Direct Soir n°740 12 avr 2010
Direct Soir n°740 12 avr 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°740 de 12 avr 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Printemps de Bourges : en avant les musiques !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 PRINTEMPS DE BOURGES A l’analyse de ses résultats et de la bouche de son créateur et directeur artistique, Daniel Colling, le Printemps de Bourges ne craint ni la crise ni la concurrence. S’il se réinvente depuis trente-quatre ans, c’est sans jamais oublier ce qui a fait son identité : s’adresser un public jeune (cœur de cible, les 18-25 ans) et jouer les têtes chercheuses des nouveaux talents de la musique actuelle. « Le spectacle vivant est peut-être une espèce d’échappatoire en période de crise. Les gens peuvent écourter leurs vacances à cause de problèmes financiers, mais cela ne les empêche pas de sortir un soir pour voir un spectacle ou de venir un ou deux jours sur un festival », analyse Daniel Colling. Le promoteur entend bien cette année dépasser les 104% de remplissage atteints en 2009. A une semaine de l’ouverture, plus de 85% des places étaient déjà vendues. PAS DE COURSE AUX GROSSES LOCOMOTIVES Parmi les premiers festivals de la saison, ce qui est « plutôt un avantage », selon Daniel Colling, le Printemps de Bourges jouit de son format, puisqu’il a lieu dans des salles de spectacles plutôt qu’en plein air. « Cela nous oblige à une vraie direction artistique », ajoutet-il. Une vraie signature « Printemps » sensible REPÈRES legende EN COUVERTURE 34 ANS ET PAS UNE RIDE Avec Garorock, il ouvre la saison des festivals. Le Printemps de Bourges commence demain et se déroulera jusqu’au 18 avril. Olivia Ruiz, Iggy Pop, Archive ou encore John Butler Trio y tiendront le haut de l’affiche. Avec Pony Pony Run Run (1), John Butler Trio (2) et -M- (3) la chanteuse Jeanne Cherhal (4), qui vient de sortir Charade, sera l’une des têtes d’affiches de l’édition 2010 du Printemps de Bourges. 1977, PREMIER PRINTEMPS ➔ Si les Berruyers riverains voient d’un mauvais œil ce rassemblement de « jeunes », la première édition du Printemps de Bourges est un succès avec près de 13 000 billets vendus. Jacques Higelin (photo), Dick Annegarnou encore Bernard Lavilliers sont à l’affiche. 4 au niveau des créations, comme les Fran - çoises cette année, une idée de spectacle avec la nouvelle génération de chanteuses (Olivia Ruiz, Camille, Emilie Loizeau...), qui a germé dans la tête des quatre programmateurs. « En outre, nous ne sommes pas soumis, comme certains festivals d’été, à une espèce de course aux grosses locomotives anglo-saxonnes, ce qui nous évite de tomber dans des problèmes de surenchère, et donc des problèmes financiers », poursuit Daniel Colling. En ce qui concerne les spectateurs, l’année « UNE ÉCHAPPATOIRE EN PÉRIODE DE CRISE » TANIA & VINCENT - LOGO : C. PENIN dernière, 95% n’étaient même pas nés lors de la première édition du Prin - temps, en 1977. La nuit rock et électro, Rock’n’Beat Party (17 avril), avec Pony Pony Run Run, s’adresse d’ailleurs ouvertement aux 18-25 ans. Ouvert à la chanson et au rock dès sa création, Le Printemps a accueilli d’autres courants au fur et à mesure de leur émergence, comme le hip-hop dès 1991, en programmant IAM et NTM. Mêlant rock, hip-hop, chanson, world ou électro, le festival opte pour l’éclectisme dans le champ des musiques actuelles, « y compris en international, ce qui n’est pas le cas, par exemple, des « Francos » », rappelle Daniel Colling. 1987, UN RECORD ➔ 18 000 spectateurs sont réunis au Stadium pour le concert de Johnny Clegg (photo) et de son groupe, Savuka, époque Asimbonanga. Le Printemps comptabilisera cette année-là FACELLY/SIPA M. ZAZZO 133 000 entrées payantes. 1 Directsoir N°740/Lundi 12 avril 2010 2 VOCATION DÉFRICHEUR La démarche d’origine est toujours là : présenter de nouveaux artistes, de nouvelles tendances musicales. A part la grande salle du Phénix, où apparaissent des noms connus, et sans compter l’opération spécifique les Découvertes du Printemps de Bourges, qui fêtent leurs 25 ans et qui repèrent et présentent de nouveaux artistes, le festival convie à chaque édition nombre d’artistes émergents. « La salle du 22 fait office de laboratoire. Elle est fréquentée pour moitié de spectateurs, pour moitié de professionnels qui viennent y faire « leur marché », ce qui justifie une partie des subventions, notamment du ministère de la Culture », explique Daniel Colling. « Plus on fera de la musique, mieux ce sera pour tout le monde », s’exclame le directeur artistique à l’évocation du nombre grandissant de festivals. Quant à l’éventuelle concurrence du Live Nation, il est catégorique : « Je ne vois pas en quoi le Live Nation serait une menace, et en particulier pour nous, Prin - temps de Bourges. Que peut-il nous arriver, sinon dans un ou deux ans leur acheter des spectacles ? Moi qui ai vécu les débuts des Eurockéennes, ceux des Francos, avec Jean- Louis Foulquier, tous les festivals en France sont nés de vraies histoires de terrain, comme le Printemps de Bourges. Il ne suffit pas de programmer des locomotives sur trois jours pour donner un sens à un festival. » DES BLEUS ET DES STARS ➔ En 33 ans d’existence, le Printemps de Bourges a reçu plus de 4 000 artistes. S’il se donne pour vocation de faire découvrir de nouveaux talents, il a aussi accueilli les plus grands, comme Miles Davis, U2, The Cure, Stevie Wonder (photo) R.YOUNGREX FEA/REX/SIPA 3 ou encore Ray Charles. P.ARMSTRONG
DATES CLÉS www.directsoir.net Concept À Bourges, les Françoises feront-elles souche ? La chanteuse Emily Loizeau. ➔ C’est la création étonnante – et tant attendue – de cette année : les Françoises, concept inédit d’un Printemps de Bourges toujours friand de surprises. Mais qui sont-elles ? On les appelle Françoise Ruiz, Françoise Cherhal, Françoise Loizeau, FrançoiseC, Françoise R et La Grande Françoise. Six filles dans un groupe, seules en scène. Etrangement, elles ne joueront que des tubes d’Olivia, de Jeanne, d’Emily, de Camille, de Rosemary (la chanteuse de Moriarty,ndlr) ou de La Grande Sophie. Mais ces chansons, elles les échangeront, les partageront et les réinventeront les unes pour les autres. Lors de sa création, le Printemps de Bourges 1977 est le premier festival de musiques actuelles en France. Animé d’un esprit de rébellion, il soutient alors des artistes comme Jacques Higelin ou Bernard Lavilliers. L’opération Découvertes révèle les talents. Vingt-cinq ans de Réseau Printemps ! Vingt-cinq ans de repérages partout en France pendant des mois pour présenter une trentaine de groupes et d’artistes en émergence aux professionnels, aux médias, aux programmateurs de salles, aux directeurs artistiques et au plus engagé des publics. Il y a vingt-cinq ans, les groupes envoyaient des cassettes et des dossiers photocopiés. Aujourd’hui, ils ont leur compte sur MySpace et ont bien DR Françoise sur le gâteau, Iko, alias Françoise I, viendra aussi sur scène pour interpréter des pièces classiques qu’elle a arrangées pour des reprises à six voix. Et, dans la coulisse, une autre fille, l’inventive Edith Fambuena (ex-membre des Valentins et productrice, notamment de Daho et de Bashung,ndlr) sera à la direction musicale. Hardies, les Françoises ! 80% des artistes programmés au Printemps de Bourges ne sont pas connus du grand public ; le festival fait justement profession de les révéler. RÉSEAU PRINTEMPS La fine fleur des musiciens sûr posté leurs vidéos sur YouTube, mais le travail reste le même : découvrir. TREMPLINS Et il y a dix ans que Réseau Printemps est associé à la Fnac pour les sélections des Découvertes. Dix ans de passion partagée dans l’exploration méticuleuse de toutes les tendances musicales, en amont du Printemps. Et dix ans de soutien aux Découvertes dans les quatre-vingts magasins Fnac, après chaque Printemps. Les Découvertes du Printemps de Bour - ges et de la Fnac, véritables tremplins du festival, ont déjà permis à 1 105 artistes d’être découverts par le public et les professionnels. Le processus de sélection, qui associe Réseau Printemps et la Fnac, est unique en France. Sélectionnés parmi près de 4 000 dossiers déposés dans l’une des trente antennes des Décou - EN COUVERTURE 7 La Grande Sophie (ci-dessus). Olivia Ruiz (ci-dessous). V. CAPMAN/SIPA 85% des festivaliers ont entre 15 et 25 ans. Vous avez dit « avant-garde » ? vertes, trente et un groupes ou artistes se produiront cette année encore pendant le festival. Les tendances de l’année ? Le hip-hop et la chanson continuent à se raréfier, le rock domine et la langue anglaise gagne toujours du terrain sur le français. Mais l’enjeu est le même qu’il y a vingt-cinq ans : découvrir aujourd’hui des artistes qui demain seront incontournables, comme ont été découverts à Bourges les Têtes Raides, Zebda, Paris Combo, Jeanne Cherhal, Cocoon, Nosfell, Amélie-lescrayons, Hocus Pocus, Anaïs, Gojira ou Chapelier fou… Les Découvertes ne sont pas seulement la photographie instantanée de la jeune création musicale en France. Il faut les considérer aussi comme l’annonce de beaucoup de festivals à venir – à Bourges comme ailleurs ! O. PIRARD/ISOPIX/SIPA ZOOM Demandez le programme ! Iggy Pop, dit « L’Iguane ». ➔ IGGY POP Iggy Pop, c’est d’abord un torse exhibé. Difficile d’imaginer le chanteur autrement : il en a fait sa marque de fabrique, un objet de scène. Considéré comme une des icônes du rock les plus influentes, il a su, privilège rare, s’attirer les faveurs des milieux punk. Sa musique se veut primitive, très sexuelle, agressive et répétitive. En 2003, il a reformé les Stooges, premier groupe dans lequel il a pris le micro et qui lui a permis d’imposer son style dans les années 1960. En mai 2009, Il a sorti un album solo, Préliminaires. ➔ OLIVIA RUIZ Depuis sa participation à la première édition de la Star Academy en 2001, les choses ont plutôt bien évolué pour la jeune chanteuse. Et l’engouement pour « la femme Chocolat » est toujours au rendezvous. Nommée et récompensée à plusieurs reprises aux victoires de la musique, elle a publié son troisième album, Miss météores, en 2009, qui marque un retour fracassant avec des textes plus personnels. Pour 2010, elle prévoit un come-back sur scène mais dans les petites salles, où elle se sent plus proche de son public. ➔ GAZELLE Cette année, le festival a voulu porter un éclairage particulier sur une musique en pleine explosion, celle d’Afrique du Sud. La présence sur scène de Gazelle, une formation inclassable, s’inscrit dans cette démarche. Avant de fonder son groupe, Xander Ferreira fut un reggaeman sud-africain du nom de White Lion. A ce nouvel animal correspond une nouvelle énergie, et c’est du côté de l’électro, du disco, et de la funk que le groupe va chercher son inspiration.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :