Direct Soir n°743 15 avr 2010
Direct Soir n°743 15 avr 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°743 de 15 avr 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Conquête spatiale : nouvelles frontières

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 THÉÂTRE CULTURE « Fausse suivante », vrai bonheur Au théâtre des Bouffes du Nord, Lambert Wilson met en scène « La fausse suivante », de Marivaux, avec Anne Brochet dans le rôle-titre. Une comédie où l’argent ne fait pas le bonheur. En septembre 2008, Lambert Wilson mettait en scène Fanny Ardant aux Bouffes du Nord. Il revient aujourd’hui dans ce même théâtre pour diriger Anne Brochet – césar du meilleur second rôle en 1992 – dans La fausse suivante, de Marivaux. Une pièce qu’il a choisie, il y a huit mois, tandis que la crise économique alimentait toutes les conversations. Dès lors, sur le plateau, il sera question d’argent, de duperie et de stratagèmes. Assurément, Marivaux excelle en la matière. Et pour cause : écrits en 1724, cette pièce en trois actes décrit une revanche féminine sur les coureurs de dots, ou comment une femme travestie RÉTROSPECTIVE Vingt ans de haute couture Les Arts décoratifs proposent une « Histoire idéale de la mode contemporaine ». Le meilleur des années 1970 et 1980 y est représenté à travers 150 vêtements d’exception. ➔ Paris tient à sa réputation de capitale de la mode. Au Petit Palais (avec la rétrospective Yves Saint Laurent) et aux Arts décoratifs, les fringues jouent les œuvres d’art. Derrière des vitrines, les modèles ayant marqué les collections haute couture des seventies et deseighties révèlent leur originalité et leur superbe. Ainsi, 150modèles signés Yves Saint Laurent, Chloé, Jean-Charles de Castelbajac, Jean-Paul Gaultier ou Issey Miyake prennent la pose devant les images des défilés au cours desquels ils ont été autrefois présentés. Parmi les raretés, on notera la première collection de KarlLagerfeld pour Chanel en 1983. Il revisitait alors le tailleur et la petite robe noire à grands coups de chaînes en or et de paillettes. Dans un style beaucoup plus sobre, la collection Cacharel automne-hiver P.GELY CDDS ENGUERAND en chevalier (Anne Brochet) va duper son monde. Le décor, bucolique, s’appuie sur un jeu de voilure rappelant l’atmosphère champêtre de l’Angleterre des années 1920, qui résonne comme une métaphore des belles apparences. Là, les plus bas instincts sont évoqués avec brio. Appât du gain, flatterie et frivolité sont brillament incarnés par Fabrice Michel, Anne Brochet et Christine Brücher. Cynisme et drôlerie des domestiques (Francis Lelay et Eric Guérin) révèlent une série de tableaux frôlant le burlesque. En résulte une mise en scène légère et cinglante, au final en musique libérateur. La fausse suivante, jusqu’au 15 mai, théâtre des Bouffes du Nord, 37, bis boulevard de la Chapelle, Paris 10 e (01 46 07 34 50). Christine Brücher et Anne Brochet dans La fausse suivante. Défilé Thierry Mugler automne-hiver 1984-85. 1975-76 remettait au goût du jour le très romantique imprimé liberty. Histoire idéale de la mode contemporaine, Vol. 1 : 70-80, jusqu’au 10 octobre, musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, Paris 1 er (01 44 55 57 50). G. MARINEAU P.GELY CDDS ENGUERAND SOLI THÉÂTRE Portrait déjanté des jeunes d’aujourd’hui. Directsoir Directsoir N°xxx N°743/Xxxxx/Jeudi xxxxx 15 xxxxx avril 2010 ALBUM K’s Choice, de retour au sommet ➔ Dans les années 1990, K’s Choice comptait parmi les groupes les plus en vogue. Dix ans après Almost Happy, Sarah et Gert Bettens et leur formation belge sortent leur cinquième album studio, Echo Mountain. L’opus mêle mélodies folk et titres pop-rock, dont le single Come Live the Life. En tournée européenne, K’s Choice jouera à guichets fermés au Bataclan, le 28 avril. Mais les fans recalés peuvent se réjouir : le groupe se produira le 22 novembre au Casino de Paris. Echo Mountain, K’s Choice, Jive/Sony. Lelio (Fabrice Michel) et le Chevalier (Anne Brochet). Les nouveaux beaux gosses ➔ Dernière ligne droite pour découvrir un spectacle unique en son genre : Ados. Un show déjanté fait par et pour les adolescents et leur famille. Après les contes pour enfants, voici des histoires de « jeunes » signées Olivier Soliveres et menées par un trio décomplexé, boutonneux et bagué (Medhi Ben Said, William Lebghil, Thomas Soliveres). Ados, jusqu’au 27 juin, Théâtre du Point-Virgule, 7, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, Paris 4 e (01 42 78 67 03).
www.directsoir.net ÉVÉNEMENT Pour l’amour des beaux livres Le Salon international du livre ancien, de l’estampe et du dessin ouvre ses portes demain au Grand Palais, à Paris. Un événement unique pour les amoureux des belles lettres. C’est l’événement international le plus prisé des passionnés. Les collectionneurs de reliures ouvragées, d’incunables, d’autographes, d’estampes ou de dessins originaux ne manqueraient pour rien au monde ce rendez-vous qui dépasse en prestige les salons – pourtant réputés – de Milan ou de New York. UNE PASSION FRANCAISE La bibliophilie est incontestablement une tradition nationale. « La France est la patrie du livre, avec l’Italie », explique Anne Lamort, vice-présidente du Syndicat de la librairie ancienne et moderne. « Le goût typographique y est très ancien, de même que l’art de la reliure. Aujourd’hui, on compte énormément de collectionneurs en France, même s’il demeure difficile de les dénombrer », précise cette passionnée qui dirige une librairie parisienne dont les rayonnages débordent de précieux trésors : missels ouvragés, récits de voyage illustrés, ex-libris de célébrités, ouvrages insolites ou longtemps mis à l’index, éditions originales… UN RENDEZ-VOUS D’ENVERGURE Chaque année, les passionnés arpentent les allées du salon à la recherche de la pépite qui viendra enrichir leur collection. 200 exposants et 20000 visiteurs sont attendus dans la grande nef du Grand Palais, qu’ont souvent arpentée des personnalités parfois inattendues : Dominique de Villepin et Laurent Fabius, mais aussi Jean-Luc Delarue ou Bernardette Chirac. Mais l’essentiel du public est composé d’anonymes : la passion des livres anciens GALERIE ANNE LAMORT LWA Le salon ouvre ses portes jusqu’à dimanche. Jeune femme de l’isle Sandwich, gravure extraite du récit des voyages du capitaine Cook (1774). Une édition originale présentée sur le stand de la librairie Anne Lamort. est souvent un jardin secret que chacun s’attache à cultiver dans la discrétion. HÉRITAGE Pour autant, la profession nourrit quelques inquiétudes sur l’avenir de cette passion. « On va vendre des livres comme on vend des antiquités, avertit Anne Lamort. Pourtant, le livre ancien est le seul objet à combiner une dimension spirituelle et une dimension matérielle aussi prononcées. Je n’ai pas peur pour notre profession, mais pour la civilisation : pour un jeune d’aujourd’hui, lire est une corvée. » Raison de plus pour découvrir les trésors exposés dans ce salon sans équivalent, qui a choisi de consacrer son édition 2010 au thème du corps humain. Salon international du livre ancien, de l’estampe et du dessin. Du 16 au 18 avril. Grand Palais, avenue Winston- Churchill, Paris 8 e (www.salondulivreancienparis.fr). HISTOIRE LE FIGARO Florilège pour le Vert-Galant ➔ Voici 400 ans, le règne éclatant d’Henri IV fut stoppé net par la lame de Ravaillac. Le dernier hors série du Figaro rend un bel hommage à ce monarque toujours populaire. Roi, soldat, poète, bon vivant, amoureux des femmes, il sut aussi mettre fin aux guerres de Religion. Il est, rappelle Michel de Jaeghere, directeur du hors série, « l’un des héros fondateurs de l’identité française ». Iconographie somptueuse à l’appui, les meilleurs spécialistes racontent ce destin. Vive Henri IV ! L’aventurier, le séducteur, le roi, Le Figaro hors série, en kiosques, 7,90 €. CULTURE 11 ED. DE L’ŒUVRE TÉMOIGNAGE Jamais sans ma foi ➔ Joseph Fadelle est né MohammedMoussaoui : il est à l’origine l’héritier de l’une des plus grandes familles chiites d’Irak, descendant du Prophète. Mais voilà : Mohammedrencontre pendant son service militaire Massoud, un chrétien qui peu à peu va l’amener à remettre en cause sa foi. Le prix à payer est l’histoire vraie et incroyablement douloureuse d’un homme qui, parce qu’il voulut changer de religion, fut livré par sa propre famille aux tortionnaires du régime de Saddam Hussein. Victime d’une fatwa, il vit aujourd’hui en France avec sa famille. Un livre coup de poing qui bouscule les certitudes. Le prix à payer, Joseph Fadelle, L’œuvre, 18 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :