Direct Soir n°767 21 mai 2010
Direct Soir n°767 21 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°767 de 21 mai 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (225 x 295) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : Sports : super saturday

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
TÊTE D’AFFICHE Direct S ort n o 38 Vendredi 21 mai• 26 < QUAND TOUT FONCTIONNE, C’EST GRISANT. ON RESSENT UNE SENSATION DE VITESSE CONTINUE. >
< J’AI PROUVÉ QUE, MÊME SANS COMBINAISON, JE PEUX ÊTRE PERFORMANT. > NATATION FRÉDÉRICK BOUSQUET LE NOUVEAU BOSS C’est un athlète fier, franc et honnête. Une denrée rare dans Je suis surtout curieux de voir ce que je de vitesse continue, puisqu’à aucun l’univers du sport, où sévissent langue de bois et discours aseptisés. vais parvenir à réaliser en 2010. moment la vitesse maximale ne ralentit. On ne subit jamais l’élément aquatique, c’est une explosion permanente ! Estampillé « nageur en combinaison », Frédérick Bousquet a fait taire tous les sceptiques lors des derniers Championnats de France, à Saint-Raphaël. Entretien avec le compagnon de Laure Manaudou. PROPOS RECUEILLIS PAR > ANTOINE LECORN PHOTO > MARTIN BUREAU/AFP Lors des derniers Championnats de France, vous avez présenté deux visages, l'un dominateur, sur 50 m nage libre et l'autre moins serein, sur 100 m… (Il coupe) J’ai toujours dit et répété que l’épreuve reine ne représentait que du bonus pour moi. Je n’ai pas at tendu l’année 2009 pour me concentrer sur le 50m. Je savais aussi, en arrivant, que le 100 m allait être disputé. Avec Alain (Bernard,ndlr), Fabien (Gilot) – qui me semblait en très grande forme –, Amaury (Leveaux) et Yannick (Agnel), je me doutais que la bagarre serait rude. Malgré tout, j’ai décroché ma qualification pour les Championnats d’Europe de Budapest avec le relais 4 x 100m. C’est tout ce qui m’intéressait ! Aucune déception, donc, à l’idée de ne pas disputer, cet été, le 100 m individuel aux Championnats d’Europe, distance sur laquelle vous avez été médaillé de bronze l’an dernier ? Non, vraiment aucune. J’ai fait ce que j’ai pu, mais j’ai eu du mal à me « tirer la bourre » en série. En demi-finale, Alain (Bernard) et Yannick (Agnel) sont partis comme des fusées. J’ai vu que je ne pourrais pas suivre. Et en finale, j’ai tenté un coup, une course suicide, mais ça n’a pas fonctionné. En revanche, sur 50m, vous avez affiché une maîtrise impressionnante, au point de réaliser la meilleure performance mondiale de l’année (21 » 71). La finale était rele vée, mais j’ai tenu mon rang. J’ai appliqué mon plan de course à la let tre et je suis très satisfait du chrono. Être à sept centièmes de Popov et de la meilleure performance mondiale de tous les temps hors matériel (21 » 64, en maillot de bain, record du monde de 2000 à 2008), c’est de bon augure à ce moment de la saison. Est-ce aussi une manière de prouver que vous n’êtes pas seulement un nageur de combinaison ? C’est en tout cas une manière de clouer le bec à ceux qui ont dénigré mes per - formances l’année dernière. À Saint-Raphaël, j’ai réussi à montrer que, même sans combinaison, je suis performant au plus haut niveau. Avec les bermudas, on sait que le chrono à l’arrivée est bien celui de l’athlète. T out le monde est obligé de le respecter. Vous considérez-vous désormais comme l’un des patrons de la distance ? Ce statut de favori sur 50m, je le prends à la légère c ar je n’ai pas encore remporté de titre en grand championnat. Ce nouveau statut explique-t-il l’enthousiasme que vous réserve le public français à chacune de vos sorties ? Je n’ai pas l’impression d’a voir une notoriété particulière… Et puis, je ne m’en soucie pas vraiment. Tout au long de votre carrière, vous vous êtes illustré sur 50m. Que représente cette distance pour vous ? C’est ma course fétiche, celle que je préfère disputer. Les enchaînements techniques se font tellement rapidement qu’il faut être proche de la perfection pour pouvoir s’imposer. C’est la course la plus excitante à mes yeux ! Qu’a-t-elle de si excitant ? Tout le monde ne peut pas s’aligner sur 50m. Même l’Américain Michael Phelps ne peut pas pénétrer l’univers du 50 m nage libre sans un travail approprié. C’est un monde à part, il faut disposer de certaines qualités naturelles pour participer à ce genre d’épreuve. Et quelles sont les principales différences entre le 50 et le 100 m nage libre ? La chambre d’appel du 50 mest plus détendue que celle du 100m. Il y a un peu plus de relâchement à l’approche du 50m, comme pour les sprinters en athlétisme, alors que sur le 100m, on observe davantage de concentration, ce qui rend la chambre d’appel un peu plus tendue. Dans quel état d’esprit êtes-vous lorsque vous disputez un 50 m ? Je suis concentré, mais aussi en transe, surtout quand le physique répond moins présent. Dans ce c as-là, il faut être fort mentalement. Mais quand ça se passe bien, quand tout fonctionne, c’est grisant. On ressent une sensation Depuis le début de l’année, comme on pouvait s’en douter, les chronos ont connu un sérieux coup de frein. N’estce pas déstabilisant pour les nageurs ? Comme vous le dites, tout le monde s’y attendait. Ça n’est donc pas une sur - prise. Au contraire, je trouve cela très satisfaisant, car à l’arrivée, le chrono reflète désormais la vraie performance de l’athlète. Mais les records vont se faire rares ? Ça, c’est sûr, mais les gens de la Fédération internationale de natation devaient s’y attendre. Maintenant, ils doivent assumer, ce n’est pas le problème des nageurs. Estimez-vous néanmoins que les nageurs peuvent battre des records du monde en bermuda ? Oui, je pense que les chronos peuvent encore descendre.• CV FRÉDÉRICK BOUSQUET 28 ans - Né le 8 juin 1981, à Perpignan (Pyrénées-Orientales). 1,88 m - 83 kg. Spécialités : 50 et 100 m nage libre, 100 m papillon. PALMARÈS En grand bassin : vice-champion olympique 2008 du 4 x 100 m ; vicechampion du monde 2009 du 50 met médaillé de bronze du 100 m ; médaillé de bronze mondial 2003, 2007 et 2009 du 4 x 100 m ; 18 titres de champion de France. Direct S ort n o 38 Vendredi 21 mai•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :