Direct Soir n°746 20 avr 2010
Direct Soir n°746 20 avr 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°746 de 20 avr 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Richard Anconina, mister camping

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 CINÉMA DRAME Dans un bain de sang Avec « La comtesse », Julie Delpy signe son premier drame historique et revisite la légende d’Erzsébet Bathory, une noble hongroise du XVII e siècle à la réputation sulfureuse. En plus d’être réalisatrice, Julie Delpy est aussi scénariste et actrice principale du film. Est-ce un crime de vouloir rester jeune ? Tel est le fil rouge du troisième film de Julie Delpy. Après Looking For Jimmy (2002) et Two Days In Paris (2007), la réalisatrice, également scénariste et actrice principale de La comtesse, signe un film aux antipodes de ses précédents opus. Ce long métrage emporte les spectateurs dans la Hongrie du XVII e siècle pour suivre la descente aux enfers d’une veuve richissime, persuadée que le sang de jeunes filles vierges est la clé de la jeunesse éternelle. Alors qu’elle vient d’être abandonnée par son amant – le jeune Istvan Thurzo (Daniel Brühl) –, Erzsébet (Julie Delpy) se lance dans une COMÉDIE DRAMATIQUE Doillon badine avec l’amour ➔ Auguste (Pascal Greggory), dramaturge célèbre, invite pour un déjeuner de travail dans sa maison de campagne Harriet (Julie Depardieu), son ex-femme et actrice principale de sa prochaine pièce, ainsi que Théo (Louis Garrel), jeune premier et nouvel amant d’Harriet. Confusions et rancœurs affleurent vite, et les mises au point deviennent alors nécessaires. Entre marivaudages et théâtre filmé, ce Mariage à trois de Jacques Doillon est plus léger que le précédent Le premier venu, sorti en 2007. On y retrouve cependant une même course effrénée contre le temps. La comtesse explore subtilement les dédales de la passion et les origines de la folie. Sans nier l’atrocité des crimes commis par Erzsébet, Julie Delpy a choisi de rendre son personnage ambivalent : « Je ne voulais pas seulement montrer sa folie et sa cruauté. Je souhaitais aussi évoquer la conspiration dont elle fut probablement victime. » Le film laisse en effet planer un doute quant à la réalité de ces crimes. Erzsébet n’était-elle pas plutôt une femme trop puissante dans un monde dominé par des hommes ? La comtesse, de et avec Julie Delpy, en salles demain. Pascal Greggory et Julie Depardieu. langueur, quelque peu rebutante, mais les dialogues, d’une ironie délicieuse, font cette fois-ci souvent mouche. Le mariage à trois, de Jacques Doillon, avec Pascal Greggory, Julie Depardieu et Louis Garrel, en salles demain. CELLULOID DREAMS PRODUCTION ALFAMA FILMS DRAME À la recherche du temps perdu ➔ A la fin de la dictature argentine, la vallée d’El Bolson en Patagonie devient le refuge de tous les hippies et autres illuminés en quête d’une vie différente. Alba, tout juste sortie de prison, retrouve Inti, son fils âgé de 6 ans, et l’emmène dans ce nouvel eldorado. Hostilité des paysans, précarité de l’habitat… Inti découvre là-bas une nouvelle façon de vivre. Long métrage aux allures autobiographiques de Pablo Agüero, Salamandra évoque, parfois avec hermétisme, une enfance difficile entre liberté et perte de repères. Salamandra, de Pablo Agüero, avec Dolores Fonzi, en salles demain. Alba (Dolores Fonzi) et Inti (Joaquin Aguila). REPRISE Hitchcock filme à l’anglaise ➔ Avant de triompher aux Etats-Unis avec des chefs-d’œuvre comme Fenêtre sur cour ou Psychose, Alfred Hitchcock avait déjà abordé le film à suspense de l’autre côté de l’Atlantique, dans son Angleterre natale. Trois bijoux de sa « période anglaise » ressortent en copies neuves sur grand écran : Les 39 marches et Une femme disparaît, qui avaient triomphé lors de leur sortie en salles (en 1935 et 1938), ainsi que le plus méconnu Jeune et innocent (1937). Les 39 marches, en salles, Jeune et innocent, en salles demain et Une femme disparaît, dès le 28 avril. Robert Donat et Madeleine Carroll dans Les 39 marches. BODEGA FILMS CARLOTTA Directsoir N°746/Mardi 20 avril 2010 Suzette Gondry, institutrice dans les Cévennes. DOCUMENTAIRE Enfance cévenole ➔ On connaissait Michel Gondry, « MacGyver » du cinéma, alignant des films de fiction faits avec trois bouts de ficelle et beaucoup de génie, comme Eternal Sunshine of The Spotless Mind, La science des rêves ou Soyez sympas, rembobinez. Avec L’épine dans le cœur, le spectateur découvrira un documentariste sensible et élégant. Le réalisateur français suit sa tante, Suzette, institutrice dans les Cévennes du début des années 1950 jusqu’à sa retraite et qui se livre face à la caméra. Mais, plus que le monde de l’enseignement dans les campagnes françaises, c’est tout un pan de son passé et de sa famille que Gondry donne à voir avec la tendresse et la malice qu’on lui connaît. L’épine dans le cœur, de Michel Gondry, avec Suzette Gondry, en salles demain. DRAME Les Philippines dans le chaos ➔ Au début du XX e siècle, une mère et son fils se réfugient dans les montagnes philippines, loin du tumulte de la guerre et de l’arrivée des troupes américaines. Quelques années plus tard, ces deux êtres isolés vont être pris dans le chaos qui règne dans le pays. Après A Short Film About The Indio Nacional (2005), Raya Martin, chef de file aux côtés de Brillante Mendoza du cinéma philippin en plein renouveau, délivre avec Independencia le second volet de son triptyque sur les luttes d’indépendance nationale de son pays. Présenté à Cannes dans la catégorie Un certain regard, ce film prend le parti esthétique des vieux films de studio avec l’emploi d’un noir et blanc tout en finesse. Independencia, de Raya Martin, en salles demain.
www.directsoir.net ACTION Justiciers en herbe Adaptation du comic book éponyme signé Mark Millar et John Romita Jr., « Kick-Ass », troisième long métrage de Matthew Vaughn, réveille le film de superhéros. Jusqu’à aujourd’hui, les principaux faits d’armes de Matthew Vaughn se résumaient à la production des deux plus grands succès de Guy Ritchie, Arnaques, crimes et botanique et Snatch. Avec Kick-Ass, son troisième long métrage après Layer Cake (2004) et Stardust (2006), le réalisateur britannique, mari de Claudia Schiffer à la ville, marquera les esprits grâce à sa relecture inspirée du film de superhéros. Dave Lizewski est un adolescent new-yorkais ordinaire, grand amateur de comic books. Un beau jour, il décide de passer à l’action et de jouer, pour de vrai, les justiciers. Il acquiert alors un costume et se choisit pour nom, Kick-Ass. Mais il y a un hic, car, contrairement à ses héros, AD VITAM PANINI COMICS COMÉDIE L’élégance du pachyderme Les trublions de Groland frappent à nouveau. Avec « Mammuth », Kervern et Delépine mettent en scène un Gérard Depardieu émouvant dans un road movie à moto. Serge Pilardosse (Gérard Depardieu). ➔ Serge Pilardosse, dit « Mammuth », voit arriver la retraite avec un certain détachement. Pourtant, ses ex-employeurs ayant parfois « oublié » de le déclarer, il lui manque des points. Mammuth doit donc enfourcher sa moto, une Münch Mammut des années 1970 qui lui a donné son surnom, à la recherche des bulletins de paye qui lui Kick-Ass, la BD. donneront la totalité de ses trimestres. Au gré de la route, d’hôtels en rencontres pas toujours heureuses, et de buvettes en fêtes foraines dans lesquelles il a été employé, ce sexagénaire bourru revient sur les traces de sa vie. Kervern et Delépine signent avec Mammuth un nouveau long métrage à la lisière du surréalisme et de la poésie. Toujours animés par le même discours engagé, les deux Grolandais offrent à Gérard Depardieu un rôle pas si éloigné de celui de Mickey Rourke dans The Wrestler – même la coupe de cheveux y est. L’histoire d’un homme qui fait le bilan de sa vie, entre désespoir et renaissance. Mammuth, de Gustave Kervern et Benoît Delépine, avec Gérard Depardieu, Yolande Moreau, Anna Mouglalis et Isabelle Adjani, en salles demain. CINÉMA 11 Spider-Man ou Superman, Dave n’a pas de superpouvoirs. A la fois parodie et hommage aux films de superhéros, Kick-Ass a intégré tous les codes du genre : action et effets spéciaux spectaculaires, passage à l’âge adulte d’un adolescent en quête d’identité, lutte du bien contre le mal… Servie par une bande-son très rock et un casting explosif (Nicolas Cage en père obnubilé par la vengeance, Christopher Mintz- Plasse (le cultissimme McLovin de SuperGrave) et Chloë Grace Moretz (sosie de Jodie Foster époque Taxi Driver), cette comédie au ton irrévérencieux saura séduire autant les aficionados de héros costumés que les novices. Kick-Ass, de Matthew Vaughn, avec Aaron Johnson, en salles demain. Pour Dave Lizewski (Aaron Johnson), le costume fait le superhéros. ÉVÉNEMENT Pandora dans votre salon ➔ Alors que le film continue à battre des records sur grand écran, en 2D comme en 3D, Avatar, le film de James Cameron, sera disponible dans les circuits classiques demain, en DVD et Blu-ray, quatre mois après sa sortie au cinéma, en version simple, sans « director’s cut ». Le public français, qui s’est déplacé en masse pour faire honneur au monde de Pandora, au point d’être le deuxième pays en terme d’entrées après les Etats-Unis (avec près de 15 millions de spectateurs), est Les Na’vis débarquent sur vos écrans en DVD et Blu-ray. Mark Millar, scénariste du comic book Kick-Ass, est également l’auteur des séries The Ultimates (Marvel France) et Wanted (Delcourt). récompensé avec la reconstitution de la « planète Pandora », au Virgin Megastore des Champs-Elysées, à Paris. Des séances de maquillage seront proposées dès 14h. A 19h, des modèles défileront en Na’vis. Lianes et fleurs envahiront l’espace sur fond de lumière bleutée, en référence à l’univers du film. 1,8 million d’exemplaires d’Avatar devraient rapidement s’écouler, selon les prévisions du distributeur, Fox Pathé. Avatar, de James Cameron, DVD, Blu-ray, Twentieth Century Fox France.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :