur. Échange de bons procédés ★ Après le match nul face aux Etats-Unis samedi (1-1), le gardien anglais David James, qui pourrait remplacer Robert Green, travaille son agilité avec son coach Franco Tancredi. Prochain rendez-vous : vendredi face aux Algériens. I. SANOGO/AFP J.-P. THOMAS/ICON SPORT COUPE DU MONDE 2010 11 Kolo Touré : « Eriksson est très disponible » Avant l’entrée en lice à 16h de la Côte d’Ivoire face au Portugal, le défenseur de Manchester City encourage ses coéquipiers et fait l’éloge du nouveau sélectionneur. Didier Drogba va-t-il jouer face au Portugal ? Kolo Touré : Je ne sais pas. On verra bien (évasif)... Didier est quelqu’un de très important pour nous. Sur le terrain comme en dehors. Il nous apporte beaucoup. Mais vous savez, la Côte d’Ivoire, ce sont 23joueurs avec des jeunes qui poussent, comme Gervinho ou Doumbia. Après quelques jours passés sous sa direction, que pouvezvous dire de Sven-Göran Eriksson, votre nouveau sélectionneur ? K.T. : Il nous parle énormément, discute avec nous et fait beaucoup de tactique. Il tente de résoudre le problème majeur de la sélection, à savoir les individualités. On a de bons joueurs mais jusqu’à présent, on n’a pas su évoluer ensemble. C’est quelqu’un d’ouvert, de souriant. On le décrit comme timide, mais en fait il sait se montrer très disponible. Il met de l’huile. C’est quelque chose qui n’existait pas auparavant. « Deutschland über alles » ? Comment vous sentez-vous à l’orée de ce premier match de Coupe du monde sur le continent africain ? K.T. : On est très content d’être ici. On sent la ferveur autour de l’équipe sud-africaine, mais peut-être qu’on va la sentir aussi autour de nous, surtout si les Sud-Africains ne sortent pas de la poule (sourire). Je sais que nous sommes très attendus, surtout par les Ivoiriens. Les supporters ont été déçus par la CAN. C’est normal. Nous n’avons pas été bons, je les comprends (la Côte d’Ivoire avait été éliminée par l’Algérie en quart de finale,ndlr). Craignez-vous Cristiano Ronaldo ? K.T. : Pas plus qu’un autre. Je l’ai déjà croisé en Angleterre lors des matches face à Manchester United. Donc ça ne me pose pas de problème. On saura faire face. Vous jouez ensuite le Brésil, ce groupe n’est pas simple... K.T. : Chaque chose en son temps. D’abord le Portugal, ensuite le Brésil. ★ « L’Allemagne au-dessus de tout ». L’ancienne devise nationale est sans doute peu éloignée de l’état d’esprit des supporters allemands. En infligeant une véritable leçon de footballaux Australiens (4-0) dimanche dans le groupe D, la Mannschaft a clairement démontré qu’elle s’annonçait comme l’un des très gros clients de cette édition. « Bottez-leur le c… » De Joe Biden, le vice-président des Etats-Unis, à ses joueurs à quelques minutes du coup d’envoi de leur match face à l’Angleterre (1-1), à Rustenburg. Un discours plutôt bref et musclé mais très efficace au vu du résultat final. Biden a toutes les qualités pour se reconvertir comme préparateur mental. Le buzz du jour 3 Titulaire pour le premier match de la Serbie face au Ghana, Dejan Stankovic, joueur de l’Inter Milan, est le premier footballeur de l’histoire à disputer trois phases finales de Coupe du monde avec trois pays : la Yougoslavie en 1998, la Serbie-Monténégro en 2006 et la Serbie en 2010. Le gardien anglais Rob Green (photo) n’est pas le seul à avoir fait une boulette lors du match Angleterre- Etats-Unis (1-1). La chaîne anglaise ITV, qui diffusait le match, a lancé une publicité à la 3 e minute et a fait rater le but de Steven Gerrard aux téléspectateurs. Images du jour… Images P.ELLIS/AFP J. MCDOUGALL/AFP Le chiffre du jour Un Français fait trembler les filets ★ Après leur performance mitigée vendredi dernier face à l’Uruguay, les Français ont repris le chemin du terrain d’entraînement. André-Pierre Gignac, qui n’a joué que les dernières minutes du match contre la Celeste, démontre sa puissance lors d’une session qui s’est déroulée dimanche au stade Fields of Dream à Knysna. 2005 FIFA TM BPI/REX/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :