Direct Soir n°726 22 mar 2010
Direct Soir n°726 22 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°726 de 22 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Christophe Maé : « J'ai toujours cru en moi »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
E. ROBERT/DIRECT8 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Une balle dans le pied C’est une faute qu’a commise France 2, en finançant puis en diffusant les documentaires de Christophe Nick sur la télévision. J’ai déjà parlé, dans ces colonnes, du Jeu de la mort, mais jeudi soir, en deuxième partie de soirée, la chaîne a cru bon d’en rajouter une couche. Et là, on a envie de dire que trop c’est trop. Pourquoi cet acharnement soudain du service public contre les chaînes privées ? France Télévisions a-t-elle à ce point besoin d’enfoncer la concurrence pour vanter ses propres qualités, qui sont pourtant indéniables. Tout cela est non seulement mesquin, mais pose également de vraies questions sur l’utilisation de l’argent du service public. Fallait-il cofinancer ces documentaires engagés qui ont coûté plus de deux millions d’euros ? Jeudi soir, le comble a sans doute été atteint avec une série d’images d’archives et trois pauvres intervenants qui revenaient sans cesse avec le même discours austère et formaté « antitélé-réalité ». Pis, ce documentaire pointait du doigt l’émission Psy Show, première du genre à tomber, selon eux, dans « le voyeurisme obscène ». Mais ce qu’a oublié de souligner l’auteur du documentaire, c’est que Psy Show était diffusé sur Antenne 2… chaîne publique. On aurait pu se demander pourquoi le service public diffusait de telles émissions à l’époque ? Pourquoi une émission comme Sexy folies dans laquelle des candidats se déshabillaient entièrement face à la caméra, était également diffusée sur les chaînes du service public ? Voilà des questions qui auraient été intéressantes et qui auraient permis de comprendre comment la télé-réalité avait débarqué sur les chaînes privées. Cette série de documentaires est donc un échec sur le fond, sur la forme, mais aussi en termes d’audience. Avec ces enquêtes, il semble bien que France 2 se soit tiré une balle dans le pied… A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net Akhenaton se confie ➔ Isabelle Giordano recevra le rappeur Akhenaton (photo) dans Giordano hebdo, le 2 avril à 19h30, sur Arte. Au cours de ce tête-à-tête, le leader du groupe IAM se livrera sur sa carrière, sa musique et sa vision du rap. LORENVU/NIKO/NIVIÈRE/SIPA Directsoir N°726/Lundi 22 mars 2010 David Pujadas présente Les infiltrés. Les réseaux pédophiles infiltrés ➔ Après plus d’une année de tournage, le magazine Les infiltrés, présenté par David Pujadas, revient sur France 2 pour une deuxième saison, à partir du mardi 6 avril. Chaque semaine, le magazine révélera les agissements clandestins et les méthodes illicites de différents mouvements, milieux et entreprises. Dans la première émission, les journalistes lèveront le voile sur les réseaux pédophiles. Pendant de nombreux mois, une équipe a mené l’enquête sur ces délinquants sexuels qui se livrent au « grooming », démarche visant à manipuler un enfant via Internet à des fins sexuelles. JUSQU’AU BOUT DE L’ÉTRANGE Christophe Dechavanne et Patrice Carmouze proposeront une nouvelle Soirée de l’étrange en direct sur TF1, samedi 3 avril à 20h45. Les deux compères entraîneront les téléspectateurs dans des histoires toutes plus rocambolesques et mystérieuses les unes que les autres. L’émission retracera des affaires sensationnelles comme le métro hanté de Londres, l’énigme des larmes d’huile, l’école française des sorciers ou encore les thèses réfutant la mort de Michael Jackson. Christophe Dechavanne et Patrice Carmouze.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :