Direct Soir n°781 11 jun 2010
Direct Soir n°781 11 jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°781 de 11 jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Coupe du Monde 2010 : le choc des titans

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
TRIBUNE VIP PELE, SENNA... ET MOI ! Le poncif est éculé, mais se vérifie sans cesse : quand on naît au Brésil, on possède immanquablement les gênes du sport. La comédienne Cristiana Reali n’échappe pas à la règle. Née à São Paulo, cette fille de journaliste sportif évoque, pour Direct Sport, ses souvenirs brésiliens : ses vacances avec le « Roi Pelé », la fête dans les rues de São Paulo, la mort d’Ayrton Senna… Votre père était journaliste sportif… Oui, il a commencé à suivre la Seleção au moment où Pelé débutait lui aussi. J’ai des photos de Pelé tout jeunot discutant avec mon père. Ils avaient développé une vraie affection professionnelle. Et plus tard, le photographe de Pelé, qui s’appelait Luis Alberto, est devenu un vrai ami de la famille. Du coup, à 19 ans, j’ai été invitée à passer deux mois chez lui, aux États-Unis. Vous avez encore quelques anecdotes en tête ? Bien sûr. Un soir, par exemple, on n’avait pas réussi à entrer dans une boîte et on était rentré plus tôt que prévu. Il nous a demandé ce qui s’était passé. Je lui ai répondu : ben, on s’appelle pas Pelé, on ne rentre pas partout. Il m’a répondu : « Évidemment, tu ne t’appelles pas Pelé. Tu sais shooter dans un ballon ? Non. Ben alors, tu rentres pas partout ! » Quels souvenirs conservez-vous de la folie qui règne autour du foot ? Ce qui est fort, au Brésil, c’est la guerre Direct Soir n o 781 Vendredi 11 juin• CRISTIANA REALI PROPOS RECUEILLIS PAR > VINCENT GUILLOT PHOTO > ISABELLE VAUTIER/VISUAL 52 des équipes. On est heureux quand une équipe perd, quelle qu’elle soit. Il existe une rivalité terrible entre São Paulo et Corinthians, une vraie guerre, mais sans hooligans. Un jour, j’entends un bruit terrible dans la rue : des fanfares, une vraie fête… En fait, c’étaient des fans du FC São Paulo qui fêtaient la défaite des Corinthians ! Vous avez vécu avec un fondu de football, Francis Huster… Quand je suis partie en vacances à Rio avec lui, il voulait à tout prix aller au Maracanã. Mais le stade était fermé. On a trouvé, grâce à une connaissance, quelqu’un pour nous y faire entrer… Nous nous sommes donc retrouvés tous les deux au milieu du terrain avec le gardien. Francis s’est < CE QUI EST FORT AU BRÉSIL, C’EST LA GUERRE DES ÉQUIPES. UNE VRAIE GUERRE, MAIS SANS HOOLIGANS. > même amusé à faire quelques passes avec lui, histoire de dire : j’ai joué au Maracanã ! Autre passion do Brazil, la F1… Mon père couvrait la Formule 1. Je me souviens que, tous les mois d’août, on était obligé de revenir de vacances pour qu’il bosse sur le grand prix d’Autriche. C’était l’époque de la fin de carrière d’Emerson Fittipaldi, de Nelson Piquet. J’ai ensuite longtemps suivi les courses, les duels entre Prost et Senna. Le jour de sa mort, je jouais au théâtre. J’avais une petite télé en coulisse pour suivre le Grand Prix, je n’avais pas le rôle principal donc je sortais souvent de scène. J’étais terrifiée. À chaque fois que je regagnais la coulisse, ça évoluait en mal. J’ai joué bouleversée ce jour-là. C’était une véritable icône pour vous ? Oui. En plus, il est enterré dans le même cimetière que mon grand-père. Et alors qu’on s’attend à y trouver un fleuriste, comme partout, on y trouve une boutique de souvenirs Senna. Il y a des banderoles, des photos… La tombe en est décorée, c’est incroyable.• CV CRISTIANA REALI 45 ans - Née le 16 mars 1965, à São Paulo (Brésil). BIOGRAPHIE SÉLECTIVE : TÉLÉVISION Terre Indigo (1995), La Dame aux camélias (97), Le Bal des célibataires (05), Trahie ! (10)… THÉÂTRE Lorenzaccio (89), Le Misanthrope (92), Hamlet (94), Cyrano de Bergerac (97), La Chatte sur un toit brûlant (00), On purge bébé (10)… CINÉMA Monsieur Hire (89), Tout ça… pour ça ! (93), Deux Jours à tuer (07), Un homme et son chien (09)…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :