Direct Soir n°782 14 jun 2010
Direct Soir n°782 14 jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°782 de 14 jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Paris à l'heure russe

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir N°782/Lundi 14 juin 2010 4 L’AIR DU TEMPS JOURNÉE MONDIALE DES DONNEURS DE SANG Le don de soi En France, près de 10 000 personnes donnent leur sang chaque jour. L’Etablissement français du sang rend hommage à ces bénévoles en s’associant aujourd’hui à la Journée mondiale des donneurs de sang, dont le festival Globule est le point d’orgue hexagonal. Tous les ans, l’Etablissement français du sang (EFS) reçoit trois millions de dons de sang, plaquettes et plasma, de la part de 1,7 million de donneurs différents. Tous les jours, ils sont en moyenne 10 000 à donner leur sang. De quoi satisfaire les besoins d’environ un million de malades par an. En organisant le festival Globule pour la Journée mondiale des donneurs de sang, l’EFS remercie ces bénévoles qui donnent de leur temps et un peu d’eux-mêmes pour rendre possible la survie d’inconnus. Qui donne à qui ? Donne Reçoit A+ A+ AB+ A O A- A AB A- O- B+ B+ AB+ B O B- B AB B- O- AB+ AB+ receveur universel AB- AB A- B- AB- O- O+ A+ B+ AB+ 0+ O donneur O- universel O- FIDÉLISER ET SENSIBILISER Remercier les donneurs car, pour l’EFS, il est important de les fidéliser : cela assure une certaine sécurité. Mais le but du festival Globule est aussi de sensibiliser les nouveaux, et l’accent est mis en particulier sur les plus jeunes, qui sont de futurs donneurs. Cette année, dans différentes villes de France, la priorité est donc donnée aux enfants, avec des propositions d’activités sportives (escalade, élastique ascensionnel, glisse urbaine), un accueil spécifique des classes de CM1-CM2 et des espaces ludiques et pédagogiques pour découvrir l’univers du don de sang. Avec, à la sortie, un espace de collecte pour les parents. Pour donner une ampleur maximale à l’événement, le festival a envahi la Toile avec une mascotte, Karlle Globule, qui doit son nom à KarlLandsteiner – prix Nobel de médecine 1930, à l’origine de la découverte du système des groupes sanguins. Facebook et Twitter sont au cœur du dispositif ainsi qu’un site de mobilisation destiné à permettre à chacun d’affirmer son engagement. Aucune excuse pour ne pas se mobiliser, à condition de connaître toutes les dispositions à respecter. PRÉVENIR LES RISQUES L’EFS doit assurer la sécurité du donneur comme du receveur. C’est pourquoi un certain nombre de conditions sont requises pour donner son sang. Le questionnaire préalable au don est ainsi là pour assurer cette double sécurité. Il faut d’abord être majeur, peser plus de 50 kg et être en bonne 3 millions de dons en moyenne sont recueillis chaque année par l’EFS santé. Le donneur ne doit pas consommer de médicament. Il faut un délai de 1 jour après le traitement d’une carie, 7jours après un détartrage, 4 mois après un piercing ou un tatouage, de 7 jours à 4 mois après une intervention chirurgicale, 4 mois après le dernier rapport sexuel non protégé, 4 mois après le retour d’un voyage dans un pays où il y aurait un risque de paludisme. L’injection de drogue par voie intraveineuse, actuelle ou passée, fait courir un risque de contaminations infectieuses, qui rend le don impossible. Enfin, en cas de séjour en Grande-Bretagne de plus de 12mois entre 1980 et 1996, le don du sang est proscrit à cause du risque théorique de transmission de la « maladie de la vache folle ». Autant de conditions qui sécurisent largement le don du sang et qui permettent d’effectuer en toute confiance ce geste civique indispensable. SUR INTERNET Le site de l’EFS Site d’information sur le don de sang www.dondusang.net Le site de e-mobilisation Pour susciter une chaîne de solidarité www.jememobilise.fr Le site du festival Globule www.festivalglobule.org Le blog de la mascotte Karlle Globule www.karlleglobule.fr EFS 3 QUESTIONS À… Pr Gérard Tobelem Président de l’Etablissement français du sang Pourquoi le don de sang est-il si important ? Gérard Tobelem : Il faut d’abord savoir qu’aucun produit ne permet de remplacer une transfusion sanguine. Quand il y a un manque de sang, il faut du sang. Les transfusions permises par les dons sont très utiles pour de nombreuses maladies, en particulier les leucémies (cancer du sang), mais aussi dans l’usage de la chimiothérapie en cancérologie, dans les services de réanimation pour les polytraumatisés, lors de grosses interventions chirurgicales ou, même si c’est plus rare, en cas d’hémorragie pendant un accouchement. Chaque année, 900000 litres de plasma sont aussi utilisés pour des médicaments. Quel est le rôle de l’Etablissement français du sang ? G.T. : C’est l’organisation nationale des transfusions sanguines. Il est en charge d’en assurer la distribution dans les centres médicaux en fonction des besoins, et d’y créer des dépôts. Nous-mêmes avons des réserves de sang sur nos sites, que nous faisons circuler. Nous sommes organisés en quatorze cellules interrégionales, qui gèrent chacune leurs sites. Avec 150sites, nous avons ainsi un maillage sur toute la France, Dom-Tom compris. Donner son sang comporte-t-il des risques ? G.T. : Oui, il peut y avoir des risques. C’est notre devoir d’en informer le donneur. C’est la raison du questionnaire médical qui précède tout don : il faut vérifier que la santé du donneur le lui permet. Cette sécurisation et le temps de repos et d’une collation offerte par l’établissement après le don limitent grandement les risques.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :