Direct Soir n°730 26 mar 2010
Direct Soir n°730 26 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°730 de 26 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 18

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Salon du livre : à vos pages !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 ÉVÉNEMENT EN COUVERTURE LE SALON DU LIVRE A 30 ANS Dès aujourd’hui et jusqu’au 31 mars, le trentième Salon du livre accueillera, Porte de Versailles, à Paris, tous les amoureux de l’écrit. A l’occasion de cet anniversaire, la manifestation tente de se réformer. Le Salon du livre peut se vanter, en témoignent ses trente bougies, de s’être durablement installé dans le paysage de l’édition et de la librairie française. Evénement incontournable, il demeure le premier salon culturel grand public d’Europe, malgré des turbulences et des remises en question, qui sont paradoxalement autant de signes de vitalité. S’il n’est pas aussi couru par les acteurs du livre que la Foire de Francfort, véritable bourse au livre où se vendent et s’achètent les droits d’ouvrages du monde entier, le Salon de Paris a néanmoins réussi l’exploit de lier en un même lieu des populations autrement fort éloignées – éditeurs, libraires et auteurs – avec le public. Et ce, même si la fréquentation a eu tendance à se tasser ces dernières années. Surtout, le Salon du Livre, copié en divers lieux, a toujours réussi à demeurer à la pointe de l’innovation éditoriale : pionnier des lectures à haute voix, initiateur de cafés littéraires, fédérateur des acteurs du livre, révélateur d’auteurs… il faut se souvenir que c’est dans son enceinte que INTERVIEW « UNE VITRINE DE L’INNOVATION » ➔ On parle beaucoup de l’édition numérique. On a pourtant l’impression que l’édition traditionnelle peine à s’engager sur ce terrain… Pierre Mounier : C’est un cercle vicieux. Pour mettre en place de nouveaux supports, il faut être fort. Or l’édition traditionnelle est un secteur qui est en ce moment sur la corde raide, qui ne peut l’e-book fut présenté en première mondiale. C’était en 2000, une autre époque. Cette année, une fois encore, le fameux livre électronique, dans ses différentes versions, sera l’un des invités d’honneur de la fête. Dopées notamment par les versions d’Amazon et d’Apple, ses ventes commencent en effet à devenir conséquentes et à confronter les éditeurs et les libraires à un nouveau paradigme auquel il leur faudra sans doute se plier, sous peine de disparaître. Un espace sera ainsi dédié aux nouvelles technologies en matière de lecture. Le club de la presse internet entamera également sa troisième saison et des Assises du numérique seront organisées pour la deuxième fois. LE MONDE ENTIER CONVIÉ En attendant que cette révolution se manifeste dans tout son éclat, ce qui prendra sans doute encore plusieurs années, le Salon du livre continue de se concentrer sur son rôle de représentant de la diversité éditoriale. Cette année, pour marquer encore davantage les 30 ans de la manifestation, aucun pays n’est particulièrement mis à l’honneur, dérogeant ainsi à la tradition. Après le Mexique, Israël, l’Inde, la Rus sie, la Chine, la Flandre et les Pays-Bas, l’Italie, l’Alle ma gne, le Portugal, le Québec, le Brésil, le Japon, les Etats-Unis, l’Espagne ou la Grande-Bretagne, cette année c’est le monde entier qui est convié… Quatre-vingt-dix très grands auteurs français et étrangers seront invités à célébrer l’écrit autour du thème « Raconter le monde » dans le cadre d’un pavillon de 1000 m² qui accueillera des rencontres et des lectures inoubliables. Parmi ces auteurs invités figurent trente « poids lourds » étrangers, comme Paul Auster, Umberto Eco, Yasmina Khadra, Salman Rushdie ou Amélie Nothomb. Ils seront accompagnés d’une soixantaine d’auteurs français prestigieux, tels le prix Goncourt 2009 Marie NDiaye, Olivier Adam, Emmanuel Carrère, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Eric- Emmanuel Schmitt, Marie Desplechin, Jean d’Ormesson, Patrick Rambaud ou encore Philippe Sollers. Parmi eux, trente auteurs, comme Lydie Salvayre, Chloé Delaume ou Franck Venaille, ont été invités cette année par le Centre national du livre. LA CULTURE SOUS TOUTES SES FORMES En plus des séances de dédicaces très prisées du public, qui passe en moyenne six heures au Salon, et des lectures, des dialogues de qualité sont organisés : entre Jean d’Ormesson et Antonio Lobo Antunes le 29 mars, Salman Rushdie et Umberto Eco le 30 mars, Eric-Emmanuel Schmitt et l’auteur d’origine haïtienne Dany Laferrière le même Pierre Mounier* : « L’édition traditionnelle est sur la corde raide » donc pas innover. Le fait de ne pas se lancer dans la bataille du numérique le fragilise encore un peu plus. Des initiatives sont prises, mais elles viennent d’acteurs de très grosses tailles, comme Google, Apple ou Amazon, extérieurs au secteur de l’édition. Google Editions devrait arriver cet été en France. Est-ce là la véritable révolution numérique ? Oui et non. La révolution numérique a déjà eu lieu, mais elle est invisible. Le Salon espère attirer cette année plus de 200 000 visiteurs. En effet, de nombreuses formes d’éditions numériques existent déjà. Il en est ainsi de beaucoup d’ouvrages scientifiques ou encore des guides de voyage « Lonely Planet », qui savent utiliser les forums internet pour rafraîchir leurs publications. La numérisation des livres ne représente en fait qu’une partie du numérique ! Les éditeurs français ont résisté tant qu’ils n’étaient pas menacés par plus gros qu’eux. On peut critiquer Google, mais son arrivée sur le marché reste Directsoir N°730/Vendredi 26 mars 2010 jour. Pour incarner la diversité du secteur, 400 petites maisons d’édition seront particulièrement fêtées cette année. Le public sera aussi convié à découvrir certaines littératures étrangères. Pourquoi ne pas s’initier aux écrivains turcs, subsahariens ou à ceux d’Europe de l’Est et de Russie ? Aux 50 000 jeunes qui sont attendus, le Salon dédiera encore cette année une programmation éclectique et de grande qualité. BD et mangas – dont la France représente le deuxième marché après le Japon – investiront eux aussi de grands espaces, tandis que des spectacles pour les plus petits et les ados agiteront la scène. Enfin, cent cinquante producteurs de cinéma et quatre-vingts éditeurs vont se retrouver pour un premier « marché des droits d’auteur », comme il en existe déjà à Francfort et Bologne. Le spectacle est fin prêt, et il espère dépasser cette année les 200 000 visiteurs des dernières années. Salon du livre, Porte de Versailles, Paris Expo. Ouvert de 10h à 19h, nocturne le 30 mars jusqu’à 22h. un facteur positif dans le sens où cela va obliger les éditeurs à agir. Qu’est-ce qui va changer avec l’édition numérique ? La manière même de concevoir la lecture. Un livre numérisé permet d’avoir accès à des outils de recherche via Internet, ce qui était impossible avec le support papier. On peut aussi annoter son livre et partager ses commentaires sur la toile. * Coauteur avec Marin Dacos de L’édition électronique, éd. La Découverte, 9,50 €.
www.directsoir.net ZOOM Un casting prestigieux ➔ Il fallait bien célébrer dignement les 30 ans du Salon du livre. Ainsi, parmi les 2 300 auteurs en dédicace, de nombreux grands noms de la littérature mondiale sont POLÉMIQUE Avis de tempête sur la Porte de Versailles ! Alors que le Salon du livre se prépare à fêter ses trente ans d’existence, Hachette Livre a créé une polémique dont Reed Expositions, l’organisateur de l’événement, se serait bien passé. Le premier groupe d’édition français (propriétaire entre autres de Grasset, Fayard, Stock, Nathan ou JC Lattès) a en effet décidé de réduire considérablement la surface de son stand, passant de ses 900 m² habituels à un petit 100 m². Dans son sillage, le groupe La Martinière (éditions du Seuil, de l’Olivier, Métailié) a également annoncé la diminution de la taille de son stand de 30%, alors que Bayard ne fait pas partie de la fête (les dates du Salon coïncidant avec celles de la Foire internationale du Livre de jeunesse de Bologne) et que nombre de petites maisons d’édition sont contraintes de s’en passer. PRESTIGIEUX, MAIS CHER Souvent considéré comme trop grand, trop cher et trop peu original, malgré la programmation prestigieuse de cette édition, l’un des plus grands événements littéraires de France semble donc bel et bien boudé par les éditeurs. Dans une lettre ouverte publiée le 12 mars dans Livres hebdo, Ronald Blunden, directeur de la communication d’Hachette Livre, explique cette désaffection : « En vérité, l’enjeu de cette étrange mise en cause n’est pas le salon 2010, mais bien celui de 2011. » EN COUVERTURE Paul Auster. invités à débattre Porte de Versailles, entre deux séances de signature. Parmi eux : Paul Auster, Umberto Eco, Salman Rushdie, Philippe Delerm, Marie NDiaye, Michèle Lesbre, Enrique Vila-Matas, Olivier Adam, Emmanuel Carrère… La petite musique des mots ➔ Si les rencontres avec les auteurs attirent toujours les foules, le Salon du livre est aussi l’occasion de confronter la littérature aux autres arts. Dans cet esprit, le chanteur Daran viendra interpréter samedi ses chansons qui ont inspiré Couvert de poussière, une BD signée Michel Alzéal. Auparavant, un dialogue entre Luc Besson et Jacques Tardi aura été organisé. Le cinéaste et l’auteur de BD évoqueront la sortie de l’adaptation cinématographique d’Adèle Blanc-Sec. LA DÉSAFFECTION DES ÉDITEURS Un stand réduit pour Hachette Livre. L’AVENIR DU SALON EN JEU Comment rénover le Salon du livre ? Et, tout d’abord, où se tiendra-t-il l’an prochain ? Reed Expositions avait proposé au SNE (Syndicat national de l’édition) de créer deux rendez-vous afin de satisfaire tous les goûts, un premier salon à la Porte de Versailles, suivi un mois plus tard par une manifestation plus prestigieuse et plus littéraire au cœur du Grand Palais. Selon le journal Le Monde, la mairie de Paris étudierait également la possibilité de faire de son festival Paris en toutes lettres cette deuxième manifestation. Au-delà des querelles entre SNE, organisateurs et Ville de Paris, rappelons que 900 éditeurs sont aujourd’hui installés Porte de Versailles, attendant quelque 200 000 visiteurs prêts à rencontrer ceux qui font la littérature d’aujourd’hui, de Doris Lessing à Frédéric Beigbeder, en passant par Amélie Nothombou Paul Auster. BALTEL/SIPA SCHERZO/XIII BIS RECORDS DENIS/REA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :