Direct Soir n°77 15 déc 2006
Direct Soir n°77 15 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de 15 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Hulot, un pacte pour tous

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir t Vendredi 15 décembre 2006 14 R. SENERA/CIT’EN SCENE CULTURE MUSIQUE « Candide » chanté Tous ceux qui sont passés par le lycée connaissent Candide de Voltaire. Mais beaucoup ignorent que ce conte a été mis en musique en 1956 par Leonard Bernstein pour Broadway. Entre comédie musicale, opérette et opéracomique, cette œuvre qui dépoussière le classique de la littératureest présentée au Théâtre du Châtelet. Vous serez surpris par l’humour, la fraîcheur et la mise en scène de cette nouvelle version montée par Robert Carsen. Leonard Bernstein, compositeur du 20 e siècle connu en particulier pour West Side Story, signe avec Candide une œuvre hybride. Inspirée du conte philosophique de Voltaire, elle laisse entendre le talent et la créativité du compositeur Spectacle Enfin seule sur scène u Dominique de Lacoste, ex-Gisèle Rouleau des « Vamps », se produit seule à la Comédie République. Après avoir quitté le corps qui l’a rendue si célèbre, elle nous raconte une vie presque ordinaire… Sauf qu’elle fait tout à l’envers : mariée et maman sur le tard, elle nous retrace des scènes de la vie courante que chacun d’entre nous a pu traverser. Un humour caustique mais jamais vulgaire. On y retrouve aussi quelques traits de son ancien personnage. Enfin moi !!! Jusqu’à fin décembre (prolongations possibles). Comédie République, 1, bd Saint-Martin, Paris 3e. Tél. : 01 40 29 03 02 TOPDESTOPS Singles : c’est un hold-up… Fait rarissime dans l’histoire du Top 50, les cinq premières places du classement demeurent totalement inchangées en trois semaines. Noël est pourtant traditionnellement la période la plus dynamique de l’année. Le Père Noël aurait-il préféré télécharger sa musique ? 1 2 3 4 5 Candide, dans la mise en scène de Robert Carsen. Cinquante ans après sa création, le spectacle musical de Leonard Bernstein inspiré du conte de Voltaire est présenté à Paris, au Théâtre du Châtelet.. à travers le mélange des genres : chansons populaires, airs d’opéra et intermèdes parlés. La distribution au Châtelet est à la hauteur du pari avec, entre autres, William Burden, Anna Christy et Lambert Wilson. Ce dernier incarne plusieurs personnages : Pangloss, le précepteur optimiste de Candide, Martin, le philosophe pessimiste, et le personnage de Voltaire lui-même. Passionné de comédies musicales, Lambert Wilson a déjà chanté sur scène : il a réinterprété, en 2004, les grands airs du répertoire américain du 20 e siècle dans le spectacle Nuit américaine. Candide. Jusqu’au 31 décembre. Théâtre du Châtelet, Paris 1 er.Rés.:0140282840 Fous ta cagoule (=) Fatal Bazooka Up Music Mon pays (=) Faudel Mercury Everytime We Touch (=) Cascada M6 Interaction Marly-Gomont (=) Kamini RCA France Pas le temps (=) Faf Larage M6 Interaction LÉGENDE : (=) : position inchangée Source : SNEP/IFOP OLIVIA DE BUHREN,DAMIEN HAMMOUCHI,DELPHINE DEBONO,DELPHINE DEWOST,EMMANUELLE DE PEYRON,OLIVIA ITHURBIDE,ALEXANDRE CARRÉ DR D.R. EN DIRECT DU CINÉMA MAC-MAHON Un grand Lubitsch Pour les fêtes de Noël, le cinéma d’art et d’essai Mac-Mahon propose le chef-d’œuvre d’Ernst Lubitsch, La veuve joyeuse. Réalisé en 1934, ce film est certainement la meilleure adaptation de la célèbre opérette éponyme.Avec une éblouissante Jeanette MacDonald dans le rôle de Sonia, une jeune et très riche veuve, et Maurice Chevalier au sommet de sa carrière. Jusqu’au 18 décembre. Séances à 14h, 16h, 18h, 20h et 22h. 5, avenue Mac-Mahon, Paris 17e. www.cinemamacmahon.com Braderie La mode contre le sida u Sous le parrainage de Jean-Charles de Castelbajac, la Grande braderie de la mode aura lieu cette année samedi et dimanche, passage du Désir, à Paris, dans le 10 e arrondissement. Organisée par l’association Aides, cette vente au profit des personnes touchées par le sida a lieu deux fois par an. Offerts par des créateurs, les articles sont neufs et vont du vêtement au bijou en passant par l’objet de déco. Pour la plupart issus de collections modernes et branchées, ils sont proposés à des prix défiant toute concurrence : les rabais sur le prix d’origine vont de 30 à 70%. En juin 2006, plus de 160 créateurs ont participé à cette braderie, avec, parmi eux, des grands noms tels que Sonia Rykiel, Jean Paul Gaultier, Agnès B., Yves Saint Laurent. Dix mille pièces ont été vendues, pour dégager un chiffre d’affaires de 126 000 €. Ce week-end, on espère faire aussi bien, sinon mieux… Mobilisez-vous ! Grande braderie de la mode, 16 et 17 décembre. BETC Euro RSCG, passage du Désir, 85-87, rue du Faubourg-Saint-Martin, Paris 10e. Tél. : 01 53 24 12 00 D.R.
www.directsoir.net SORTIR WEEK END WEEK END WEEK END/WEEK END/WEEK END L. ZABULON LES JEUNES AGRICULTEURS SONT EXTRAS Oubliez les clichés sur la campagne et ses hommes le temps d’« Un week-end sur terre » au pied de la tour Eiffel. West, pour les intimes, c’est l’abréviation d’Un week-end sur Terre, une opération de communication organisée par le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA), prêts à s’établir sur le Champ-de-Mars dès aujourd’hui et durant tout le week-end, en se faisant passer pour des « terrestres extras ». Cette appellation originale et engageante reflète la vocation de ce syndicat qui rassemble, depuis 1995, plus de 900 jeunes agriculteurs, âgés – c’est la règle – de moins de 35 ans. Ils débarquent sur d’étranges soucoupes en forme de globes terrestres présentés sur des assiettes. Cette année, pour la première fois, ils ont voulu se rassembler et créer une rencontre entre le monde agricole et le monde urbain, encore souvent opposés, Emmanuelle Gaume, animatrice, écrivain (Déshabille-toi !, Plon) ✜ SON LIEU Chez moi ! Avec mes potes parce que ce sont les miens, donc de vrais amis. ✜ SON BAR Cello, 2, rue des Moines, quartier des selon eux. L’objectif de ce rendez-vous renouvelable est de « fêter la terre et les hommes qui la cultivent », explique Philippe Meurs, président des JA. Ce jeune agriculteur de 33 ans, installé en Gaec (groupement agricole d’une exploitation en commun) de 280 hectares, avec son oncle et sa tante, se bat contre les clichés populaires, pour que le milieu agricole fasse partie intégrante de la société, qu’il cesse d’être marginalisé et que la nouvelle génération d’agriculteurs soit fière de son métier. Ce week-end est placé sous le signe de la complémentarité, il est à la fois festif et sérieux, léger et revendicatif, féerique et politique. La manifestation se déroulera donc en deux temps : tout d’abord, le « planeterroir », au pied de la tour Eiffel, rassemblera de jeunes agriculteurs vantant les mérites de l’agriculture, des produits, et du travail des hommes et des femmes. Ce lieu sera l’âme de la manifestation puisqu’il est conçu comme un « grand marché du corps, du cœur et de l’esprit ». Des dégustations y sont organisées pour savourer les spécialités de 22 régions françaises dans 11 grandes assiettes géantes de 2 mètres de diamètre : fromage, charcuterie, foie gras, confitures, fruits, miel, nougat et vins, etc. Dans ce même espace, vous pourrez jouer à des quiz « agriculturels », écouter des DJ perchés sur des tracteurs guidés par satellite, faire profiter vos enfants des jeux géants en bois qui ponctuent le parcours, apercevoir des majorettes techno ou encore vous nourrir des messages positifs des crieurs de journaux diffusant la bonne nouvelle… Outre la fête, la réflexion sera de rigueur. Dans son combat pour « accompagner, former, communiquer et animer » avec les JA, Philippe Meurs a souhaité mettre en place VIES NOCTURNES d’Emmanuelle Gaume Batignolles, dans le 17. Il y règne un esprit de village, une ambiance provinciale, disparus à Paris. Et le patron est un jeune mec sympa. ✜ SON RESTAURANT Chez Thiou, dans le 8 e à Paris, à la place du Café Indigo. Le chef est un ancien cuisinier des Bains Douches et propose de la nourriture thaï moderne. Un délice, surtout le fameux Tigre qui pleure, du bœuf mariné en fines tranches, si tendre qu’il fond dans la bouche. ✜ SA SALLE Le théâtre des Champs-Elysées, car j’y ai joué 70 fois ! Avec ses 3500 places, j’y vais trois fois par semaine pour voir des pièces de théâtre ou écouter tout type de musique. Et le patron, Dominique Meyer, est un ami. ✜ SON DVD Amadeus (Warner Home Vidéo), de Milos Forman. ✜ SON LIVRE Mon roman, Déshabille-toi ! (Plon). ✜ SA MUSIQUE Je dirais Calogero, et les Sex Pistols dans The Great Rock’n’Roll Swindle (Virgin). Sid Vicious était un génie. En musique classique, Roméo et Juliette, de Sergueï Prokofiev. des « rencontres agriculturelles », animées par des leaders d’opinion, des partenaires presse et politique. Au cours des quatre colloques concernant les rapports qu’entretiennent l’agriculture et l’économie, l’alimentation, la société et l’environnement, ces personnalités agiront comme des moteurs sur la réflexion commune sur les politiques agricoles. Un week-end sur terre, du 15 au 17 décembre. Tour Eiffel, Paris 7e. www.jeunes-agriculteurs.fr ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net DR D.R. Directsoir t Vendredi 15 décembre 2006



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :