Direct Soir n°73 11 déc 2006
Direct Soir n°73 11 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 11 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Laure Manaudou, elle gagne tout

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 11 décembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Royal et Sarkozy à égalité v Avec 33% des intentions de vote, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy arriveraient en tête au premier tour de l’élection présidentielle. Selon le baromètre TNS Sofres/Unilog pour RTL/Le Figaro/LCI publié ce matin, les candidats PS et UMP perdent chacun un point par rapport à novembre. Ils sont loin devant Jean-Marie Le Pen (FN) (11,5%) et François Bayrou (UDF) qui recueille 8%. A noter que 24% des personnes interrogées ne se prononcent pas. Des mesures en faveur de l’emploi v Dominique de Villepin a annoncé ce matin sur France Inter qu’il ferait des « propositions concrètes » lors de la Conférence sur l’emploi et les revenus qui aura lieu jeudi. Le Premier ministre a cité deux exemples qui nécessitent une intervention particulière : le cas des femmes occupant des emplois peu qualifiés et celui des jeunes diplômés qui ne parviennent pas à entrer sur le marché de l’emploi. Les trains ne roulent plus à Clermont v Les voies principales situées au nord de la gare de Clermont-Ferrand ont été, une fois de plus, bloquées ce matin par des conducteurs de trains grévistes. Toute circulation, en direction de Paris ou de Lyon notamment, était rendue impossible. Le trafic devait également être perturbé toute la journée en Alsace et Pays de la Loire. ERRATUM Dans l’interview de Xavier Bertrand, ministre de la Santé et des Solidarités publiée vendredi 8 décembre (p. 4) nous avons commis une erreur dans une réponse du ministre en citant « l’Agence de bioéthique ». Il fallait écrire : « l’Agence de biomédecine ».. PRÉSIDENTIELLE/À la recherche du rassemblement La crainte d’un nouveau 21 avril 2002 contraint les partis politiques à éviter une multiplicité de candidatures pour la présidentielle de 2007. Ce week-end, Jean-Pierre Chevènement s’est rallié à Ségolène Royal en échange de 10 circonscriptions pour le MRC, son mouvement, aux futures législatives. Le 15 novembre, il avait pourtant assuré sur RTL qu’il irait jusqu’au bout de sa candidature. S’il n’avait obtenu que 5,33% en 2002, son ralliement permet d’éviter la désunion de la gauche, jugée en partie responsable de l’échec de Lionel Jospin. L’UMP, de son côté, a organisé samedi, à Paris, son premier débat interne. Michèle Alliot-Marie n’a toujours pas annoncé son éventuelle candidature et ne s’est pas confrontée à Nicolas Sarkozy. Le ministre de la Défense a déploré un changement de règles, en sa défaveur, du premier forum présidentiel. L’organisateur des débats, Jean-Pierre Raffarin, a souligné qu’il ne s’agissait pas d’un « match de catch ». Celuici a ouvert le forum en insistant sur le caractère impératif d’une seule candidature pour « la victoire de l’UMP au second tour ». « Si je n’avais pas conscience que la division est un risque de faire perdre, surtout s’il y une présence du Front national, il y a longtemps que j’aurais déclaré ma candidature », a déclaré Michèle Alliot-Marie, invitée de Laurence Ferrari sur Canal+ hier. DROIT AU CRÉDIT/La nouvelle donne h Pour emprunter de l’argent, il ne suffit pas d’avoir une situation financière saine, il faut également être en bonne santé. En 2004, 9000 personnes malades ont ainsi vu leur demande d’emprunt rejetée. Une situation à laquelle a souhaité s’attaquer le gouvernement. Depuis ce matin, un projet de loi est en discussion à l’Assemblée nationale pour changer les règles dans ce domaine. Le projet, constitué de 5 articles, a pour but de transcrire dans la législation la convention Aeras (Assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé).Elle prévoit notamment un plus large accès à l’assurance invalidité et la mise en place d’une médiation en cas de litige. « Il est intolérable que des millions de personnes soient frappés par cette « double peine », a expliqué le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. « On peut guérir du cancer, on peut vivre avec le sida, l’espérance de vie n’est pas la même qu’avant, il faut que banquiers et assureurs en tirent les conséquences. » THOMAS LIARD,VALÉRIE ZOYDO,NICOLAS CAILLEAUD,RÉMI FOUGÈRES,DAPHNÉ DEGUINES Nicolas Sarkozy est, pour l’instant, le seul candidat déclaré et favori pour remporter le vote des militants UMP. Pendant ce temps, « la gauche de la gauche » (les anti-libéraux) devait désigner ce week-end, à l’Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), son candidat commun. Rebondissement hier matin : les représentants du collectif national ont décidé d’attendre « jusqu’au consensus ». Les anti-libéraux voulaient se donner jusqu’au mois de janvier pour désigner leur candidat. Mais, ce matin, dans L’Humanité, Marie-George Buffet insiste sur l’urgence de la décision. La secrétaire ANTOINE WAECHTER/L’écologiste indépendant h Figure écologiste des années 80, aux côtés de Brice Lalonde, Antoine Waechter continue de mener son combat. Le même depuis maintenant 37 ans… Souvent rejeté mais jamais découragé, le président et fondateur du Mouvement écologique indépendant n’en est pas à sa première candidature. Déjà en 1988, il récoltait 3,78% des voix au premier tour de la présidentielle. Aujourd’hui, en réponse au phénomène « Hulot », il appelle à placer « l’enjeu écologiste au niveau global et international ». Enjeu que l’UMP comme le PS « ne sont pas capables » d’appréhender de manière « cohérente » selon lui. Pourtant cofondateur du parti des Verts, il estime ses anciens compagnons d’arme inféodés au PS, « alors que la vocation d’un candidat écologiste est de se concentrer sur l’écologie ». Son programme ? Antoine Waechter entend le mener autour de deux axes : la dénonciation du réchauffement climatique et l’urgence d’agir. « Des conséquences désastreuses sur les mouvements de population sont à prévoir dans un futur proche, déplore-t-il, Ségolène Royal et Jean-Pierre Chevènement, hier à Paris. nationale du PCF fait valoir que « les autres candidats sont en campagne », soulignant ainsi la nécessité d’un choix plus immédiat. A savoir Dominique de Villepin, invité sur France Inter ce matin, a laissé entendre qu’il ne participerait pas aux prochains forums de l’UMP du 15 et 21 décembre. « Ce n’est pas ma place », a-t-il déclaré. les solutions se trouvent notamment dans le développement du transport ferroviaire périurbain, afin de limiter l’usage des automobiles. » Ce candidat déclaré n’a plus qu’à franchir le cap des 500 parrainages nécessaires pour se présenter. Ceux-là mêmes qu’il n’avait pas réussi à obtenir en 2002. Selon un sondage BVA pour Orange, publié mercredi dernier, Antoine Waechter serait « le meilleur candidat pour défendre les idées écologistes à l’élection présidentielle » pour… 2% des Français, loin derrière Dominique Voynet (14%), Corinne Lepage (6%), et surtout Nicolas Hulot, qui reste le meilleur pour 70% des sondés. Antoine Waechter, candidat déclaré. B. TESSIER/REUTERS SAUTIER/ANDIA/PIX
www.directsoir.net D. MEYER/AFP SKI/La montagne se mobilise pour prévenir les accidents Afin d’endiguer le nombre d’accidents de ski qui croît chaque année, le conseil général des Hautes-Alpes lance une opération de grande envergure : 1800 collégiens vont être sensibilisés aux dangers du hors-piste. C’estdit Le hors-piste ne s’improvise pas. Il faut être formé aux risques « Les copains m’avaient prévenu que jouer au Parc devant 40 000 personnes était encore plus magique que de se produire devant 80 000 au Stade de France. Je n’ai pas été déçu. Le public est plus près, l’ambiance plus chaleureuse. Sur le moment, on n’en profite pas beaucoup. Mais sur le tour d’honneur après le coup de sifflet final, j’ai ressenti cette ambiance incroyable. » Julien Saubade, Stade Français, après le match contre Sale (L’Equipe) Comment concilier plaisir de la montagne et sécurité ? A quelques jours des vacances d’hiver, les professionnels de la montagne cherchent à enrayer le nombre d’accidents qui ont lieu chaque année. En 2004, l’Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (Anema) recensait 51 accidents dont 19 mortels. Cette année, les statistiques ont plus que doublé : 106 accidents dont 57 mortels. Les mauvaises conditions météorologiques sont à l’origine de ce funeste bilan, mais pas seulement : tous les professionnels de la montagne dénoncent l’inconscience du skieur amateur. « En dix ans, le comportement des skieurs a considérablement évolué, note Gérard Pailheiret, guide dans le massif des Ecrins. Il y a dix ans, on se préparait beaucoup plus sérieusement avant de partir. Aujourd’hui, on consomme la montagne, on veut tout, tout de suite sans prendre garde. » Autre constat alarmant : le nombre de jeunes fréquentant des domaines hors-piste est en augmentation permanente. Souvent séduits par les spots publicitaires de grandes marques de glisse, qui montrent des freeriders surdoués dépassant la vitesse de l’avalanche, les jeunes affluent sur les parcours non balisés. Cette année, le conseil général des Hautes-Alpes a décidé de prendre ce problème à bras-le-corps. Après quelques années de sommeil, l’opération « Neige et sécurité » a été relancée aujourd’hui. Son objectif : sensibiliser les jeunes aux dangers de la montagne de façon pédagogique et non autoritaire. « 14 ans, c’est l’âge où l’appel du hors-piste se fait sentir, ça démange », explique Raphaël Faure, directeur de l’Office de promotion du Pays des Ecrins qui participe à l’opération. « Plutôt que de leur interdire de faire du hors-piste, ce qu’ils s’empresseraient de faire, nous préférons leur expliquer en quoi c’est dangereux et surtout ce qu’il faut faire en cas d’avalanche ou de complications ». Dans un premier temps, 1800 élèves de 4 e de treize collèges des Hautes-Alpes vont être sensibilisés, lors de conférences, à l’interprétation du paysage, à la nivologie (l’étude des caractéristiques de la neige) et à l’utilisation du matériel de survie. Après la théorie, les collégiens pourront passer à la pratique.Aujourd’hui et demain, une session est prévue à Puy-Saint-Vincent puis jeudi et vendredi à SuperDévoluy. La météo s’est associé à cet événement de prévention, puisque la neige est enfin tombée ce week-end. Les encadrants ont prévu de sensibiliser les collégiens à l’utilisation de l’Arva (Appareil de recherche de victimes en avalanche), un outil indispensable a tout « freerider ». Il pèse 300 g environ et se porte sous les vêtements. Un petit rien qui pourrait sauver bien des vies. Petit bémol : son prix.A 200 € la pièce, il risque de décourager plus d’un amateur. Tony est l’un d’eux. A 29 ans, il pratique le hors-piste depuis une dizaine d’années, plus par philosophie que par goût du risque : « Pour moi, la station de ski est en dehors de la montagne. Quand on quitte la piste, on n’est plus obligé de voir toute cette industrie. Mais les gens qui pratiquent le hors-piste cherchent avant tout l’aventure, ils ne sont pas forcément armés pour faire face aux dangers de la montagne ». « Beaucoup de gens auraient voulu voir un peu de catch, mais ça a été un débat d’idées sur un certain nombre de grands sujets. » Jean-Pierre Raffarin, à propos des forums de l’UMP (Le Parisien) Un nombre croissant de jeunes pratique le hors piste. « Ce n’est qu’un geste honteux de plus du régime de Téhéran sur ce sujet. C’est vraiment stupéfiant que les dirigeants de ce régime continuent de nier que plus de 6 millions de personnes aient succombé pendant l’Holocauste » Sean McCormack, porte-parole du département d’Etat américain à propos de l’organisation en Iran d’une « conférence sur l’Holocauste » DAILY HERALD, VYTO STARINSKAS/AP FRANCE SANTÉ/Une bactérie contre la douleur h Une bactérie pour remplacer la morphine ? Elle a mauvaise réputation, mais la bactérie peut aussi avoir des effets bénéfiques pour l’homme. La nouveauté, selon les chercheurs français : son action contre la douleur. Pour la première fois, une bactérie appelée Lactobacillus acidophilus NCFM pourrait combattre les troubles intestinaux sans effets indésirables. Une bonne nouvelle pour de 20% des Français, et surtout des Françaises. Elle pourrait soulager les personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (200000 en France dont 120000 cas de maladie de Crohn), et, associée à la morphine, des pathologies comme le cancer du côlon. L’administration de cette bactérie permettrait de réduire le seuil de la douleur ainsi que les doses de morphine aux effets indésirables (nausées, vomissements, somnolence). Le premier essai chez l’homme a eu lieu aux Etats-Unis en juillet et un essai est prévu en France, selon Pierre Desreumaux de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Dans les KIOSQUES 1 er magazine européen consacré aux voitures « vertes », AutoBio explore ce que préparent les constructeurs pour l’an prochain. En se penchant sur les motorisations hybrides, électriques ou alimentées par hydrogène, les chercheurs pensent à l’après-pétrole. K. LOUNATMAA/SPL Directsoir t Lundi 11 décembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :