Direct Soir n°773 1er jun 2010
Direct Soir n°773 1er jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°773 de 1er jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Sarah Jessica Parker 100 % fashionista

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 EN COUVERTURE SARAH JESSICA PARKER LA VIE D’UNE (H)IT GIRL Deux ans après le premier volet, « Sex and the City 2 » débarque demain sur les écrans. Très attendu par les fans et les it girls du monde entier, cet événement signe le retour de Sarah Jessica Parker dans la peau de Carrie Bradshaw. 3 DRÔLES DE DAMES LTB/VMAB/WENN.COM/SIPA KIM CATTRALL ➔ Elle interprète Samantha Jones, une attachée de presse sulfureuse et libérée. Fidèle en amitié, elle l’est beaucoup moins quand il s’agit de ses relations amoureuses, collectionnant les conquêtes. Actrice anglo-canadienne de 53 ans, Kim Cattrall commence sa carrière en 1975 dans Rosebud, d’Otto Preminger. Elle apparaît dans Police Academy, Le bûcher des vanités ou Crossroads. Cette année, elle a partagé l’affiche avec Pierce Brosnan et Ewan McGregor dans The Ghost- Writer de Roman Polanski. D. FISHER/REX/SIPA A elle seule, Sarah Jessica Parker, « SJP » pour les intimes, incarne le succès de Sex and the City. Six ans après la fin de la série culte (inspirée des chroniques éponymes de Candace Bushnell), récompensée par huit Golden Globes, dont celui de la meilleure actrice pour Sarah Jessica Parker à quatre reprises (de 2000 à 2004), les aventures de Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte sont une nouvelle fois adaptées au cinéma. Tous les ingrédients sont réunis : fous rires, crises de larmes, confessions entre filles et mélange de vêtements et accessoires haute couture, à l’instar des célèbres escarpins Manolo Blahnik ou Jimmy Choo. ICÔNE DE LA MODE Comme son personnage, Sarah Jessica Parker s’intéresse à l’univers de la mode. Même si elle avoue ne pas prêter grande attention au maquillage ni aux talons hauts au quotidien, il n’est pas rare de l’apercevoir vêtue de sublimes tenues de grands créateurs sur le tapis rouge des avant-premières. En témoigne la robe de tulle noir signée Alexander McQueen que l’actrice américaine portait récemment à Londres. La jeune femme a même créé sa propre ligne de vêtements, Bitten. « Quand la série s’est achevée, j’ai eu la chance qu’on me le propose, expliquait-elle à Direct Soir lors d’une rencontre à New York en 2008, pour la promotion de Sex and the City, le film. Démocratiser la mode me motive particulièrement. Cela signifie quelque chose pour moi. Spécialement compte tenu du milieu dont je viens. » Car Sarah Jessica Parker n’est pas née avec une petite cuillère en argent dans la bouche. Quatrième d’une famille de huit KRISTIN DAVIS ➔ Elle incarne Charlotte York, une jeune femme romantique, prude et candide. Cette BCBG au brushing impeccable, responsable d’une galerie d’art, idéalise le grand amour. Dans sa quête du prince charmant, elle essuie quelques déceptions sentimentales. Ancienne prof de yoga, Kristin Davis participe dans les années 1990 à de nombreuses séries télévisées comme Seinfeld ou Melrose Place. Il faut attendre Sex and the City pour que l’actrice américaine connaisse la consécration. REX/SIPA Directsoir N°773/Mardi 1 er juin 2010 enfants, elle se souvient de ses années passées à Nelsonville, au fin fond de l’Ohio, des factures impayées, des coupures d’électricité et des vêtements que sa mère tentait tant bien que mal de raccommoder. LA PETITE FIANCÉE DE L’AMÉRIQUE Née en 1965, Sarah Jessica tourne à seulement 8ans dans le programme télévisé La petite fille aux allumettes. Quatre ans plus tard, elle monte sur les planches à Broadway pour la comédie musicale Annie. A force de travail et de persévérance, elle décroche en 1985 son premier grand rôle dans Girls Just Want to Have Fun, dans lequel elle donne la réplique à Helen Hunt. Le réalisateur Tim Burton, président du dernier Festival de Cannes, la choisit pour Ed Wood et Mars Attacks !, sortis respectivement en 1994 et 1996. Mais c’est le producteur Darren Star qui lui offre en 1998 le rôle de sa vie. Elle devient Carrie Bradshaw, chroniqueuse branchée du New York Star, l’une des quatre célibataires trentenaires de la série Sex and the City, diffusée initialement sur la chaîne privée américaine HBO. Plus qu’un divertissement, ce programme devient un véritable phénomène. Mariée à l’acteur Matthew Broderick et mère de trois enfants (elle a fait appel l’an dernier à une mère porteuse pour la naissance de ses jumeaux), « SJP » accède à la notoriété et devient l’idole de toute une génération de it girls. « Il est presque impossible de trouver une personne qui vous aimera pour vous. J’ai été assez chanceuse pour en trouver trois », confie Carrie Bradshaw. Sarah Jessica Parker peut, quant à elle, se vanter d’en avoir des milliers. ELLE DEVIENT CARRIE BRADSHAW EN 1998 CYNTHIA NIXON ➔ Elle se glisse dans la peau de Miranda Hobbes, une avocate brillante et intransigeante qui exerce dans un cabinet new-yorkais. Sa vie personnelle et affective passe souvent au second plan. Mais en devenant épouse et mère de famille, Miranda parvient à faire des concessions. A seulement 14 ans, Cynthia Nixon est récompensée en 1980 d’un Theatre World Award pour ses prestations sur les planches. Elle tourne ensuite sous la direction de Milos Forman, Sidney Lumet ou encore Alan Pakula.
www.directsoir.net LE FILM De Manhattan à Abou Dhabi ➔ On ne change pas une équipe qui gagne ! Après le succès des chroniques de Candace Bushnell, les six saisons multirediffusées de la série et le film il y a deux ans, les drôles de dames de Sex and the City reviennent sur grand écran. La quarantaine bien sonnée, Carrie (Sarah Jessica Parker), Miranda (Cynthia Nixon), Charlotte (Kristin Davis) et Samantha (Kim Cattrall) s’envolent vers Abou Dhabi en laissant derrière elles maris, enfants, nounous irlandaises et jobs assommants. Invitées par un « cheik très chic », elles profitent entre copines de ces vacances dépaysantes. Le hic : leur méconnaissance ÉVÉNEMENT Joue-la comme Carrie ! A l’occasion de la sortie du film Sex and the City 2, Paris prend des allures de Grosse Pomme. Situé dans le quartier chic et tendance du 2 e arrondissement de la ville, le Café Etienne Marcel ouvre ses portes jusqu’à dimanche à toutes les fashionistas parisiennes et autres fans de la série, pour leur permettre de revivre le quotidien des quatre héroïnes et amies : Carrie, Miranda, Samantha et Charlotte. Baptisé le Café Sex and the City (1), ce lieu éphémère propose diverses activités, à découvrir avec ou sans son « Mister Big », pour reprendre l’expression de Carrie lorsqu’elle parle de son amoureux. Au programme : petits déjeuners thématiques en compagnie d’un animateur journaliste invité, un rallye shopping à la recherche des meilleurs styles dans les boutiques branchées, des ateliers cocktails ou cupcake pour préparer soi-même d’inoubliables goûters entre copines, et la « Talons Academy » pour mener une vie à cent à l’heure malgré des « échasses » de dix à vingt centimètres. Sans oublier le relooking et les soins manucures indispensables Le Plaza Athénée a concocté une offre spéciale pour les fans de la série. à toute it-girl qui se respecte, les séances de voyance, le photocall et les nombreux défilés de chaussures. Le programme détaillé de ces festivités est disponible sur le site www.sexandthecity2-leclub.com. DU COMPTOIR À LA SUITE Le café Etienne Marcel n’est pas le seul éta- totale des coutumes, traditions et usages en vogue dans les émirats arabes. Plus rythmé et plus audacieux que le premier film, également réalisé par Michael Patrick King, Sex and the City 2 remplit impeccablement sa mission de divertissement. Le scénario laisse autant de place aux gags qu’aux émotions. Comme dans la série, la mode reste un personnage à part entière. Tenues extravagantes, bijoux somptueux et accessoires coûteux : tout est là pour faire rêver les fashionistas de la planète ! Sex and the City 2, Michael Patrick King, en salles demain. Les quatre copines se retrouvent loin de New York pour des aventures qui ne décevront pas les fans. DR EN COUVERTURE 5 blissement parisien à vivre au rythme de cet événement planétaire. A l’instar du St James’s Hotel à Londres, du Gaansevoort Hotel à New York ou du Millennium Biltmore à Los Angeles, le luxueux Plaza Athénée (2) propose l’offre « Sex and the City » jusqu’à la fin de l’année (rappelons qu’il s’agit du palace dans lequel Carrie Bradshaw séjourne dans les derniers épisodes de la série). Un petit déjeuner pour deux et un Cosmopolitan (le cocktail préféré des quatre complices) vous seront servis soit dans votre suite, soit au bar du palace. Cerise sur le gâteau : le parapluie rouge estampillé Plaza Athénée sera délivré à toutes les clientes. Mais cette offre n’est pas à la portée de toutes les bourses. L’opération « Sex and the City » est en effet accessible pour la modique somme de… 3800 euros la nuit ! (1) Café Sex and the City, au café Etienne Marcel, rue Etienne-Marcel, Paris 2 e (contact : Alessandra au 06 50 52 91 46). (2) Hôtel Plaza Athénée Paris, 25, avenue Montaigne, Paris 8 e (0153676665). C. BLANKENHORN/NEW LINE PRODUCTIONS, INC LIVRES Premiers pas d’une fashionista ALBIN MICHEL ➔ Avant de devenir l’idole de millions de femmes à travers le monde, Carrie Bradshaw était une adolescente comme les autres. Complexée, passionnée de mode et folle amoureuse du play-boy de son lycée, un certain Sebastian Kydd. Avec ses « Gogo boots » vintage que toutes ses copines lui envient, la jeune fille de 17 ans, originaire d’une petite ville du Connecticut, rêve de conquérir New York, « la ville qui ne dort jamais ». Dans Le journal de Carrie, l’auteur du best-seller Sex and the City, Candace Bushnell, dévoile l’adolescence méconnue de Miss Bradshaw, de son premier amour à ses amies en passant par sa famille. Le journal de Carrie, Candace Bushnell, Albin Michel Wiz, 18 €. Le look « SATC » ➔ Que toutes les fashionistas qui envient la garde-robe de Carrie, Samantha, Miranda ou Charlotte, se tiennent prêtes ! Sex and the City 2 : The Stories. The Fashion. The Adventure (ouvrage en anglais) est enfin disponible via le Net. Cette bible de la mode réunit tous les vêtements et accessoires portés par les quatre « célibattantes » dans ce deuxième volet cinématographique. Chaque look est décrypté sur une double page. D’un côté, une photographie extraite du film sur laquelle pose l’une des quatre héroïnes. De l’autre, une fiche détaillée de chaque modèle. Outre les notes de la styliste Patricia Field, l’actrice Sarah Jessica Parker et le réalisateur Michael Patrick King ajoutent leurs commentaires. A noter que vous ne pourrez que vous en inspirer car la plupart des ensembles sont des pièces uniques. Sex and the City 2 : The Stories. The Fashion. The Adventure, Eric Cyphers, Running Press.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :