Direct Soir n°773 1er jun 2010
Direct Soir n°773 1er jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°773 de 1er jun 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Sarah Jessica Parker 100 % fashionista

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 INTERVIEW CINÉMA Vincent Elbaz, comédien « Tous les acteurs ont envie de premiers films » Acteur mobile, Vincent Elbaz est aussi à l’aise dans un blockbuster à la française que dans un film d’auteur. Avec « Sweet Valentine », il s’offre un premier film attachant. Qu’est-ce qui pousse un acteur confirmé comme vous à participer à un premier film ? Vincent Elbaz : Tous les acteurs ont envie de faire des premiers films. Ce sont des projets très intéressants et pour moi, il est important de continuer à travailler avec de jeunes metteurs en scène. Pourquoi aller vers ce projet plutôt qu’un autre ? V. E. : C’est un tout : le scénario, la qualité des dialogues, la rencontre humaine avec Emma Luchini et Vanessa David, qui ont écrit le film ensemble. DRAME L’histoire simple d’une rencontre Pour sa cinquième adaptation au cinéma, le réalisateur Jean Becker a choisi cette fois un roman de Marie-Sabine Roger, « La tête en friche ». Emotions garanties. ➔ Si la plupart des enfants naissent d’une histoire d’amour, Germain (Gérard Depardieu), lui, a été conçu par mégarde, un soir de fête du 14-juillet. Depuis, sa mère vit entre chansons de Luis Mariano et pas de flamenco. Rien ni personne ne l’intéresse, à peine supporte-t-elle la présence de ce fils indésiré. Devenu homme, Germain reste le simplet du village, dont on se moque et que l’on l’utilise. Sa rencontre dans un jardin public avec Marguerite (Gisèle Casadesus) va définitivement bousculer ses habitudes. En effet, la vieille dame lui offre ce que personne n’a jamais été capable de lui donner : de l’attention. Chacun de leurs rendez-vous donne lieu à des instants uniques, portés par l’optimisme et l’amour de la vie. Jean Becker offre un magnifique reflet Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus. de situations humaines avec cette histoire d’une relation improbable entre de deux êtres en marge de la société, intensifiée par les dialogues savoureux signés Jean-Loup Dabadie. Un éloge pur à la douceur de vivre qui a déjà fait le succès de son réalisateur. La tête en friche, de Jean Becker, en salles demain. N.ENO HAUT ET COURT CAPRICCI Qui est Ivan, votre personnage ? V. E. : C’est un malfrat qui a des envies de grandeur et qui rencontre une fille par accident. Il se retrouve obligé de faire un bout de chemin avec elle. Sonia (Vanessa David,ndlr) et Ivan deviennent alors un couple dysfonctionnel. Lui ne la supporte pas, tandis qu’elle l’aime de manière absolue. Quelle est votre recette pour vous mettre dans la peau de vos personnages ? V. E. : Une exploration du scénario. Nous avons beaucoup répété avec Emma et DRAME Amours au quotidien Martina Garcia et Gustavo Sanchez Parra. DOCU-FICTION Le temps retrouvé Clara Le Picard et Françoise Lebrun. Directsoir N°773/Mardi 1 er juin 2010 Sweet Valentine est le premier long métrage d’Emma Luchini, fille de… Entre Ivan (Vincent Elbaz) et Sonia (Vanessa David), les sentiments sont complexes. Vanessa. C’est pour ça que je fais ce métier, pour sortir de moi-même, pour jouer des rôles. J’ai la culture du personnage. Tout le travail autour de la construction d’un rôle, comme apprendre un métier, s’approcher d’un univers qu’on ne connaît pas, c’est ce qu’il y a de passionnant dans notre métier. Sweet Valentine, d’Emma Luchini, en salles demain. ➔ Dans l’Espagne des années 1990, l’histoire d’amour naissante de Rosa et José Maria prend fin lorsque ce dernier, impulsif et violent, tue son chef de chantier. Caché dans la maison cossue dans laquelle Rosa travaille en tant que bonne, celui-ci va devenir le témoin du quotidien de Rosa. A la fois oppressant thriller et critique sociale, ce huis clos distille une angoisse sourde digne des films de Guillermo del Toro, qui produit d’ailleurs le film. Rabia, de Sebastian Cordero, en salles demain. ➔ Après Secteur 545 qui s’intéressait à l’âge adulte et Paysage imposé qui se penchait sur la jeunesse, Pierre Creton porte son regard sur la vieillesse. Dans Maniquerville, dernier volet de sa trilogie du pays de Caux, le réalisateur et plasticien met en scène Françoise Lebrun, qui se fait lectrice de Proust pour les pensionnaires d’un centre de gérontologie. Une jolie réflexion sur la notion de mémoire. Maniquerville, de Pierre Creton, en salles demain.
DE L’ARTICLE AU REPORTAGE VIDEO, C’EST DIRECT. La nouvelle formule de Direct Matin offre à la fois l’essentiel de l’actualité chaque jour et l’opportunité à chaque lecteur d’approfondir l’information qui le passionne. Avec l’application Direct flash, les rubriques, les articles du journal deviennent autant d’espaces interactifs que le lecteur peut s’approprier, afin d’accéder à des contenus sur mesure.Testez-la dès maintenant sur cette annonce. 1 Téléchargez l’application Direct flash sur votre iPhone. 2 Photographiez un article, une photo, une publicité, grâce à la fonction Dflash. La L nouvelle formulel 3 Accédez à des contenus multimédias (articles, vidéos, musique…).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :