Direct Soir n°782 14 jun 2010
Direct Soir n°782 14 jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°782 de 14 jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Paris à l'heure russe

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Quatre ans ont passé depuis l’ultime tir au but victorieux de Fabio Grosso à Berlin et l’entrée en lice de la Squadra Azzurra dans le Mondial sud-africain, ce soir au Cap, contre le Paraguay. Si le latéral gauche de la Juve est resté au pays, neuf de ses frères de sacre à Berlin ont été sélectionnés par Marcello Lippi. Leur expérience de champions du monde sera utile à la sélection italienne, mais de l’autre côté des Alpes, on s’interroge franchement sur le vieillissement d’un groupe où Buffon, Cannavaro, Zambrotta, Camoranesi, Gattuso et Di Natale ont tous au minimum 32 ans. La moyenne d’âge (28,9 ans) d’un groupe où Fabio Cannavaro s’impose comme le doyen (37 ans en COUPE DU MONDE 2010 GROUPE F : ITALIE-PARAGUAY Un test pour l’Italie Gêné par de nombreuses incertitudes, le tenant du titre entre en lice ce soir (20h30) contre le Paraguay. L’occasion de s’évaluer pour cette équipe italienne vieillissante, privée d’Andrea Pirlo pour les premiers matchs et qui tentera de conserver son titre, comme son aînée en 1938. En bref 2005 FIFA TM septembre) n’effraye cependant pas le sélectionneur, déjà à la tête de l’équipe en 2006 : « On a des joueurs un peu âgés certes, mais l’ancienneté, ça ne veut pas dire avoir les « jarrets cramés », cela signifie charisme, personnalité, habitude des grandes rencontres. Au final, on a un bon mélange avec des jeunes joueurs de qualité. » EN 2006, L’ITALIE N’ÉTAIT PAS FAVORITE Outre cette gérontocratie, l’autre point d’interrogation tourne autour de l’absence d’Andrea Pirlo pour les premiers matchs. Touché à un mollet, le métronome italien devrait manquer le premier tour, contraignant ainsi Lippi à moduler son entrejeu et faire confiance au jeune Claudio Au Green Point Stadium ➔ Italiens et Paraguayens évolueront ce soir dans l’un des stades spécialement érigés pour le Mondial. Situé dans la périphérie du Cap, entre Table Mountain et l’océan Atlantique, le Green Point Stadium (69000places) accueillera aussi quatre autres matchs de poule, un huitième, un quart et une demi-finale. Fabio Cannavaro, capitaine de l’équipe d’Italie. FIRO/ICON SPORT GROUPE F Italie Paraguay Nouvelle-Zélande Slovaquie Marchisio. Pas de quoi rassurer l’opinion publique après les dernières sorties de la sélection (défaite contre le Mexique 2-1 et nul contre la Suisse 1-1), et faire de l’Italie un des grands candidats au titre mondial. Mais après tout, les Italiens n’étaient pas favoris en 2006, non plus que la France, qu’ils devaient battre en finale. L’expérience d’un groupe sur lequel Lippi mise beaucoup, mais aussi le culte de la victoire pour une sélection qui a déjà remporté quatre Coupes du monde peut nourrir les ambitions d’une équipe qui rêve secrètement d’imiter son aînée, vainqueur en 1934 puis en 1938. La première recontre, face au Paraguay, principal concurrent dans un groupe F assez faible, devrait donner un aperçu du niveau réel de la Squadra Azzurra. Grande première pour les Slovaques ➔ Indépendante depuis la dissolution de la Tchécoslovaquie en 1992, la Slovaquie de Marek Hamsik (photo) disputera demain, à Rustenburg, sa première rencontre en phase finale de Coupe du monde face à la Nouvelle-Zélande, dont c’est la deuxième participation à la compétition. J.-P. TH./ICON SPORT Directsoir N°782/Lundi 14 juin 2010 Zoom Le Paraguayen Enrique Vera. Paraguay : attention danger ! ➔ Avec sa défense de fer, son art consommé du contre et son expérience, la sélection paraguayenne a toutes les armes pour gêner l’Italie championne du monde, ce lundi soir (20h30), au Green Point Stadium du Cap. « Tout se jouera une fois de plus dans l’entrejeu, souligne Enrique Vera. Si on a le ballon, on peut faire mal à l’Italie. » La confiance du milieu de terrain de Quito n’est pas feinte. Derrière le Brésil et l’Argentine, le Paraguay est la sélection la plus régulière d’Amérique du Sud. Les Guaranis participent à leur quatrième Coupe du monde d’affilée. Ils ont réalisé un brillant parcours en qualifications, terminant troisièmes derrière le Brésil et le Chili, mais battant au passage la Seleção et l’Argentine. Le sélectionneur Gerardo « Tata » Martinez a néanmoins quelques soucis en attaque. Privé de Salvador Cabañas, blessé par balle en janvier dernier à Mexico, et d’Oscar Cardoza, touché à la cheville gauche, le sélectionneur doit rebâtir son secteur offensif. Il peut compter sur Lucas Barrios, la star argentine du Borussia Dortmund, fraîchement naturalisé. Au-delà d’un groupe F, peu relevé avec la Slovaquie et la Nouvelle- Zélande, les Paraguayens rêvent de passer enfin le cap des huitièmes de finale, qu’ils ont atteint deux fois dans leur histoire. Ce serait l’occasion pour le président Fernando Lugo d’accorder un jour férié à la nation. Comme lors de la qualification pour l’Afrique du Sud…
RAJESH JANTILAL Le chiffre du jour Groupe E Pays-Bas Danemark Cameroun Japon GROUPE E : CAMEROUN-JAPON (16H) Samuel Eto’o, roi d’Afrique ➔ Chez les Lions indomptables, Samuel Eto’o règne en monarque. Sur le continent noir, il partage le haut de l’affiche avec Michael Essien et Didier Drogba. Actuellement, les deux cracks de Chelsea sont à l’infirmerie. Le Ghanéen a déjà déclaré forfait, l’Ivoirien, victime d’une fracture à l’avant-bras, n’est sans doute pas au sommet de sa forme. Dans ces conditions, Eto’o s’avance comme la vraie star de la Coupe du monde. L’attaquant de l’Inter Milan, fraîchement auréolé d’un triplé Ligue des Champions-Calcio-Coupe d’Italie, porte sur ses épaules tous les espoirs du peuple camerounais. Et plus généralement ceux du football 5C’est le nombre de titres mondiaux remportés jusqu’alors par le Brésil (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002). Un palmarès inégalé. La Seleçao, présente lors des dix-neuf Coupes du monde, détient également le record de participations. continental. « Avant même le Cameroun, j’appartiens à l’Afrique, explique fièrement l’ancien goleador du Barça. J’ai toujours rêvé de jouer une Coupe du monde ici… » Dans le sillage de son attaquant vedette, la sélection coachée par Paul Le Guen est pleine d’ambitions à l’heure d’entamer le sixième Mondial de son histoire. Malgré des matchs de préparation décevants (deux défaites, trois nuls), les Camerounais espèrent profiter du génie de leur capitaine pour faire la différence. Et peut-être dépasser la mythique équipe de 1990, quart de finaliste en Italie. Une manière de clore le jeu des comparaisons, pas vraiment du goût d’Eto’o. NARCISSIQUE ET GÉNÉREUX Le triple Ballon d’or africain s’est récemment accroché avec Roger Milla, son idole de jeunesse. Au point de laisser planer un doute sur sa présence en Afrique du Sud. Ce PPG/ICON SPORT La phrase du jour COUPE DU MONDE 2010 9 A 29 ans, Samuel Eto’o s’apprête à disputer sa troisième Coupe du monde avec le Cameroun. En l’absence, définitive ou provisoire, de Michael Essien et Didier Drogba, il est la grande star africaine de la compétition. O. ANDRIVON/ICON SPORT Le Cameroun compte sur le génie de son capitaine dernier lui a reproché publiquement de ne pas donner le maximum en sélection. « Les gens devraient me respecter, a répondu le natif de Douala. Ma carrière ne s’arrête pas aux quarts. J’ai gagné les Jeux olympiques (2000,ndlr), deux CAN (2000 et 2002,ndlr) et combien de Ligue des champions (trois,ndlr) ? » Une sortie à l’image du personnage, souvent narcissique, parfois à la limite de l’égotisme. Pour fêter la qualification de son équipe à la Coupe du monde, il a offert à chacun de ses partenaires une montre d’une valeur de 33000 euros dédicacée par ses soins. Depuis son arrivée à Durban, où loge la sélection camerounaise, Eto’o est fidèle à luimême. Le héros de tout un peuple se sait attendu au pays de Mandela. De quoi décupler l’envie de ce compétiteur hors norme. Après avoir quitté son continent natal à 14 ans, le voici de retour. Bien décidé cette fois à marcher sur le monde. « L’équipe n’a pas très bien marché lors des matchs amicaux, mais la sérénité commence à régner au sein des joueurs. (...) Nous comptons sur eux. » Roger Milla, jeudi au congrès de la Fifa, à Johannesburg. L’ancien avant-centre camerounais avait mis le feu aux poudres fin mai en critiquant de façon très virulente Samuel Eto’o, l’accusant de « n’avoir encore jamais rien apporté » à l’équipe nationale malgré un palmarès impressionnant. Les Lions indomptables entrent en lice ce lundi à 16h face au Japon. L’image du jour Vamos ! Réagissez : redac@directsoir.net Cristiano Ronaldo reçu par Nelson Mandela ★ La star de la sélection portugaise s’est rendue mercredi au domicile de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela. Cristiano Ronaldo était accompagné de son sélectionneur, Carlos Queiroz, et du directeur sportif de la Seleção, Carlos Godinho. 2005 FIFA TM Journaliste RTL et Direct 8 E. ROBERT LE BILLET DE CHRISTOPHE PACAUD Du succès de Nadal à Roland- Garros en attendant celui de Contador sur le prochain Tour de France, l’Espagne ne devrait pas tarder à marquer de son empreinte la Coupe du monde 2010. Un champion d’Europe annoncé grand favori, fruit d’un subtil dosage des joueurs du Barça et du Real, au demeurant surveillants de la planète foot avec leurs pépites éparpillées dans les diverses sélections du monde entier. Un record... Barcelone, quatorze sélectionnés, plus grand pourvoyeur de talents, c’est l’image d’une Espagne en haut de l’affiche dans diverses disciplines sportives. Dans la continuité des larmes de Nadal sur la brique pilée du central de la Porte d’Auteuil, des accélérations de Contador sur le Tourmalet, la Roja, si elle aborde avec humilité cet historique défi, devrait nous combler, nous régaler avec son jeu à une touche de balle et cette inexorable envie de provoquer, d’aller vers l’avant pour inscrire au final son nom au palmarès de la première Coupe du monde en Afrique... AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :